Deuil

La mort de l’ambassadeur Jean C. Augustave, une grande perte pour la diplomatie haïtienne

Les funérailles de l’ambassadeur Jean C. Augustave, chargé d'affaires haïtien a.i. à Bogota, en Colombie, décédé le jeudi 25 octobre, seront chantées le samedi 10 novembre 2018 en Haïti en l’église baptiste de la communauté à Delmas 75, à 8 heures du matin.

Publié le 2018-11-06 | Le Nouvelliste

National -

La nouvelle de la disparition subite du professeur Jean Céradieu Augustave, diplomate de carrière, né à Port-de-Paix, a plongé dans la consternation non seulement sa femme, ses enfants, mais aussi différents proches, collègues et amis en Haïti et à l’étranger.

«Il était de ceux qui parlaient peu mais qui agissaient bien.» C'est en ces termes que Frantz Duval, rédacteur en chef du Nouvelliste et ancien étudiant du professeur, a voulu parler de lui. Très impliqué auprès des étudiants dans les annés 80-90, coordonnateur de la section Relations internationales de l'Inaghei, Jean C. Augustave avait délaissé l'enseignement pour la diplomatie.

Affligé par la disparition subite du diplomate, l’ex-ministre des Affaires étrangères Pierre Duly Brutus estime que c’est une perte colossale pour la diplomatie haïtienne. «L’ambassadeur Jean C. Augustave m’a toujours impressionné par son sens profond du devoir et sa grande capacité de travail», a confié l’ancien ambassadeur d’Haïti auprès de l’Organisation des États américains (OEA).

Quant à Watson Denis, directeur exécutif du Centre de consultations et d’études spécialisées en sciences humaines et sociales (Centre Challenges), l’ambassadeur Jean C. Augustave est parti bien trop tôt, qu'il pouvait encore servir la République pendant de longues années, à plusieurs niveaux. Ce fut un professeur d’université (il a enseigné à l’INAGHEI), un cadre supérieur de la fonction publique, un diplomate de carrière, un citoyen consciencieux. Je garde de lui l’image d’une personne respectueuse des valeurs morales.

« Je l’ai connu au début de la décennie 1990. Jean C. Gustave était déjà un cadre de haut niveau au ministère de l’Éducation nationale; il s’occupait en particulier du dossier de la coopération externe au sein du cabinet technique de ce ministère. Par la suite, il a travaillé au ministère des Affaires étrangères comme directeur de cabinet d’un ministre, ensuite il a été envoyé comme chargé d’affaires en Argentine. Il est resté à ce poste pendant de longues années. Il a été rappelé aux services centraux du ministère en 2013 où il devait me remplacer comme directeur des Affaires politiques. Il devait repartir quelque temps après pour l’Amérique du Sud, en particulier en Colombie comme ambassadeur où il est décédé- ayant succombé à une maladie qu’il a courageusement supportée », a indiqué Watson Denis, cadre du ministère des Affaires étrangères, qui ajoute que la mort de l’ambassadeur Augustave est une perte pour le pays. Il fait partie de ces échantillons d’Haïtiens qui avaient le sens du devoir. Ce diplomate n’aimait pas trop parler (juste pour parler), il prenait plutôt du plaisir à produire des résultats sur des chantiers importants.

Ce diplomate haïtien aux idées et aux conversations profondes avait tellement de projets pour son pays !

Ancien directeur général du ministère des Affaires étrangères, Azad Belfort a confié que c’est avec une grande stupeur et une profonde tristesse qu’il a appris le décès de l’ambassadeur. «L’ambassadeur Jean C. Augustave fut mon professeur à l’Inaghei au début des années 80 et m’avait initié aux subtilités des relations internationales et de la diplomatie. Nous gardons de lui un très bon souvenir. Il est fort regrettable que la faucheuse prive la diplomatie haïtienne d’un cadre de grande valeur. Je me rappelle encore un de ces cours qu’il avait organisés sous forme de séminaire, ce qui m’avait surpris un peu en raison de l’esprit d’innovation qui y régnait. En cette éprouvante occasion, nous nous inclinons devant sa dépouille et nous présentons nos condoléances à son épouse et à toute sa famille. De Oriente Lux», dit le diplomate de carrière.

Pour sa part, Guy Lamothe, ambassadeur d’Haïti au Mexique, a déclaré que la diplomatie haïtienne a perdu un haut cadre, un professeur d’université et un modèle d’intégrité. «L’ambassadeur Jean C. Augustave a fait le grand voyage. Sincères condoléances à sa famille et particulièrement à son épouse qui l’a toujours soutenu », a-t-il dit.

De son côté, le diplomate Louis Harold Joseph a affirmé sur sa page Facebook que c’est avec beaucoup de peine qu’il a appris la mort de l’ambassadeur Jean C. Augustave, ancien professeur à l’INAGHEI et diplomate de carrière. «J’ai eu la chance de coopérer avec lui en plusieurs occasions. Ce fut un fonctionnaire compétent, il assurait minutieusement le suivi de ses dossiers. Je présente mes condoléances à sa chère épouse, à ses enfants, à tous ses amis de la chancellerie haïtienne, et à tous ses anciens étudiants», a-t-il indiqué.

