Femmes aux élections 2005, participation escomptée mais improbable

Publié le 2005-05-31 | Le Nouvelliste

«Droit de vote, citoyenneté et participation», tel a été le thème retenu pour la 20e conférence-débats organisée à l'hôtel Le Plaza, le vendredi 27 mai 2005, dans le cadre des vendredis du CARLI. Plusieurs personnalités, Me Renan Hédouville, Me Jean Marie Robert Paulvin, Mme Elisabeth Espéral, représentante spéciale de l'OEA en Haïti, Mme Marie Michèle Vernet et Marie Laurence Jocelin Lassègue de Fanm yo la, et le président du CEP, Max Mathurin, ont pris part à cette activité. 15.000 femmes, soit 28,77% sur 54.077 citoyens déjà inscrits pour l'obtention de leur carte d'identification nationale. C'est ce qu'a déclaré la représentante spéciale de l'OEA en Haïti, Mme Elisabeth Espéral, au cours de cette conférence-débats. «Cette catégorie qui représente 52% de la population et qui a joué un rôle important dans les activités socio-économiques du pays doit avoir une chance d'exprimer son point de vue dans les questions politiques», ont soutenu les responsables de "Fanm yo la", Mme Marie Laurence Jocelin Lassègue et Mme Marie Michèle Vernet qui se sont érigées en défenseurs de la cause des femmes et ont plaidé en faveur de leur participation aux élections de 2005, tant comme électrices que candidates. Mme Lassègue s'est montrée très critique à l'endroit de la société haïtienne qui a toujours tendance à oublier les femmes. Elle a également rendu hommage à Cécile, une femme qui a participé activement dans toutes les activités conduisant à la réalisation de la cérémonie du "Bois Caïman". Celle-ci est restée inconnue par presque toute la société haïtienne, tandis que toute la gloire est rendue à Boukman. Elle a salué aussi le courage de Mme Ertha Pascal Trouillot. La responsable de "Fanm yo la" a tenté de donner une explication par rapport à la faible participation au début du processus électoral. «Ce sont elles qui occupent toutes les activités à la maison. Même celles qui travaillent au bureau, à leur renvoi, elles doivent prendre leurs enfants à l'école. Arrivées à la maison, ce sont elles également qui s'occupent de la préparation de la nourriture. Telle est la situation des femmes qui n'ont pas de temps pour se présenter aux bureaux d'inscription ». Pour une vraie participation de cette catégorie majoritaire dans la société haïtienne (52%), "Fanm yo la" organise, du 30 mai au 1er juin, un forum à l'attention de 200 femmes venant de différents secteurs, à l'hôtel Montana. A cette activité, les 25 principaux partis politiques viendront présenter leur programme aux femmes. Me Jean Marie Robert Paulvin qui a pris part à cette conférence, s'est référé d'abord à des textes de loi pour justifier le choix du thème. Il a signalé que l'article 3 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen a été envisagé pour faire résider essentiellement les principes de la souverainneté dans la nation. Ce qui rejoint la déclaration internationale des droits de l'homme de 1948 en l'article 21 alinéa 3 qui stipule que «la volonté du peuple est le fondement de l'autorité des pouvoirs publics qui doivent avoir lieu périodiquement au suffrage universel l'égal du vote secret ou suivant une procédure équivalente assurant la liberté du vote». La même idée se trouve exprimée dans la charte des droits et des devoirs et devoir du suffrage. Bien que le droit de vote et le devoir du suffrage, tels que présentés dans les textes cités, ne sont pas bien définis dans le préambule de la Constitution de 1987. Me Paulvin a expliqué par tous les moyens la nécessité d'accéder aux droits de vote. D'autre part, il a signalé que le pays fait face à une recession prolongée, selon le rapport des Nations Unies sur Haïti, paru en juin 2004. «Cette recession est liée à la dégradation du marché en rapport aux problèmes des systèmes de production traditionnels et les politiques de libéralisation économique qui ont des impacts sur l'agriculture et l'industrie de l'information». Ce même rapport a établi qu'en 25 ans le pays n'a connu aucune séquence durable de croissance économique (p 12), que la population de l'aire métropolitaine est passée de 13,4% en 86/87 à 20% en 2000, que la forte dépréciation de la monnaie nationale, ces dernières années, a aggravé les niveaux de vie de la population. Assurer une éducation primaire pour tous constitue un casse-tête chinois parce que l'offre scolaire en Haïti est à 70% privée (p 16). Le taux de chômage est de 6,3 pour les hommes, 8,4 pour les femmes s'élevant à (7,3 sur le plan général selon l'ELBM 1999-2000). Ce sont ces indicateurs socio-économiques que Me Paulvin a utilisé pour montrer que l'attente du citoyen-électeur n'est pas comblée. Il en résulte, selon lui, "un déficit de citoyenneté tandis que le citoyen, c'est quelqu'un qui se sent engagé à résoudre les problèmes de sa communauté par des actes positifs qu'il pose pour le bien-être collectif » .
Baptista B. Beaucicot Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".