Naomi Osaka accueillie comme une reine en Haïti

PUBLIÉ 2018-11-07
Après avoir visité en toute discrétion Haïti en octobre 2017, la fusée Naomi Osaka (surnom attribué par la presse européenne), en visite de quatre jours au pays de son père, a été reçue comme une reine, le mardi 6 novembre 2018 à l’aéroport international Toussaint Louverture à Port-au-Prince. Plusieurs ministres du gouvernement Moïse-Céant dont celui des Sports, Edwing Charles, ont accueilli la championne de tennis.


Si comme à l'accoutumée le protocole laissait à désirer, il faut avouer que l’administration Moïse-Céant, pour offrir un accueil à la hauteur du talent et des performances de la championne de l’US Open 2018, a consenti des efforts énormes. De quoi plaire à Naomi Osaka qui porte dans son cœur le pays de son père, Léonard Maxime François, accompagnée du reste de sa famille.

Naomi, qui aura à participer à diverses activités sportives tant à Port-au-Prince qu'à Jacmel, a eu une première journée plutôt tranquille bien qu'elle ait dû passer plusieurs heures à l'aéroport international Toussaint Louverture, bain de foule et protocole obligent.

Ce mercredi 7 novembre, la lauréate d'Indian Wells et de l'US Open 2018, accompagnée de sa famille Tamaki Osaka (sa mère), Mari Osaka (sa sœur aînée) et Léonard Maxime François (son père), a visité les installations sportives du Centre Sport pour l’Espoir Haïti où elle avait placé trois expressions créoles : « Bonjou », « Sa k pase ? », « Babay ». Ce, pour la plus grande joie de plusieurs milliers de jeunes de la zone qui avaient pris d'assaut l'antre du gymnasium du Centre.

Avant de quitter le CSEH, Naomi Osaka, 5e au classement de la WTA, a assisté à une exhibition de tennis mettant aux prises quatre talentueux jeunes : Richardlyne François, Dominique Jacquelyn Coicou, Fritzterson St-Louis et Krishna Maurice. Ceci sous les yeux des responsables de la Fédération haïtienne de tennis, des membres du Comité olympique haïtien et du ministre des Sports Edwing Charles. Naomi a été visiblement, sous les caméras du monde entier, épatée par les prouesses de ces sportifs.

Ce jeudi 8 novembre, elle sera reçue au palais national par le président de la République, Jovenel Moïse. Pour l'occasion, une petite réception sera organisée en sa faveur. Elle aura aussi à visiter l'ambassade des USA, Le Triomphe au Champ de Mars (où un spectacle lui est réservé), avant de rencontrer les responsables de l'Unicef.

Après Port-au-Prince, deux autres villes auront l'occasion de voir Naomi dès ce vendredi. À Jacmel, la championne se rendra au Centre sportif de la ville, car la famille Osaka compte le rendre fonctionnel, au bénéfice des jeunes écoliers désireux de s’adonner à la pratique du sport. On l'annonce aussi au Cap-Haïtien. Pour ainsi dire, le rendez-vous est pris pour ce samedi dans la fière cité christophienne.

Reste à savoir quelles retombées la visite de quatre jours (6 au 10 novembre) de Naomi Osaka aura pour le pays et pour sa jeunesse sportive. On verra bien.



Réagir à cet article