Haïti et sa culture débarquent à Bruxelles pour une semaine

Du 8 au 11 juin 2017, la ville de Bruxelles sera l’hôte de la troisième et dernière semaine culturelle haïtienne après celles réalisées à Milan et à Rennes en avril dernier. Au cours d’une conférence de presse donnée au ministère de la Culture et de la Communication, le mardi 30 mai 2017, en présence des différents partenaires, des artistes Jean Jean Roosevelt et BIC, le programme de cette semaine a été dévoilé au public.

Publié le 2017-06-01 | lenouvelliste.com

Mis en œuvre par le Volontariat pour le développement d’Haïti (VDH) en partenariat avec la Fondation AfricAmerica et l’ONG italienne (Cooperazione Internazionale) COOPI, le Programme européen pour la culture (PEC) est financé à 90% par l’Union européenne. Echelonné sur un période de 30 mois (2015-2017), le PEC vise essentiellement à renforcer les capacités opérationnelles des organisations culturelles et des professionnels de la culture, à travers la constitution d’un fonds d’appui à la création / production/ diffusion, la formation (académique et technique) et le développement des marchés à l’international. Plusieurs activités sont prévues dans le cadre de cette dernière semaine culturelle haïtienne à Bruxelles. Du 8 au 11 juin 2017, en collaboration avec l’association Kenbe Fèm, le Théâtre de Poche de Bruxelles accueillera l’exposition interactive de photos sur la culture haïtienne réalisée par Andrea Ruffini. Elle montrera également les œuvres que les artisans haïtiens et le designer italien Arturo Vitori ont fabriquées dans le cadre du PEC. D’autres pièces artisanales plus traditionnelles et des collections de bijoux, sacs et objets décoratifs seront mises en vente par la boutique belge Label Créole. Le vendredi 9 juin 2017, BIC partagera la scène avec le rappeur belge Uman et d’autres artistes haïtiens vivant en Belgique tels que Vévé et DJ Kwak, pour clore la semaine culturelle et la saison du Théâtre de Poche Bruxelles accueillera aussi la manifestation littéraire Ayiti La, organisée par l’ONG Coopération par l’éducation et la culture, puis une soirée consacrée à Arnold Antonin par l’association Échange et Synergie ainsi que l’exposition-vente d’artisanat haïtien et dégustation de l’association Descotes belgo-haïtienne. À noter que l’ensemble de ces événements s’inscrivent dans le programme du 20ème anniversaire de la coopération entre les gouvernements de Wallonie et Bruxelles et la République d’Haïti. En tant qu’Européen et aussi en tant que Bruxellois, Raphaël Brigandí présent à cette conférence de presse au nom de l’ambassadeur de l’Union européenne, M. Vincent Degert, se réjouit du choix de la Belgique comme hôte de la dernière semaine culturelle haïtienne. Cette ville constituant, - dit-il-, non seulement un carrefour cosmopolite majeur où coexistent de nombreuses cultures et nationalités tant européennes que venues d'ailleurs, mais c'est aussi la capitale européenne, siège de la plupart des institutions européennes. « Laissez-moi terminer ces quelques mots en formulant le vœu que cette nouvelle semaine culturelle haïtienne rencontre le succès escompté et soit bénéfique à tous les créateurs, artistes et artisans dont le travail sera mis en valeur comme au public qui viendra le découvrir », a-t-il dit pour terminer ses propos en la circonstance.


Réagir à cet article