ArtSequin tout en paillettes à Artisanat en fête

PUBLIÉ 2018-11-07
Pour la douzième édition d’Artisanat en fête, ArtSequin, une marque spécialisée dans la production de tableaux et de t-shirts en paillettes, fera ses débuts les 10 et 11 novembre 2018 au grand événement au Parc historique de la canne à sucre. Pour Jirona Joseph, l’artisane qui se cache derrière ArtSequin, c’est une occasion de présenter sa jeune entreprise au grand public, et du coup s’attirer une plus grande clientèle.


Un bon matin, Jirona Joseph décide d’exploiter ses talents de créatrice. Passionnée d’art depuis les bancs de l’école, l’artiste en elle insuffle une touche spéciale aux tissus grâce aux paillettes. « J’aime créer. L’idée m’est venue d’un coup. Voulant travailler à mon compte, un jour je me suis réveillée et j’ai ressenti l’obligation de faire quelque chose. J’ai donc commencé avec des maillots. Voyant toutes les possibilités que m’offraient les paillettes, je me suis lancée plus tard dans les tableaux et le design sur les sacs », explique l’ancienne étudiante en gestion de la Faculté Craan d’Haïti.

Aujourd’hui ArtSequin est vieux de 7 mois et sa patronne met les bouchées doubles pour sa première participation à la plus grande foire du « made in Haiti ». Mademoiselle Joseph a hâte de découvrir ce que lui réserveront ces deux jours. « Je suis à la fois excitée et stressée. Stressée parce que je n’ai aucune idée de comment cela va se passer, de la réaction du public, de l’accueil. Parce qu’il y a plein de gens qui ne me connaissent pas encore. Je pense constamment à cette nouvelle expérience », avoue la créatrice qui, jusqu’à date, a misé sur un cercle plutôt restreint pour écouler ses produits. « Mes amis sont les premiers acheteurs et se révèlent être mes ambassadeurs. Youn di lòt. Les produits sont plutôt bien reçus, je ne peux pas me plaindre », indique-t-elle.

Souhaitant offrir des produits de qualité aux inconditionnels d’Artisanat en fête, Jirona, également chanteuse-guitariste, s’est seulement focalisée sur ses tableaux. « Produire maillots et tableaux à la fois nécessite davantage d’énergie. Alors que je veux proposer un travail fini à temps, propre et bien fait », poursuit l’artisane. Par ailleurs, quoique novice dans le milieu artisanal, le fruit du Collège La Providence a su trouver sa voie. La jeune femme prétend innover avec ses tableaux tout en paillettes. « Avant il n’existait que des drapeaux qu’on utilisait que dans le vaudou. Moi, je propose des tableaux de décoration assez modernes qui peuvent servir un peu partout », se targue la tête pensante de ArtSequin.

Excitée comme un enfant, Jirona Joseph, 25 ans, invite le grand public à faire le saut à Tabarre les 10 et 11 novembre prochain pour supporter la production nationale et profiter de ce grand rendez-vous réunissant différents artisans du pays. « Venez découvrir de nouveaux produits. Les prix seront imbattables », assure-t-elle.



Réagir à cet article