Living Hart a défié la pluie

PUBLIÉ 2018-10-08
Pour sa septième édition, Living Hart a su défier la météo. En effet, malgré la pluie, un public exclusivement jeune s’est déplacé en grand nombre, encore une fois, afin de célébrer l’art haïtien sous toutes les formes. Réalisée le 7 octobre 2018, à Fubar, Pétion-Ville, cette nouvelle édition de l’événement a été un franc succès.


Danse, musique, photographie ou encore peinture, l’art était présent dans toutes ses dimensions au numéro 42 de la rue Rebecca comme l’avait annoncé Gayel Pierre, initiatrice de l’activité. Au cours de l’après-midi, amoureux de l’art, superstars et supporters de l’événement, tous ont manifesté leur intérêt pour ce clin d’œil à la culture haïtienne le temps d’un après-midi.

Après la séance de formation organisée à l’intention des nombreux photographes à avoir fait le déplacement, c’est la danse qui avait pris le pas pour assurer la transition. Foj Art, un groupe de danse dont la prestation s’est effectuée sur de musique afro, a longuement retenu l’attention des participants. Il a été suivi de la performance de Yael, qui a mixé danse, musique et peinture au cours de son passage sur scène. La vision de la jeune femme a permis au public de jouir de rythmes du tambour, symbole de la culture profonde du pays. Des danseuses schématisaient des pas folkloriques sur les vibrations d’un percussionniste alors que Yael était à l’œuvre sur une toile à coup de pinceaux et de pots de peinture.

En soirée, le public a apprécié les prestations d’artistes et de groupes comme Alexa Chérilus, Sundjee ou encore du groupe Akoustik. Des différentes interprétations de la soirée, celle de la chanson « Mwen ba w defi » par Alexa a particulièrement capté. Sur un fond jazzy, la jeune femme a magnifiquement revisité ce titre qui a fait un tabac en 2010. Quant à Akoustik, égal à lui-même, il a apporté une ambiance de bal à Fubar.

Cette 7e édition de Living Hart s’est tenue le jour de l’anniversaire de son initiatrice, Gayel Pierre. Signalons que l’ambiance de fête qui a régné ce dimanche a compté la présence de nombreux enfants.



Réagir à cet article