« Manch » : Roody Roodboy remet Mikaben à sa place

PUBLIÉ 2018-11-05


Encore un choc sur les réseaux sociaux ! Quelques heures après que Roody Roodboy a annoncé « Manch », le titre de son prochain morceau sur son compte Instagram, Mikaben l’a tout de suite accusé de faire la promotion de la violence en lieu et place de la paix et de l’amour. Si la voix de "Ayiti se" n’a pas directement indexée le Roodboy, ce dernier a tout juste compris que ce statut de Mika lui était dédié. Ah, ce vieux dicton créole : « Mèt pwen an, ranmase pwen an...» Ce que l’autoproclamé président de la jeunesse a fait.

Mais, M. Pétuel ne s’est pas seulement arrêté à tout ramasser. Dans la foulée, il en a profité pour taper sur la main de M. Benjamin, statut après statut. L’ex-finaliste de Digicel Stars a contre-attaqué en précisant que « Manch » ne fait que décrire un fait que l’on vit quotidiennement dans les ghettos.

« Reyalite mwen menm ak reyalite pa w pa menm. Ou ka toujou chwazi fè mizik Ayiti se bèl solèy, bèl kokoye… men mwen se pa konsa m wè Ayiti. Ayiti w gen kontwòl la s on Ayiti w ka al nan lanmè jan w vle, ou ka enjòy lavi w, pitit ou an sekirite lòtbò nan peyi etranje. S on lòt reyalite. G on volim alèz ou genyen w ap toujou wè Ayiti pa w la diferan. W ap toujou fè moun kwè nan yon rèv… Men m s on moun ki victim system ensekirite nan peyi a, akoz zam ilegal. Plen manch nan lari a, plen manch nan tout geto yo… », argumente Roody Pétuel Dauphin, évoquant la mort de son père à cause de l’insécurité. « Jan m di w la, reyalite pa m ak pa w pa menm. Papa m pran 7 bal akoz zam ilegal », martèle l’homme Spécial.

Entre problème de sémantique, de mésinterprétation ou de contexte, reste à savoir si les argumentations de Roody tiennent la route et si Mikaben va de son côté y réagir.



Réagir à cet article