Haitiens ! Et si finalement, on faisait connaissance !

REGARDS

Publié le 2018-07-30 | Le Nouvelliste

National -

Depuis peu, le discours a tendance à se radicaliser, sur les réseaux sociaux ainsi que dans certaines stations de radio spécialisées dans le discours haineux... Une masse d’individus vulnérables, de plus en plus imposante, résidant principalement dans les grandes villes, démunie, frustrée, marginalisée et négligée depuis leur enfance, sont les clients de cet extrémisme violent !

Les événements du 6-7 juillet nous ont donné une idée du fossé qui s’installe entre les «prétendument riches » et les démunis de notre société. Parler de groupes de casseurs, de missions punitives ou de conflits de gangs mafieux de la classe d’affaires, qui ont profité du K.O. des forces de l’ordre pour opérer, c’est une analyse juste !

Mais évitons de faire de ces cas d’infiltration l’arbre qui cache la forêt de ce ras-le-bol d’une population dont la méfiance envers les classes politiques, économiques et même intellectuelles n’est plus à démontrer.

Notre société nous a si longtemps séparés les uns des autres que nous avons de la difficulté à trouver ce que mon ami Éric Balthazar appelle les points d’intersection entre nous. Nous vivons un système de castes, de clans, de gangs qui fonctionnent en parallèle…

Ainsi, nous évoluons, depuis 1804, en s’observant avec défiance… le principe du «moun sa yo», cher à chaque groupe pour justifier haine, mépris, rancœur et surtout exclusion… le principe du «moun pa m». Nous ne nous connaissons qu'à travers nos vocables de préjuges: Milat, Arab, Boujwa, Malere, Gran Nèg, Soyèt... des agrégats simplificateurs et réducteurs.

Ces deux attitudes « moun sa yo et son opposée moun pa m » sont en train de tuer la société haïtienne, car ce sont des résidus de comportement de la féodalité tout à fait anachronique en 2018… Une société moderne est OBLIGATOIREMENT : INCLUSIVE, SOLIDAIRE ET ÉQUITABLE…

Il est également temps d’apprendre à travailler ensemble pour définir notre devenir. Durant mes années d’études primaires et secondaires en Haïti, jamais le système n’a prévu de travaux de mise en commun de nos connaissances. Notre individualisme outrancier est issu du système colonialiste et contraste avec le Konbit des lakous. Revenons au partage et à l’entraide !

La société haïtienne est bâtie sur l’injustice sociale et les préjugés. Couleur, genre, origine familiale et ethnique sont des déterminismes, des stigmates qui vous condamneront ou vous affranchiront d’une vie de misère.

Certes, de nombreux Haïtiens issus des rangs des anciens esclaves bossales et créoles ont pu tirer leurs épingles du jeu social et ont grossi les rangs des « gran nèg ». Mais le système étant vicié, c’est un jeu de dupes… dans ce sprint, la ligne de départ n’étant pas la même pour tous, les chances de monter le podium sont nulles pour la plupart.

C’est le blocage de l’ascenseur social qu’il faille réparer. Je n’en veux à quiconque, héritier d’une fortune. On ne peut pas refaire l’histoire, mais nous avons le pouvoir, ici et maintenant, ensemble, de changer son cours.

Nous sommes si cloîtrés dans nos ghettos respectifs, dans nos mondes, dans nos solitudes que cette méconnaissance des uns et des autres alimente les rumeurs les plus farfelues et dramatiques à propos des uns et des autres. Nous ne nous connaissons pas en Haïti, nous nous devinons à travers des récits et des bribes anecdotiques qui nous servent de référence et conditionnent le regard des uns sur les autres!

Autrement dit, nous nous comportons, chacun des groupes sociaux, comme des autistes…

Que faire?

Bien sur, l’État doit prendre les mesures pour mettre en place un système de redistribution des richesses et de protection des plus démunis. Changer la Constitution. Réduire le train de vie de l’État. Supprimer cet appendice qu’est le Sénat. Lutter contre la corruption, etc.

Je crois aussi en l’implication citoyenne, en travaillant de concert l’un avec l’autre… qui n’est pas nécessairement du clan, du gang, de la caste… Au début, ça fera bizarre… On sera un peu gauche d’écrire le nom de Beniswa, Salim et Rachel, dans le procès-verbal de la réunion de l’association de quartier…

Mais, au fur et à mesure, on trouvera naturel de manifester pour forcer l’État à assister les femmes démunies qui meurent en donnant la vie… Il arrivera un jour où nous militerons ensemble pour l’accès à un repas chaud pour les enfants démunis. Un jour, nous nous sentirons concernés par la situation de ces jeunes filles enceintes à 14 ans fauchées par un cousin, un oncle ou un voisin qui l’auront violée.

Et nous cesserons de répéter bêtement que les pauvres ont une ribambelle d’enfants parce qu’ils baisent toute la journée. Alors que des études sérieuses montrent les corrélations entre le niveau d’éducation et sa progression dans l’échelle sociale et la réduction du nombre d’enfants. Un jour, à force de travailler ensemble, l’un finira par réaliser l’humanité de l’autre. Et nous comprendrons, en Haïti, les bienfaits sociaux de : L’EMPATHIE.

Ce jour-là : «tout moun ap moun pa nou, paske n ap konpran ke tout moun se moun »! Nous deviendrons alors une nation… qui vivra finalement ensemble.

Aly Acacia
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".