Le docteur en sciences économiques et professeur d’université à Chicago (États-Unis d’Amérique) Ludovic Comeau Jr. a confié que, tout jeune, l'ambassadeur Augustave et lui furent collègues au Ministère des Affaires étrangères et des Cultes (MAE) au début des années 1980. Il dit avoir gardé de lui des images si fortes d'homme affable, serein, de grand caractère que même après quelque 30 ans sans l'avoir revu, il est resté présent dans sa mémoire. « C'était vers la fin du règne du président Jean-Claude Duvalier, dont le gouvernement voyait ses bases s'ébranler. Le ministre d'État de l'Information et de la Coordination d'alors organisait régulièrement dans la zone métropolitaine, peut-être à travers le pays, des rassemblements étiquetés «meetings de masse», question de réchauffer le soutien au régime. Chaque ministère devait désigner des fonctionnaires pour y participer. Au MAE, le secrétaire d'État, duvaliériste farouche, pour ne pas dire trop chaud devant la bande, constituait régulièrement sa liste et, semblait-il, s'assurait que les fonctionnaires désignés étaient effectivement présents. Dans le cas contraire, sanction! Pouvant aller jusqu'à la révocation. Une fois, il mit Jean Céradieu Augustave sur la liste. Pas question! rétorqua celui-ci. C'est à prendre ou à laisser! lui fit-on savoir. Et il laissa le ministère», a raconté Ludovic Comeau Jr, ajoutant qu’il lui était arrivé, ici et là au cours des années, penser à lui, se demandant ce qu'il était advenu de lui. La raison d'un impact aussi indélébile se retrouve dans un incident au cours duquel il avait donné la pleine mesure du naturel avec lequel il portait sa ferme dignité. Que cette belle âme haïtienne repose en paix!

Chalmers Larose, docteur en science politique de l'Université de Montréal, a révélé que Jean C. Augustave fut l'un des trois professeurs qui ont marqué leur passage à l'INAGHEI, les deux autres étant Roger Petit-Frère et Édris Saint-Amand. «Ce grand homme aimait passionnément les relations internationales, d'une passion dévorante et contagieuse. Un homme d'une grande qualité intellectuelle et d'une grande probité par-dessus tout. Un modèle à suivre. Repose en paix, professeur! Vous nous manquerez», a-t-il déploré.

Reginald Thibault dit s'incliner devant la dépouille de son professeur ambassadeur et maître Jean C. Augustave qui a su apporter un nouveau souffle à l’enseignement universitaire. «Au début mal compris, il a par la suite fait l’unanimité. Que la terre lui soit légère! J’envoie mes condoléances à sa famille et aussi à ses collègues diplomates», a-t-il dit. .

Selon Ricot Altidor, l'ambassadeur Jean C. Augustave a laissé son empreinte dans le monde de la diplomatie et celui de l'enseignement supérieur en Haïti. «L'ambassadeur Augustave était mon prof à l'INAGHEI en Prépa en 1982; il était aussi mon directeur politique au Ministère des Affaires étrangères et des Cultes (MAEC). "Pacem habeat animam suam.". Toutes mes condoléances à sa famille», a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Jean Ricot Dorméus affirme que cette nouvelle le surprend. «J'ai parlé à mon ancien professeur, collègue et ami, il y a quelques semaines. Il m'a dit que j'étais dans son esprit et m'encourageait à reprendre le programme de prière pour Haïti, en appui à notre peuple. Son départ constitue une perte inestimable pour notre pays. Cependant, son influence s'étendra sur plusieurs générations. Condoléances à sa femme et ses enfants !»

Professeur à l'Institut national d'administration, de gestion et des hautes études internationales (INAGHEI) dans les années 80, Jean C. Augustave a marqué de son empreinte le monde de la diplomatie et celui de l'enseignement supérieur en Haïti. Fonctionnaires des ministères des Affaires étrangères et du Plan, il fut chef de cabinet de Fritz Longchamps en 1997-1998. Parti en Argentine en 2001 comme chargé d’affaires, rappelé en 2014 pour devenir directeur des affaires politiques, il fut renommé chargé d’affaires en Colombie en 2016 sous la direction de l’ancien chancelier Pierrot Délienne. Très réservé à la limite de la timidité et pédagogue dans l’âme, ce grand travailleur et brillant diplomate a formé plusieurs générations de politologues et de diplomates dans le pays.

A signaler que jusqu’à présent, aucune note officielle du ministère des Affaires étrangères n’a été rendue publique. Le Nouvelliste a tenté en vain d’avoir les réactions de la chancellerie haïtienne autour du départ de ce diplomate de carrière.

Amos Cincir
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".