La fondation TDH lance un nouveau projet pour prévenir et combattre la violence

Publié le 2018-08-06 | Le Nouvelliste

Economie -

D’un coût total de 12 264 588.00 gourdes, la fondation Terre des hommes de Lausanne (TDH) et l’Office de la protection du citoyen (OPC), de concert avec d’autres partenaires étatiques et de la société civile haïtienne, ont lancé mercredi dernier un projet intitulé : «Réduction de la violence communautaire et prévention de la délinquance juvénile dans les quartiers de Carrefour-Feuilles et de Matissant». Ce projet de lutte contre la violence communautaire, financé par la Mission des Nations unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH) pour une durée de 10 mois vise à toucher 12 736 bénéficiaires.

Avec pour objectif principal de contribuer à promouvoir les droits des enfants et des familles vulnérables sur les zones de Martissant et de Carrefour-Feuilles, ce projet entend spécifiquement réduire les facteurs de violence communautaire grâce à l’engagement des enfants et des familles vulnérables dans une insertion sociale positive, respectueuse de leurs droits fondamentaux, a précisé, la représentante de Terre des hommes en Haïti, Islande Georges Cadet, tout en soulignant que «ce projet répond à un besoin».

Plusieurs activités sont prévues dans le cadre de ce projet, dont la prise en charge directe des enfants et des jeunes vers la réinsertion scolaire et professionnelle, la sensibilisation et la formation, l’appui socioéconomique sous forme d’activités génératrices de revenu. Par cette action, la fondation TDH espère réduire la propension des jeunes déjà exposés à la violence et les orienter vers d’autres champs d’activités porteur d’un avenir plus certain.

Les enfants en conflit avec la loi, les écoliers, les jeunes, les parents, les membres des communautés sont entre autres, selon le chef de projet, Jean Rollet Étienne, les groupes cibles de ce programme. En effet, «les résultats d’une étude réalisée en Haïti en juin 2014 sur la violence envers les enfants démontrent que 2/3 des personnes âgées de 18 à 24 ans ont vécu au moins une expérience de violence physique avant l’âge de de 25 ans», a révélé Islande Georges Cadet, la responsable de la TDH. Elle a également précisé que 1/3 des jeunes hommes et des jeunes filles de 13 à 17 ans ont vécu une expérience de violence physique au cours des derniers mois qui avaient précédé l’étude. Démontrant ainsi que la violence est un mal à combattre et à prévenir. Le Conseil de sécurité des Nations unies a d’ailleurs adopté en avril 2017 la résolution 2350 qui déclare essentiel le renforcement des institutions nationales de défense des droits de l’homme et l’obligation de rendre des comptes pour assurer la préservation de l’État de droit et la sécurité en Haïti.

Islande Georges Cadet a par ailleurs souligné que c’est «fort de ces constats que le projet de réduction de violence a vu le jour». Il sera ainsi mis œuvre par la fondation Terre des hommes et l’Office de la protection du citoyen et de la citoyenne, avec une implication du ministère à la Condition féminine et aux droits des femmes (MCFDF), du ministère de la Justice et de la Sécurité publique(MJSP), de l’Institut du bien-être social et de recherches (IBESR) et de la Brigade de la protection des mineurs (BPM).

Selon Milos Krsmanovic, représentant de la section «RVC : Réduction de la Violence Communautaire» de la MINUJUSTH , ce projet rentre dans le cadre des stratégies du système des Nations unies. «Les projets communautaires sont essentiels à l'amélioration de la stabilité, l’exclusivité et au respect des droits de tout un chacun », a-t-il affirmé.

Pour sa part, tout en saluant l’initiative de ce projet de réduction de violence qu’elle qualifie d’envergure, la ministre à la Condition féminine se dit convaincue que les jeunes de Martissant et de Carrefour- Feuilles pourront, à partir de ce projet, espérer tout ce auquel ils doivent avoir droit : possibilité d’avoir une formation professionnelle, occuper leurs loisirs, et ce à un même niveau pour les filles que pour les garçons. «Ce projet est porteur d’espoir pour les jeunes et leurs familles», s’est réjouie Eunide Innocent.

De son côté, le ministre de la Justice, Roudy Aly, intervenant également à cette cérémonie, a assuré de la disponibilité de l’ensemble de l’appareil judiciaire dans la poursuite des objectifs de ce projet.

La violence constitue une entrave à l’épanouissement et à la jouissance des droits, a reconnu le Protecteur du citoyen, Me Renan Hédouville,tout fier du lancement de projet. Il soutient que «protéger les droits des enfants et des femmes devient un passage obligé en matière de respect des droits humains.»

12 736 bénéficiaires environ seront touchés directement par ce projet qui compte à réduire le phénomène de la violence communautaire et la délinquance juvénile contre 20 476 membres de la communauté qui seront touchés indirectement.

Martine Isaac
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".