Détention préventive prolongée : « Plus de personnes non encore jugées que de condamnées », affirme Jean Danton Léger

Publié le 2017-01-16 | Le Nouvelliste

L’éradication du phénomène de la détention préventive prolongée reste un défi pour les autorités haïtiennes. De sorte que ce sont les détenus qui payent les conséquences. Préoccupé par cette situation, sur l’injonction du ministre de la Justice et de la Sécurité publique, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Jean Danton Léger, a fait une visite dans la prison civile des femmes de Cabaret en vue de s’enquérir de la situation des prisonnières en détention préventive prolongée. À l’intérieur de cette prison spacieuse et bien équipée, 237 femmes incarcérées. Des dizaines sont déjà condamnées pour des faits mis à leur charge, notamment homicide involontaire, meurtre, association de malfaiteurs, sorcellerie. Parmi ces 237 détenues, bon nombre d’entre elles se trouvent en détention préventive prolongée alors que d’autres ont complètement purgé leurs peines. Dans la section dénommée Burkina-Faso, des dizaines de prisonnières crient au secours à la vue de Me Jean Danton Léger. Ayant des morceaux de papier contenant des informations, certaines d’entre elles pleurent amèrement, d’autres maudissent les autorités. Elles n’ont pas mâché leurs mots pour dénoncer la passivité des autorités judiciaires. « Je suis ici depuis trois ans et jusqu’à présent je ne suis pas encore passée devant un juge », a lâché une détenue accusée d’association de malfaiteurs. La situation n’est pas différente pour Ketty Pierre qui a quatre ans en taule et qui attend encore son jugement pour les faits qui lui sont reprochés. Il y a plus de personnes qui sont en détention préventive prolongée que de condamnés, a regretté le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince. Le chef du parquet a déploré le fait que des personnes sont gardées en prison pour des délits mineurs. Et d’autres sont retenues pour un simple détail même après avoir purgé leurs peines. En dépit de la complexité du problème, le chef du parquet se dit déterminé à travailler sans relâche afin de donner des résultats significatifs dans la lutte contre la détention préventive prolongée en Haïti. Dans les jours qui viennent, il promet de procéder à la libération des détenues ayant bénéficié d’une décision de justice favorable et celles gardées en prison après avoir purgé leurs peines. Par ailleurs, Jean Danton Léger a lancé officiellement un atelier de formation professionnelle à l’intention des détenues. Cet atelier s’inscrit dans le cadre d’un projet du gouvernement visant à former ces dernières afin qu’elles puissent être utiles à la société après leur libération. Le parquet de Port-au-Prince entend améliorer l’insertion professionnelle de ces détenues dans des filières porteuses d’emplois telles que la cuisine et la pâtisserie, l’informatique, la broderie, la couture, la haute couture, a-t-il énuméré, indiquant que ces prisonnières bénéficieront également d'une assistance psychologique. Le 15 décembre, un pareil programme de formation a été mis en place au profit des détenus au pénitencier national, a rappelé Jean Danton Léger.
Ruth Cadet
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".