COP22 – Marrakech : Haïti à fond dans la lutte contre les changements climatiques

La vingt-deuxième Conférence des parties (COP22) de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (CCNUCC) se poursuit à Marrakech, la quatrième plus grande ville du Maroc. Ce mercredi 16 novembre, en début d’après-midi (heure locale), le ministre de l’Environnement de la République d’Haïti, Simon Dieuseul Desras, a délivré son discours de circonstance au segment de haut niveau qui a démarré un peu plus tôt dans la matinée et qui offre aux dirigeants de la planète une tribune pour faire connaître leurs politiques environnementales et climatiques nationales.

Publié le 2016-11-16 | Le Nouvelliste

« L’éradication de la pauvreté dans mon pays devient presque une illusion quand de temps en temps les structures économiques et les infrastructures sont balayées par des catastrophes naturelles amplifiées par les incidences perverses du changement climatique », se désole le ministre Desras à la tribune de la conférence de l'ONU sur le climat qui, on pouvait s’y attendre, n’a pas manqué l’occasion d’évoquer le passage dévastateur de l’ouragan Matthew au début du mois d’octobre. Matthew qui, en dévastant quasi totalement la région du Sud, selon le ministre, a non seulement coûté la vie à plus de 600 personnes, mais a également causé des dommages matériels estimés à plus de 20% du PIB national ainsi que des dégâts écologiques inestimables qui viennent assener le coup de grâce à une économie nationale déjà précaire. Quoique les données scientifiques ne permettent pas d’établir clairement un lien de causalité avec le passage du destructeur ouragan, ce dernier en appelle toutefois, au nom de la justice climatique, au respect des engagements pris par les pays développés en matière de renforcement des capacités, de financement de l’adaptation et d’appui approprié sur la question des pertes et dommages liés aux changements climatiques. Une façon d’assurer la durabilité des efforts déployés par Haïti qui s’engage à fond, assure le ministre, dans le combat contre le fléau du changement climatique. En attendant la ratification prochaine de l’Accord de Paris par le Parlement, toutes les étapes sont déjà franchies, informe-t-il, pour le dépôt de notre instrument d’acceptation des amendements de Doha au Protocole de Kyoto. Un communiqué de la délégation, diffusé peu après l’allocution du ministre, a mis l’accent sur « le financement de l’adaptation ainsi que les mécanismes appropriés de transfert de risques en lien avec les pertes et dommages qui constituent une priorité immédiate, et ce avec l’allègement des procédures d’accès ». Surtout pour un pays comme Haïti qui fait face presque tous les deux (2) ans aux aléas climatiques. Ainsi, la contribution prévue et déterminée au niveau national (NDC, selon le sigle en anglais) soumise par le gouvernement haïtien, en prélude à la tenue de la COP21 à Paris, contient, affirme Simon Dieuseul Desras, des mesures audacieuses dans les domaines de l’atténuation et de l’adaptation que le pays entend adopter pour réduire de façon substantielle ses émissions de gaz à effet de serre et pour assurer la transition vers un système de production de biens et de services sobre en carbone. Pour aider les pays à intégrer leurs NDC dans tous les secteurs et à tous les niveaux de prise de décision, le partenariat NDC, coprésidé par le Maroc et l'Allemagne, a été lancé à la COP22 mardi dernier. Ce partenariat propose donc une nouvelle coalition de pays en développement et développés et d'institutions internationales qui collaborent pour s'assurer que les pays reçoivent le soutien technique et financier dont ils ont besoin pour atteindre des objectifs climatiques ambitieux et les objectifs de développement durable connexes aussi rapidement et efficacement que possible. Au cours des négociations techniques qui ont précédé l’ouverture du segment de haut niveau, annonce le communiqué, le Fonds vert pour le climat a décidé d’octroyer un appui de 3 millions de dollars aux pays moins avancés et les petits insulaires en développement (PIED) leur permettant de développer leur plan national d’adaptation (PNA) aux changements climatiques. « Le gouvernement haïtien […] apporte tout son soutien à l’élaboration d’une feuille de route prévisible et concrète en vue de mobiliser les 100 milliards de dollars américains par an en faveur des pays en voie de développement, particulièrement les pays les moins avancés et les petits États insulaires en développement, sur la base du projet de document établi par le Royaume-Uni et l’Australie […] », a fait savoir le ministre Desras chaudement applaudi tout au long de sa prise de parole. En fin d’après-midi, la délégation haïtienne a réalisé un « side-event » qui a consisté en un dialogue interactif sur les aspects du droit et de la gouvernance dans la mise en œuvre de l'Accord de Paris en Haïti et dans d'autres pays vulnérables au climat. Le panel a décelé que les pays qui sont très vulnérables aux effets du changement climatique exigent des lois et des institutions solides, soutenues par de nouvelles connaissances juridiques, l'éducation et la participation du public, mais sont ceux qui ont souvent le moins de ressources pour travailler. « Haïti a besoin de solidarité et non de pitié », a martelé Melissa Day, de la Fondation Wynne, qui faisait partie de ce panel constitué, entre autres, de Vernet Joseph, directeur de cabinet du ministre de l’Environnement; Marie-Claire Cordonier Segger, directrice exécutrice du CISDL (Centre for International Sustainable Development Law) et de Christin Calixte, coordonnateur de la Plateforme de société civile sur les changements climatiques (PSC-CC). Abondant dans le même sens, Christin Calixte a reconnu que la solidarité internationale dans la lutte contre les changements climatiques est essentielle mais, en aucun cas, a-t-il averti, elle ne doit pas être perçue en tant qu’assistanat. Les panélistes ont par la suite exploré de nouvelles pistes en matière de justice climatique, d'atténuation, d'adaptation et de financement pour un développement durable compatible avec le climat. En marge de la COP22, la délégation officielle d’Haïti, emmenée par le ministre de l’Environnement, a participé à plusieurs réunions bilatérales en vue d’explorer des opportunités au profit du pays. En ce sens, le ministre Desras informe avoir rencontré le conseil de la CARICOM avec qui il a discuté d’énergies renouvelables, de financement pour l’adaptation, de reforestation, etc. Avec l’Institut de la francophonie pour le développement durable (IFDD), ce dernier a soulevé le besoin d’Haïti en formation en adaptation, en études d’impacts environnementaux et en évaluation environnementale ainsi que les difficultés d’Haïti à profiter pleinement de la Francophonie en dépit qu'il soit le seul pays francophone des Amériques. Patrick Saint-Pré Envoyé spécial à Marrakech, Maroc
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".