God’s will, coup de projecteur sur le tout dernier long-métrage haïtien

PUBLIÉ 2018-09-11
Le dimanche 16 septembre 2018, les belles et les beaux de Miami Beach feront la parade sur le tapis rouge du Julius Littman Performing Arts dans le cadre de la grande première du film « God’s will ». Selon John Semé le réalisateur du long-métrage il revient pour l’heure aux cinéphiles de l’aider à faire de son 3e film un très grand.


Veste bien coupée, mocassin fashion, la posture de John Semé sur l’affiche de son nouveau film traduit littéralement son sens aigu pour le « swag ». Notre compatriote basé à Miami dit avoir été attiré par le cinéma alors qu’il était encore chanteur. « En effet j’ai pris goût aux lumières, à la caméra quand on me photographiait pour les besoins d’images du groupe konpa dans lequel j'évoluais », conte-il.

John s’est ensuite formé en cinématographie avant d’enclencher une carrière il y a six ans. Ses deux premiers films, « Pitit adoptif » I et II, font se joindre la comédie et le drame. « L’enjeu, par-dessus tout, c’est de permettre au public de tirer un leçon de vie », précise le jeune réalisateur."God’s will" (La volonté de Dieu en français) n’échappe pas à la règle. Avec la très exubérante Blondedy Ferninand au premier rôle, le film exploite la corrélation qui existe entre nos prières et les réponses de la Providence. Il s’agit de l’histoire d’une femme fatiguée d’être seule et qui en vient à demander à Dieu de lui envoyer n’importe quel homme pourvu qu’elle ne soit plus seule. En effet chose dite chose faite, le destin lui amène un homme avec un handicap.

Il n’y a pas que Blondedy Ferdinand comme célébrité dans la distribution. On retrouve aussi le chanteur Ti Lunèt ainsi que Pè Jòj qui est connu dans la communauté haïtienne de Floride. L’ex-chanteur du feu groupe 5 Etwal n’est pas qu’acteur. Il met sa voix sur la bande originale de "God’s will".

Le film a bouffé pas moins de 6 mois de tournage réalisé exclusivement à Miami, révèle le réalisateur. Il a fallu tout un calcul pour arriver à accorder la disponibilité de l’ensemble des acteurs qui bossent tous dans un 8 à 4. De surcroit, Blondedy, le premier rôle, vit loin de La Floride. Ti Lunèt pour être toujours en tournée n’était pas le plus facile à trouver.

"God’s will" sera dévoilé pour la première fois à Miami Beach le dimanche 16 septembre avec tapis rouge et prestation de Ti Lunèt. La veille, une conférence de presse sera donnée pour présenter l’équipe. En Haïti, le film sera projeté pour la première fois au Karibe. D’autres villes dont Orlando, New York auront chacune leur projection dans la foulée de celle de Miami. A tous les cinéphiles, le réalisateur dit que pour l’heure, il leur revient de faire de son film un très grand. « Venez-le voir en foule partout où il sera diffusé, vous n’allez point le regretter »,assure John Semé.



Réagir à cet article