Notre système de santé sur le banc des accusés

Publié le 2018-11-06 | Le Nouvelliste

Ces derniers temps, beaucoup de cas illustrent les limites de notre système de santé. Qu’il s’agisse de patients à la recherche en vain de pochettes de sang, qu’il s’agisse de patients qui meurent à cause de défaillance dans la prise en charge dans les centres hospitaliers, on pourrait trouver mille et une anecdotes pour montrer que notre système de santé ne remplit pas toujours sa mission.

Les patients ne trouvent pas toujours les soins que leurs cas nécessitent. Certains pourraient même résumer notre système de santé à travers cette formule : mezi lajan w, mezi swen w. Il arrive même, avec de l’argent en main, qu'on ne trouve pas de soins. Comme dans beaucoup d’autres domaines, l’État se révèle un très mauvais gestionnaire dans le système sanitaire. Les hôpitaux publics, minés par des crises récurrentes, peinent à remplir leur mission pour le malheur des couches défavorisées de la population qui n’ont pas les moyens de payer les soins privés. L’alternative reste le peu de centres hospitaliers administrés par des ONG comme Médecins sans frontières, les missions médicales des religieux, et enfin les charlatans qui jouissent de la faiblesse du système.

Les complaintes de la population contre le système de santé touchent les hôpitaux publics comme les centres hospitaliers privés. Ledit système n’inspire pas confiance au point que nos autorités et ceux qui ont les moyens se rendent à l’étranger même pour un bilan de santé.

On ne compte plus les colloques qui ont eu lieu sur l’état de notre systéme de santé, mais la situation peine à s’améliorer. Les docteurs ont du mal à trouver les remèdes qui peuvent guérir notre système de santé malade. L’assurance santé est encore une exception, les hôpitaux publics fonctionnent dans la précarité, notre ratio médecin/habitant est parmi les plus faibles au monde, beaucoup de spécialités nous font encore défaut.

La coopération cubaine constituait une bonne opportunité pour permettre aux plus pauvres d’avoir accès aux soins de santé. Grâce à cette coopération, démarrée sous le premier mandat de feu président René Préval, des jeunes Haïtiens ont pu étudier la médecine à Cuba. En retour, ils devaient renforcer notre système de santé. Quel est l’impact de cette coopération sur notre système de santé ? Que deviennent nos médecins formés à Cuba ? Que devient cette coopération quelque vingt ans plus tard?

En attendant d’avoir la réponse à ces questions, une chose est sûre, toute la population haïtienne n’a toujours pas accès aux soins de santé de qualité. Beaucoup de spécialités font défaut dans nos hôpitaux pendant qu’il manque même de généralistes dans certains coins du pays. Il est donc certain que cette coopération comme beaucoup d’autres opportunités est galvaudée.

Nos autorités doivent trouver la bonne formule pour redonner confiance à la population dans notre système de santé. Il n’est pas normal que des membres de la population continuent de mourir parce qu’ils n’ont pas de quoi payer les soins dans les hôpitaux privés ou parce que les hôpitaux publics sont défaillants.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".