Cérémonie d'installation du nouveau commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince

« Je veux faire du parquet un modèle dans la République»

Publié le 2018-12-18 | lenouvelliste.com

Le nouveau commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Paul Éronce Villard,a été investi dans ses fonctions, ce mardi, à la deuxième chambre civile du tribunal de première instance de Port-au-Prince. Avocats, magistrats, des représentants du ministère de la Justice, du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, (CSPJ) de la Police nationale d’Haïti (PNH) ont assisté à cette cérémonie d’investiture tant attendue. Le nouveau chef de la poursuite promet de faire de ce parquet un modèle dans la République.

Connu pour son intégrité, son impartialité et son dynamisme, Me Paul Éronce Villard a été acclamé par bon nombre d’avocats qui étaient en dents de scie avec l’ancien commissaire du gouvernement de Port-au-Prince Ocnam-Clamé Daméus, a d'ailleurs brillé par son absence. Le doyen du tribunal de première de Port-au-Prince, Me Bernard St-Vil, dans ses propos de circonstance, a bien campé le nouveau commissaire du gouvernement. « Me Paul Éronce Villard est un brillant magistrat. Il était lauréat de la 4e promotion de l'École de la magistrature et a toujours fait montre de professionnalisme. Nous avons en face de nous un homme qui connait très bien le rôle du parquet, l’organe de poursuite au niveau de la juridiction », a fait remarquer Bernard St-Vil qui a présidé la cérémonie.

Après plus de deux mois de dysfonctionnement du parquet, Me Paul Éronce Villard a la lourde tâche de faire fonctionner le tribunal le plus rapidement possible et de relever les grands défis de la justice. Parmi les suggestions faites au nouveau chef de la poursuite, le doyen Bernard St-Vil, qui promet d’organiser des audiences même le 24 décembre 2018, demande à celui-ci de « travailler sur le cas des prisonniers sans dossier et d'envoyer des ordres d’extraction à la prison civile de Port-au-Prince afin de permettre à des gens de se présenter devant les tribunaux ».

Les objectifs essentiels du nouveau commissaire se résument à renforcer le parquet tant au niveau déontologique qu'au niveau professionnel, redorer le blason du parquet en inspirant la confiance et lutter contre la criminalité et la corruption. « Dès demain, je vais au greffe du tribunal afin de donner l’exemple. Car dans la lutte contre la corruption, il n’y a pas seulement la répression, mais aussi la prévention. Je veux faire de ce parquet un modèle dans la République », a indiqué Me Paul Eronce Villard, qui entend moderniser le parquet par un système de rapport, d’évaluation et de statistique. « Nous ne devrions pas échouer, nous devrions prendre le chemin de la justice », a conclu le nouveau chef du parquet, qui a remercié l’administration Moïse/Céant qui a fait choix de lui.

Par ailleurs, en mettant l’accent sur la nécessité de travailler également sur la lutte contre la traite des personnes et la délinquance juvénile, Me Paul Éronce Villard appelle les officiers de la police judiciaire à collaborer pour un travail efficace et efficient.



Réagir à cet article