L’église Saint-Louis Roi de France, debout sept ans plus tard

L’église Saint-Louis Roi de France de Turgeau, détruite par le séisme du 12 janvier, fait peau neuve sept ans après. À la place des décombres, un bel édifice portant dignement le nom de temple de Dieu est érigé. Son parquet, son autel et son tabernacle sont faits de marbre. Pour la première fois, depuis sept ans, l’église accueillera le dimanche 30 juillet ses fidèles lors de la messe de bénédiction du bâtiment.

Publié le 2017-07-26 | Le Nouvelliste

National -

Les secousses du tremblement de terre du 12 janvier ont réduit, en quelques minutes, à néant ce temple de Dieu. La quasi-totalité des fidèles, présents ce jour-là, ont péri sous les décombres. Sept ans après, les plaies sont pansées mais les cicatrices demeurent. En souvenir de cette date, chaque mardi à 4 heures, les fidèles sont réunis pour prier pour les âmes des défunts, pour implorer le pardon de Dieu et sa grâce sur Haïti. Si la communauté paroissiale tient à se projeter vers l’avant, elle n’oublie pas pour autant ce jour funeste. « Notre église a été totalement détruite par le séisme. On a eu beaucoup de fidèles qui sont morts. Des victimes qu’on n’a pas pu dénombrer », se souvient le curé de la paroisse, le père Wismick Jean-Charles. À la mémoire des disparus, les responsables ont érigé un mémorial. Désormais, ce cataclysme fait partie intégrante du vécu de l’église et de ses fidèles. Lors d’une interview, dans sa demeure à Turgeau le 25 juillet 2017, le père Wismick Jean-Charles n’a pas tari d’éloges à propos de la force et du dynamisme de la communauté paroissiale qui s‘est mobilisée rapidement pour la reconstruction de l’église. En effet, en 2013, la phase d’étude pour la reconstruction de l’église a été lancée par la firme haïtienne Habitat. Cette phase a pris deux ans. C’est finalement le premier juillet 2015 que la pose de la première pierre a été effectuée. Une église opérationnelle Deux ans plus tard, l’église Saint-Louis Roi de France de Turgeau est opérationnelle. Elle est en état d’accueillir toutes les célébrations liturgiques. L’intérieur est fin prêt. Tous les bancs sont en place ainsi que l’autel, l’ambon- lieu où la parole de Dieu est proclamée-, les fonds baptismaux et le tabernacle… Les travaux de constructions ont été exécutés par un consortium formé d’une firme haïtienne, CHIC, et d’une firme espagnole, Blue Steel. L’édifice est reconstruit en béton armé avec une structure métallique pour la toiture. Son parquet, son autel et son tabernacle sont faits de marbre. Ayant une capacité de 900 places assises, l’église dispose d’une mezzanine de 90 places où sera hébergée la chorale. Selon le prêtre Wismick Jean-Charles, la construction respecte les normes internationales parasismiques et anticycloniques (IBC). Les travaux de construction ont été supervisés par l'Unité opérationnelle de construction (UOC) du programme de la Proximité catholique avec Haïti et son église (PROCHE) qui est une institution rattachée à la Conférence Épiscopale d'Haïti. La reconstruction de l’église a coûté deux millions de dollars. La Conférence des évêques catholiques des États-Unis (USCCB) a contribué à hauteur de 1, 7 million de dollars tandis que Adveniat de la Conférence Épiscopale Allemande a déboursé 300 000 dollars américains. En ce qui concerne l’ameublement de l’église : bancs, objets liturgiques, autel, tabernacle … tout cela a été pris en charge par la communauté des fidèles. « Nous avons eu l’implication active de toute la communauté pour pouvoir mettre au point la première phase de l’église », a indiqué le curé, qui parle de collaboration franche. « Je suis satisfait de la collaboration des fidèles, du conseil pastoral et de toute la communauté de la paroisse qui se sont impliqués depuis le premier jour», a-t-il ajouté. Il ne reste qu’à entamer la deuxième phase. Celle de procéder au placement des faux plafonds, au crépissage, la décoration et à la peinture de l’extérieur du bâtiment.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".