KID/2e convention nationale

Evans Paul, candidat désigné à la présidence

Le parti politique Konvansyon Inite Demokratik (KID) a clôturé sa deuxième convention nationale, le dimanche 20 mars, en présence des délégués du parti venus de toutes les régions du pays et de la diaspora. KID a déjà engagé des discussions avec d'autres partis politiques de même orientation idéologique pour former une coalition en vue des prochaines élections. En attendant de former le regroupement de partis, les délégués du KID ont désigné leur secrétaire général Evans Paul candidat à la présidence de la République.

Publié le 2005-03-21 | Le Nouvelliste

Ambiance de fête au local du KID à Bourdon hier dimanche. La foule se fait de plus en plus dense à l'approche de l'heure retenue pour le début de la cérémonie de clôture de la 2ème convention nationale du parti. Un grand drapeau rouge recouvre la façade sud de l'ancien immeuble du parti qui porte encore les empreintes des flammes dévastatrices de l'incendie provoqué par des partisans du pouvoir Lavalas en décembre 2001. La chaleur est suffocante. Des tourbillons de poussière se soulèvent dans le jeu des va-et-vient des participants sur le terrain vague aménagé pour l'événement. Les dirigeants du parti ne se sont pas fait trop attendre. 11 heure 50, Evans Paul traverse la cour sous les applaudissements de ses partisans. Le programme peut commencer. Un long programme qui a dû être écourté par la suite. Le coup d'envoi est donné avec la Dessalinienne chantée sur une cassette préenregistrée. L'hymne du KID suit. Viennent ensuite les harangues, les discours d'éloge et d'encouragement au parti. Les résolutions de la deuxième convention, lues presqu'à la fin du rassemblement, proclament Evans Paul candidat à la présidence du pays pour le KID. D'autres points importants de la résolution concernent l'ouverture du parti, souhaitée par les 562 délégués réunis la veille, à tous les citoyens appelés à s'impliquer dans la vie politique et le support moral et financier sollicité pour garantir le succès du programme que le parti politique entend mettre en oeuvre. Prenant la parole au cours de la convention, le secrétaire général du KID, Evans Paul, a cité deux grands objectifs du parti qui sont de travailler à l'élaboration d'un code d'éthique et d'un pacte de bonne gouvernance qui excluent l'assassinat politique et la corruption comme pratique de gouvernement. Il a voulu relativiser sa désignation en affirmant que ses ambitions vont au-delà de la présidence. « Prezidans se pou yon bout tan, batay politik se pou tout tan », a-t-il lancé. Les problèmes d'Haïti demandent plus que cinq (5) ans pour être résolus, a expliqué Evans Paul qui a fait savoir que le pays a besoin de partis politiques solides dans le but de construire des institutions solides. Il a cité tous les secteurs du pays et a dit que c'est avec eux que le pays peut être construit. « Il n'y a pas de pouvoir à prendre, mais un pouvoir à construire », a-t-il déclaré soulignant le désir de son parti de travailler à la modernisation de la vie politique en Haïti. Renouant avec un certain style de discours dont il s'était démarqué depuis quelque temps, K-Plim (surnom de militant d'Evans Paul) a parlé du départ d'Aristide faisant savoir que St Paul avait voulu son retour en 1994, mais qu'il ne le voulait plus aujourd'hui. « Tout lèt tounen gate », a-t-il lâché sous les ovations de ses partisans. Présent à la cérémonie, le Premier ministre Gérard Latortue a appelé le KID à travailler avec son gouvernement pour assurer le succès de la transition, car ce sont les partis qui vont sortir gagnants des élections et qui vont en récolter les fruits, a-t-il souligné. Il s'est félicité du pacte de gouvernabilité défendu par le leader du KID expliquant que son expérience du pouvoir depuis un an lui a démontré que la multiplicité et la complexité des problèmes du pays exigent l'apport de tout le monde en vue de leur résolution. Il a également justifé sa présence à la convention du KID en disant qu'il a voulu garder l'équilibre étant donné qu'il a été présent à d'autres réunions de partis qui travaillent pour la démocratie et le changement. Plusieurs responsables de partis politiques et des personnalités de la société civile ont participé à la cérémonie de clôture de cette 2ème convention qui s'est déroulée autour du thème : « Pour une jeunesse politiquement avisée ». Le professeur Rony Durand a gravi le podium pour faire un peu de philosophie politique. Il a énuméré trois (3) conditions nécessaires au salut national à savoir : - changer l'axe de l'histoire haïtienne la faisant sortir du cercle pillage-incendie-meurtre pour la mettre sur celui de richesse-justice-solidarité nationale ; - découvrir le rôle de la jeunesse ; - formuler et articuler un nouveau contrat social. De son côté, la responsable de Fanm Yo La , Marie Laurence Jocelyn Lassègue, est montée au créneau pour rappeler aux dirigeants du KID le rôle que les femmes sont appelées à jouer dans le monde politique. Elle a trouvé intéressant que le KID mette l'accent sur la jeunesse. Elle a insisté pour que cette inclusion prenne en compte les jeunes femmes n'oubliant pas de rappeler que les femmes représentent 52 % de la population haïtienne. Le cheval, symbole du KID, a été omniprésent à la 2ème convention du parti : dans la chanson officielle du parti ; dans les banderolles, maillots et képis distribués aux sympathisants ; en chair et en os sur la cour du parti politique, monté par de deux cavaliers. La 2ème convention du KID coincide avec le 10ème anniversaire du parti qui est passé par plusieurs phases d'évolution Le 21 mars 1986, le Komite Inite Demokratik, organisation de masse, prenait naissance. Groupe de pression, elle se donnait pour objectif de forcer les gouvernements à respecter les revendications populaires. Elle donne naissance à plus de 80 organisations du même type et devient Konfederasyon Inite Demokratik. En 1990, cette organisation donne son appui au Front pour le changement et la démocratie (FNCD) qui accède au pouvoir avec l'ancien président Jean-Bertrand Aristide. Le 9 février 1995, 2.000 délégués réunis en convention au Théatre national transforment la confédération en parti politique : Konvansyon Inite Demokratik. Aujourd'hui, le KID veut bien se positionner dans la bataille pour accéder au pouvoir en accentuant son discours sur les masses populaires. Plus concrètement, il cherche d'autres alliés politiques. Des pourparlers ont déjà débuté avec les responsables des partis politiques tels que Repons, Génération 2004, MRN (Mouvement pour la reconstruction nationale) et Tèt Ansanm.
Hugo Merveille hugomerveille@lenouvelliste.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".