Mideline Phélizor rafle le prix Miss Supra Top Model Caribbean

PUBLIÉ 2018-12-06
Mideline Phelizor, la postulante d’Haïti au concours de beauté international « Miss Supranational 2018 », vient de se démarquer dans la compétition. La top model a remporté haut la main le titre de « Miss Supranational Caribbean » face à six autres concurrentes provenant de divers pays de la région caribéenne. Un bon début pour notre compatriote qui disputera la finale de la compétition le vendredi 7 décembre face à plusieurs dizaines d’adversaires en Slovaquie.


Suite à la participation de Chrystelle Jean en 2016, c’est la gracieuse Mideline Phelizor qui fait flotter haut notre bicolore sur la scène internationale au concours de beauté Miss Supranational 2018. Première dauphine de Miss World Haiti 2018, Mideline est en Pologne depuis le 19 novembre 2018 pour sa participation à la dixième édition de Miss Supranational.

Âgée de 23 ans, Mideline Phelizor a participé pour la première fois à un concours de beauté en prenant part à Miss World Haiti 2018. Douée pour le mannequinat et habituée de la scène, la jeune fille a voulu concrétiser son rêve de devenir reine de beauté. Elle s’est alors inscrite à Miss World Haiti et a disputé la couronne avec six autres postulantes pour la 68e édition. Passant à côté du billet de qualification pour se rendre à Miss World en Sanya, Mideline a été désignée première dauphine du concours national, et la native d’Anse-à-Veau a de ce fait raflé la couronne de Miss Supranational Haiti.

Quelques semaines avant son départ notre Miss avait promis de donner le meilleur d’elle-même en Pologne. « Je voulais à tout prix avoir une couronne afin d’étaler ce que nous valons à l’international, afin de prêcher l’exemple aux plus hésitants, pour leur montrer la voie et leur montrer comment lutter pour la concrétisation de leurs rêves », avait affirmé la Miss Supranational Haïti 2018 qui veut également présenter une autre image d’Haïti à l’extérieur.

Mideline s’est rendue en Pologne le 19 novembre 2018 pour y séjourner jusqu’au 4 décembre avant de s’envoler pour la Slovaquie le 5 décembre pour la finale de la compétition prévue pour le 7 décembre. Là-bas, la candidate prendra part à un événement télévisuel international avec des femmes exceptionnelles venant de plus de 70 pays du monde entier. Cette année, le concours Miss Supranational, qui figure parmi les cinq plus grandes compétitions de beauté du monde, sera diffusé dans plus de 140 pays, selon les organisateurs.

Très impliquée dans sa communauté, Mideline Phelizor encadre des enfants dans un orphelinat. Elle est ambassadrice de Word and Action, un organisme bénévole qui combat les sévices sexuels sur les enfants. Pour sa participation à Miss Supranational, la top model dit bénéficier de l’encadrement d’une équipe professionnelle dont l’ancienne postulante de la compétition, la nouvelle directrice nationale de Miss Supranational Haïti, Chrystelle Jean, qui l’a accompagnée en Pologne, et d’Anédie Azael, l’instigatrice de Miss World Haiti.

Si Mideline a remporté l’un des préliminaires, l’expérience est pourtant difficile pour elle. L’un des membres de son équipe, Aly Acacia, a confié que prendre part à ce genre de compétition n’avait rien de facile. « Ce n’est pas du tout rose. C’est très difficile et compliqué. Il faudrait que l’État pense à offrir un minimum de support à ces postulantes qui vont disputer ces concours à l’international », a-t-il suggéré, tout en mentionnant qu’il faut également expliquer aux jeunes aspirantes ce qui les attendent dans ces compétitions afin qu’elles puissent offrir de meilleures prestations au lieu de vivre une expérience douloureuse. Jointe par téléphone, la candidate était trop fatiguée pour parler de son séjour à Miss Supranational.



Réagir à cet article