Natcom : une délégation de dix médecins cubains à Port-de-Paix

Publié le 2018-07-03 | Le Nouvelliste

Economie -

La ville de Port-de-Paix a reçu, le samedi 30 juin 2018, la visite d’une délégation importante de la compagnie de télécommunication Natcom, venue directement de Port-au-Prince, accompagnée d’une dizaine de médecins cubains. Cette visite s’inscrit dans le cadre du programme bimensuel de santé de la Natcom à travers les dix départements et les sections communaux, informe la compagnie dans un communiqué parvenu au journal.

Plus de 250 personnes des zones avoisinantes, tôt le matin, étaient déjà réunies dans l’enceinte de l’école Étienne Saintil, et attendaient patiemment leur tour. Un sourire aux lèvres pour certains, cachant avec peine leur souffrance ; une lueur d’inquiétude dans le regard pour d’autres. Car cette commune de Port-de-Paix, qui est à la fois chef-lieu du département du Nord-Ouest et chef-lieu de l’arrondissement de Port-de-Paix, souffre énormément tant du manque de services de santé adéquat que du problème récurrent de détritus, explique le communiqué.

Entre des monticules d’immondices d’une part et d’une flaque de boue de l’autre, les habitants sont obligés de jouer à la marelle pour atteindre les pavées de l’école où les médecins cubains dès 9h a.m. avaient déjà commencé les consultations gratuites.

Le directeur des Affaires sociales du département a rejoint la délégation et s’est adressé aux gens présents sur les lieux de la visite en remerciant la compagnie pour ce geste de solidarité. Il a profité de l’occasion pour encourager le secteur privé à suivre l’exemple de la Natcom en accompagnant le gouvernement dans cette odyssée et dans sa lutte continuelle pour le changement.

M. Calixte Bénédict a souligné les différents problèmes auxquelles font face les habitants du département tels que l’insalubrité, le manque d’infrastructures et l’inexistence des soins de santé adaptés aux besoins de la commune.

Mme Yrvine Boucher, directrice du centre d’appel, a souligné que la Natcom, qui est plus que jamais une compagnie nationale, a déjà sillonné les 10 départements et compte maintenant converger ses efforts vers les sections communales de manière à atteindre un public plus large et à aider le plus de personnes dans le besoin.

Mme Ketchine Jean Baptiste, responsable des relations publiques de la Natcom, n’a eu que des mots de remerciements à l’égard des deux millions de clients de la compagnie. Elle a toutefois souligné que c’est grâce à l’achat de chaque carte Sim et de chaque enregistrement à un plan qui permet la réalisation de programme tel que Health care, ‘’Yon jès yon souri’’ entre autres. La porte-parole de la compagnie affirme que cette dernière continue de travailler dans le but d’offrir un meilleur service au meilleur prix.

Auteur

Réagir à cet article