Séisme : à Port-de-Paix, il n’y a pas d’orthopédistes

Zéro orthopédiste, zéro technicien en réadaptation, deux infirmières en bloc opératoire, deux anesthésistes, 59 médecins de service…, le département du Nord-Ouest, qui compte 10 communes, figure parmi les plus mal lotis en termes de disponibilité de professionnels. Pour des raisons salariales inappropriées, les médecins refusent de se déployer dans les régions réculées du pays. Les hôpitaux départementaux symptomatiques d’une carence de professionnels sanitaires peinent à fonctionner. La situation qu’a connue l’Hôpital Immaculée de Port-de-Paix, après le tremblement de terre du samedi dernier, en est un exemple.

Publié le 2018-10-09 | Le Nouvelliste

National -

Les récentes données statistiques sur la disponibilité des ressources humaines en santé publiées par le Système d'information de gestion des ressources humaines du Ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) sont glaçantes. Ce rapport mis à jour ce mardi 9 octobre 2018 et qui répartit le nombre d'employés selon le type d'emploi et le département, montre la disparité qui existe en termes de disponibilité de spécialistes en région.

Avec une population de 662 777 habitants, le département du Nord-Ouest qui a subi samedi soir un tremblement de terre de magnitude 5.9 figure parmi les plus mal lotis. Sans faire mention des spécialités telles que l’obstétrique-gynécologique, la pédiatrie et la médecine interne, ce rapport relate que le Nord-Ouest ne dispose, entre autres, d’aucun service d’orthopédiste, d’épidémiologiste, et de technique en réadaptation.

« Zéro orthopédiste, zéro technicien en réadaptation, deux infirmières en bloc opératoire, zéro épidémiologiste, 2 anesthésistes, 6 sages-femmes, 59 médecins de service, 5 techniciens en radiologie, 7 dentistes, 90 agents de santé, 37 technologistes médicaux », lit-on dans le rapport consulté par le journal ce mardi.

« Le vrai problème est le salaire. La fonction publique offre un salaire dérisoire qui assez souvent ne s’accompagne pas d’avantages sociaux. Il y a des directions départementales qui paient le loyer pour le médecin mais ce n’est pas systématique. Il est difficile de trouver des spécialistes pour déployer en région s’ils ne sont pas originaires de la zone», a expliqué une source du MSPP.

Quand on en trouve, le contractant n’est pas contraint à rester sur les lieux. Selon le contrat, le médecin doit fournir un nombre d’heures chaque semaine. L'immense majorité s’arrange selon sa disponibilité à fournir ses prestations de service entre deux, trois et quatre jours. Les autres jours, même en cas d’urgence, le professionnel n’est pas présent.

Outre le problème de sous-financement chronique, de disponibilité des intrants (gants, soluté, médicaments, pansement) et de matériel, les hôpitaux départementaux symptomatiques d’une carence de professionnels sanitaires peinent à fonctionner.

Carte sanitaire du département du Nord-Ouest

Les plus récentes statistiques au sujet de la carte sanitaire du département du Nord-Ouest font état de 93 institutions sanitaires dont huit ne sont pas fonctionnelles.

Comme la plupart des départements, les dispensaires sont proportionnellement plus nombreux (72%). Ils se retrouvent en majorité dans les communes de Jean-Rabel et de Port-de-Paix. En ce qui a trait à leur statut, les points de prestation de service relèvent principalement des secteurs public et privé (61,29% et 24,73% respectivement).

Le département sanitaire du Nord-Ouest compte entre autres 121 auxiliaires infirmières, 90 infirmières, 7 dentistes et 2 anésthésistes. La majorité des institutions sanitaires font la consultation générale et offre un service de pharmacie. «Ce sont les services les plus disponibles. En 2011, l’assistance psychologique, l’ORL, la salle opératoire et les soins intensifs étaient disponibles dans seulement 3 établissements. Certains services ne sont offerts que par les hôpitaux communautaires de référence».

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".