Cadavres de Ravix Rémissainthe et de René Jean Anthony

Dans l'attente d'une autopsie

Publié le 2005-04-15 | Le Nouvelliste

Les cadavres de Ravix Rémissainthe et de René Jean Anthony (Grenn Sonnen) sont gardés à la morgue de l'Hôpital général par des agents de la Police nationale, en attendant que l'enquête judiciaire soit bouclée. "Les corps de Ravix Remissainthe et de René Jean Anthony constituent des preuves à conviction et ne seront pas remis aux parents des victimes pas avant les enquêtes judiciaires", a informé la porte-parole de l'institution policière, Jessie Cameau Coicou. "Il n'y a rien d'anormal dans cette décision", a commenté le juriste Samuel Madistin qui tient à préciser que "tous les cadavres suspects devront faire l'objet d'une enquête judiciaire" commanditée par le Commissaire du Gouvernement. L'inhumation, dit-il, ne doit être autorisée que part le Commissaire du Gouvernement après l'enquête qui détermine les causes exactes de la mort, suivant une autopsie de médecins légistes. La carence de médecins légistes cependant dans le pays fait que très peu de cadavres suspects sont autopsiés. Haïti ne dispose que de trois ou quatre médecins légistes. De ce fait, des cadavres restent le plus souvent restés jusqu'à trois ou quatre mois à la Morgue de l'HUEH. Le Commissaire divisionnaire qui fait office de porte-parole dément que la dizaine d'anciens militaires abattus le week-end écoulé aient été exécutés. "Ravix Rémissainthe et René Jean Anthony ont été tués au cours des affrontements", affirme la porte-parole qui renouvelle la détermination du Commandement de l'institution pour traquer les bandits à l'approche des prochaines élections. Un commandant des militaires démobilisés dans le Plateau central, Emmanuel Philippe, a été appréhendé hier mardi dans le cadre d'une opération visant à récupérer des armes et équipements policiers, qui auraient été volés par les démobilisés. Emmanuel Phillipe qui aurait remis 4 armes à la police devrait être questionné sur différents actes perpétrés dans le département du Centre, rapporte une dépêche de l'AHP. Le commandant autoproclamé des militaires démobilisés dans le Centre, Joseph Jean Baptiste, a, pour sa part, renoncé à l'appel à la guérilla qu'il avait lancé en mars dernier pour venger ses frères d'armes tués dans des affrontements avec des Casques bleus de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) à Petit-Goâve. « Si vous n'êtes pas attaqués, ne faites rien », a ordonné Joseph Jean-Baptiste aux anciens soldats sous son commandement. L'ancien sergent de l'armée dissoute renonce à son appel à la guérilla quelque deux jours après la mort brutale de Ravix Remissainthe et de deux de ses hommes de troupes dans des affrontements avec la police. Joseph Jean-Baptiste a invité ses compagnons à « garder la tête froide », tout en déplorant la disparition de Ravix Rémissainthe qui a combattu, les armes à la main, la présidence d'Aristide.
. Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".