États généraux : Le secrétariat technique poursuit ses consultations

Le secrétariat technique des états généraux sectoriels a rencontré, jeudi, la Coordination nationale de la sécurité alimentaire (CNSA) sur les mesures à prendre pour résoudre des problèmes du pays relatifs à la sécurité et la souveraineté alimentaires. Lors d’un point de presse à l’issue de la rencontre, ledit secrétariat a présenté un bilan du chemin déjà parcouru dans le cadre des états généraux.

Publié le 2018-08-09 | Le Nouvelliste

National -

Conscients des défis que connait le secteur agricole haïtien et les difficultés liées à l’alimentation de la population, le secrétariat technique des états généraux a réalisé de houleux débats et posé des jalons pour la réorientation des politiques publiques appliquées dans ce domaine. En marge des échanges, les responsables de la Coordination nationale de la sécurité alimentaire (CNSA) ont souligné les mesures d’austérité à mettre en exergue afin de pallier les problèmes remontant à l’indépendance du pays.

Dans son allocution, Jean Marie Théodat, membre du secrétariat technique, s’est rappelé les termes de la Constitution indiquant qu’Haïti est un pays essentiellement agricole. Cependant, malgré le nombre, les travailleurs agricoles, nous pataugeons toujours dans l’agriculture de subsistance et la malnutrition. Le docteur en géographie en a profité pour questionner les causes de ces problèmes : «Est-ce la terre qui ne peut pas produire ou le labeur qui n’est pas adéquat ?»

Avec un air d’indignation, Jean Marie Théodat a vertement critiqué l’importation des produits alimentaires qui, soutient-il, constituent une entrave à la production nationale. «Trois quarts des produits que nous consommons dérivent de l’importation», a-t-il regretté, mettant en cause la qualité et la valeur nutritive des produits étrangers congelés. Nous sommes donc obligés de statuer sur ces problèmes relatifs à la décote de la production locale et à l’importation excessive.

Pour sa part, Harmel Cazeau, coordonnateur de la CNSA, a dit croire qu’un domaine tel que la sécurité et la souveraineté alimentaires représente un vecteur de développement. «C’est un domaine transversal. L’on ne pourrait éviter de le prendre en compte», a-t-il argumenté en guise de félicitations aux membres des états généraux.

Selon lui, pour résoudre avec efficience ce problème, il faut adopter des décisions tant au niveau politique qu’au niveau opérationnel et institutionnel, ce afin d’assurer une bonne gouvernance et la prestation de services de qualité. Dans la foulée, le numéro un de ladite coordination a invité les membres du secrétariat exécutif à se pencher sur les questions d’éducation, d’aménagement du territoire et, entre autres, de l’environnement afin d’appliquer les mesures susceptibles de redresser l’agriculture du pays.

Parallèlement, Harmel Cazeau a recommandé aux acteurs concernés d’harmoniser les actions entreprises au niveau des différents secteurs du pays, de renforcer les institutions agricoles tout en offrant des crédits agricoles aux entreprises agricoles. Selon lui, le renforcement des capacités des institutions travaillant dans ce secteur serait de bon ton. Parallèlement, les membres de la coordination sont donc invités, selon ses dires, à relever des tarifs sur les produits agricoles.

De son côté, le secrétaire exécutif du secrétariat technique, Louis Naud Pierre, a rappelé que les états généraux entendent aboutir à un pacte de gouvernabilité afin de réformer les institutions publiques et d’atteindre le progrès économique et social tant souhaité. Cette résolution, a-t-il ajouté, ne peut être entreprise ni par le comité de pilotage ni par le secrétariat exécutif. « Cela revient au peuple d’identifier les problèmes, de proposer des solutions et de consentir des engagements», a-t-il renchéri.

À noter que le secrétariat technique a rencontré, du lundi 6 au jeudi 9 août 2018, les secteurs transports, littéraire/artistique et des organisations des quartiers de la région métropolitaine. Entre-temps, deux forums sont prévus afin de réunir les leaders des départements du Sud-Est et des Nippes.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".