Naomi OSaka sera en Haïti le 6 novembre !

PUBLIÉ 2018-10-08


Naomi Osaka, championne en titre de l’US Open, effectuera sa deuxième visite en Haïti le 6 novembre prochain. L’information a été communiquée au Nouvelliste par son père Léonard Maxime François, de passage en Haïti ce week-end dans le but de préparer le séjour de sa fille. Naomi Osaka, qui ne rate jamais l’occasion pour rappeler ses origines haïtiennes, est entrée dans la légende et côtoie désormais les immortels du tennis en remportant son premier titre de Grand Chelem en septembre dernier. Ce, en battant la grande Serena Williams.

Léonard M. François a souligné avoir planifié ce voyage pour sa fille car cette dernière aime beaucoup Haïti. « J’aimerais grandement qu’elle garde de beaux souvenirs du pays. Elle va visiter les sites touristiques qui sont liés à notre grande histoire de peuple, notamment la Citadelle Laferrière. Cela lui permettra d’avoir une idée de l’histoire d’Haïti. Elle goûtera bien sûr (encore) à la cuisine haïtienne qu’elle aime tant », a détaillé le fier papa.

Pour l’heure, la jeune athlète gère un agenda très chargé. Dans deux semaines, elle va disputer un tournoi à Singapour. Début décembre, elle doit entamer les préparations pour l’Open d'Australie. Cela dit, le séjour de la star en Haïti ne sera pas long. « Elle profitera de ses quelques jours de vacances pour visiter le pays de son père pendant 4 à 5 jours », a confié Léonard M. François qui ne cache pas sa fierté de voir comment ses compatriotes adulent sa progéniture.

Au cours de sa visite, Naomi Osaka profitera pour visiter un centre de formation financé par sa fondation à Jacmel. "Nous avons fondé ce kindergarten il y a vingt ans. Nous y initions également les enfants au tennis. Naomi a visité l’espace l’an dernier. Il vient d’être agrandi. Ma fille prendra part à la nouvelle inauguration. L’idée est qu’elle donne en retour à Haïti ce qu’elle a reçu afin de permettre à des jeunes d’aller de l’avant", a continué M. François.

Léonard François avoue s’être inspiré de l’histoire de Richard Williams, père de Serena et de Venus, pour initier Naomi et sa grande sœur au tennis. « Nous n’avions rien inventé, dit-il. Beaucoup de parents ont essayé cette méthode. Comme parents, nous les avons guidés. Parmi les deux, c’est Naomi qui a choisi de prendre les choses en main. Elle a réalisé le rêve que nous chérissions dans la famille. »



Réagir à cet article