Une huitième édition pour Goût et Saveurs Lakay

PUBLIÉ 2018-09-27
Comme à l’accoutumée, c’est par un cocktail de presse, à la Résidence des Palmes, que débute le festival culinaire Goût et Saveurs Lakay. Un festival qui a su s’imposer au cours de ces huit dernières années comme « l’événement culinaire » du pays. Mixologistes, chefs, journalistes, sponsors et invités, tous ont fait le déplacement afin de participer au lancement de cette huitième édition.


L’ambiance à la Résidence des Palmes en cet après-midi de fin septembre est festive. En effet, réunis autour de la piscine de cet hôtel de la rue Borno à Pétion-ville, le beau petit monde présent pour le lancement de la 8e édition de Goût et Saveurs Lakay discute et ne manque pas de profiter des cocktails et bouchées servis à volonté. Faisant office de maître de cérémonie, Jean-Max Chauvet lance les premiers mots de bienvenue à ce cocktail de presse dont le but est certes de réunir les différents participants (notamment les chefs étrangers) et sponsors de l’événement mais également de communiquer sur la teneur de ce festival culinaire. M. Chauvet a invité tour à tour les représentants des différentes institutions ayant pris part à la réalisation de l’événement à prendre la parole. De ces institutions, citons l’Association Touristique d’Haïti (ATH) et Culinary Events.

Outre les initiateurs de Goût et Saveurs Lakay mentionnés plus haut et le journal Le Nouvelliste ainsi que des partenaires comme Barbancourt ou encore Delta Airlines, d’autres sponsors ont rejoint l’aventure cette année. Il s’agit de la Banque de l’Union Haïtienne (BUH) et la compagnie d’assurance AIC. Adrien Brisson, qui représentant ces deux institutions, croit que la réalisation de cette nouvelle édition est le signe du succès de l’événement. « C’est un événement qui met en valeur l’art culinaire haïtien et qui permet à tous de déguster, de savourer et de découvrir les talents de nos artistes. Car faire de la cuisine est un art. En tant compagnie financière, une banque et une compagnie d’assurance, c’est naturel de s’associer à un événement pareil, puisque qui dit touriste dit investissements et protection », a déclaré M. Brisson.

Signalons la présence du directeur général du ministère du Tourisme, Andy Durosier, à ce lancement. Justement, la date du 27 septembre ramène la journée mondiale du Tourisme, consacrée à l’innovation et la transformation numérique. À ces deux occasions, le représentant du MITC a rappelé l’importance de la cuisine haïtienne pour le secteur touristique : « La gastronomie représente un avantage compétitif sérieux pour la destination Haïti. Je ne connais pas un étranger qui n’ait gouté à la cuisine haïtienne et qui n’a pas aimé », souligne celui qui indique avoir déjà participé aux 7 premières éditions de Goût et Saveurs Lakay. M. Durosier mentionne plus loin avoir constaté une professionnalisation de l’art culinaire en Haïti. Il en a également profité pour avancer que le privé et le public doivent aller dans la même direction pour faire décoller l’industrie touristique haïtienne.

Jerry Tardieu, député de la commune de Pétion-Ville, a abondé en ce même sens. Il n’est pas interdit de faire de l’humour même quand on vit dans un pays où il y a beaucoup de problèmes, lance de prime abord l’élu de Pétion-ville pour amuser le public avec qui il avait blagué sur le statut de fin gourmet du journaliste Roberson Alphonse. « D’ailleurs certains verront une inadéquation entre la situation économique sociale […] et le fait qu’il y a des opérateurs, des citoyens, des personnalités, des acteurs, des chefs, des restaurants, des hôteliers, des hôtels qui croient toujours dans ce pays et sa capacité touristique. Et c’est une bonne chose, parce que c’est là que nous arrivons toujours à faire face, nous autres Haïtiens, à tous les défis. Quand les choses vont mal, c’est à ce moment que nous nous réveillons […] Je dirais à nos infatigables acteurs qu’il faut continuer », souligne Jerry Tardieu. Il termine son discours de circonstance avec le proverbe suivant en guise d’encouragement : « On sème au son du canon pour récolter au son du clairon. Un jour arrivera en Haïti ou l’on récoltera les bénéfices des sacrifices que tous ces hommes et femmes ont consentis alors que beaucoup ne croyaient pas en Haïti, pendant que tous pensaient que le pays était condamné à être le dernier dans la région et que tous avaient oublié que nous avons été un phare dans le développement touristique dans la région. »

Par ailleurs, cinq des huit chefs à avoir représenté Haïti à la Beard House à New York en avril dernier ont été honorés par le ministère du Tourisme qui leur a remis des certificats de reconnaissance. C'est un Stephan Durand tout fier et content qui leur annonce la nouvelle lors de son discours. Le principal initiateur de l'événement n'a évidemment pas manqué de rappeler de valoriser la cuisine du terroir. Comme cerise sur le gâteau, c’était l’anniversaire d’un des chefs et deux autres personnalités présentes à ce lancement. L’une d’entre elles était Johanne Buteau de l’ATH.

Les festivités de Goût et Saveurs Lakay seront ouvertes au Karibe le vendredi 28 septembre avec le Village Gourmand. S’ensuivront un brunch au Mupanah samedi après-midi, un dîner à Asu dans la soirée. La journée qui suivra est consacrée aux brunchs ; le premier sera au Best Western et le second à Totto.



Réagir à cet article