Remous de l'actualité

Publié le 2005-03-03 | Le Nouvelliste

Colloque/ISPOS/Partis politiques Le Premier ministre Gérard Latortue a reçu le mercredi 2 février 2005 à la Primature une délégation du Royaume de Norvège. Composée du directeur général au ministère norvégien des Affaires Etrangères, Svein Saether, de l'assistante chef de service Mme Kristin Hoem Langsholt et de Petter Skauen, cette délégation est venue participer à un colloque sur le thème « Démocratie, Gouvernance, Processus électoral en Haïti—Défis et Perspectives.» Ce colloque qui se tient à Moulin-sur-Mer prendra fin le 5 mars prochain. La MINUSTAH critiquée par une organisation de la société civile brésilienne La mission onusienne ressemble davantage à une mission de déstabilisation, c'est la conclusion tirée par le MPSTB, le Mouvement des paysans sans terre du Brésil. Le MPSTB dresse un constat accablant du travail de la force de l'ONU en Haïti commandée par le Brésil. Le responsable de MPSTB, Joao Pechanski,qui a séjourné durant trois semaines en Haïti, parle de comportement laxiste de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) face à l'augmentation de la violence dans le pays. Lors d'une conférence de presse à Port-au-Prince, le mercredi 2 mars 2005,M. Pechanski a fait état des problèmes confrontés par la Police nationale et souligné que la MINUSTAH a pour obligation de travailler à créer les conditions propices à la stabilité dans le pays. Joao Pechanski annonce pour le 3 avril l'arrivée d'une délégation de l' organisation altermondialiste « Jubilé Sud » en solidarité avec le peuple haïtien. PNH vs MINUSTAH Le commandant militaire de la force de l'ONU, le général brésilien Augusto Heleno affirme dans une interview au journal O Globo, le mercredi 2 mars, que la police a tiré et fait trois morts parmi les manifestants pacifiques. Le porte-parole de la police civile de l'ONU n'est pas aussi formel que M.Heleno. Interrogé le jeudi 3 mars, Daniel Moskaluk s'est contenté de répondre qu'il faut examiner la situation. Plusieurs chiffres sont avancés sur le nombre de victimes et des organisations politiques et de la société demandent que lumière soit faite sur ce dossier. « Sometimes in April » à l'Impérial Sometimes in April, le dernier film de Raoul Peck, sera projeté au ciné Impérial, salle I, le vendredi 4 mars 2005 à 1h pm. Ce film a été sélectionné aux Berlinales, prestigieux festival cinématographique européen. La MINUSTAH et la journée mondiale de la femme « Le rôle des femmes de la MINUSTAH dans le processus de paix en Haïti », tel est le thème d'un conférence-débat qui sera débattu à l'Hôtel El Rancho le lundi 7 mars 2005, à 10h 30 am, à l'occasion de la journée internationale de la femme. Interviendront à cette conférence des membres du contigent militaire de la CIVPOL et des fonctionnaires civils de la MINUSTAH. L'APENA devient DAP Suite aux graves incidents du 19 février dernier au Pénitencier national, la Direction de l'administration pénitentiare DAP a remplacé l'APENA, c'est ce qu'a annoncé le mercredi 2 mars 2005 la porte-parole de la police, Jessie Cameau Coicou. Le DAP sera bientôt coiffée d'un Conseil d'administration de trois (3) membres : un haut gradé de la police, un représentant des militants des droits humains et un représentant du pouvoir judiciaire. Deux conseillers étrangers faisant partie d'organisations internationales encadreront le conseil . Entre-temps, 11 agents pénitentiaires ont été sanctionnés dans le cadre de l'évasion spectaculaire et massive du 19 février. Sur les 481 évadés, seulement 51 sont à nouveau écroués, indique Mme Coicou. Par ailleurs, la police a publié, mercredi, un nouvel avis de recherche comportant une vingtaine d'individus considérés comme très dangereux. La Papda considère la coûteuse mission de l'ONU comme un échec La Papda a dressé mercredi, neuf mois après l'arrivée de la MINUSTAH en Haïti, un bilan totalement négatif de la mission dans le pays. Selon l'économiste Camille Chalmers de la Plate-forme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif, « c'est d'abord une présence militaire non souhaitée par le peuple, mais plutôt décidée par les Etats-Unis, la France et d'autres puissances, relayés par la suite par le Conseil de sécurité des Nations unies », a-t-il indiqué. M. Chalmers a ajouté que la MINUSTAH est passée à côté de son mandat qui est celle de "créer un climat sûr et stable". Il a affirmé que les inquiétudes de la population sont grandissantes en précisant que certains quartiers deviennent dangereux dès la tombée de la nuit. Prise de mesures pour rétablir l'autorité de l'Etat à Petit-Goâve. A Petit-Goâve, le maire assesseur Montigène Sincère annonce pour bientôt la tenue d'un colloque de deux jours dont l'objectif est de dégager des pistes visant à rétablir l'autorité de l'Etat dans cette ville. En ce sens, Montigène Sincère affirme s'être entretenu avec les autorités de tutelle en vue de d'élaborer le programme y relatif. En outre, Montigène Sincère a confié que les autorités municipales ont de très bons rapports avec les militaires démobilisés sans être pour autant imbues de leurs activités. Juan Gabriel Valdés rencontre les femmes des partis politiques Le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Haïti a rencontré, lundi, les femmes haïtiennes, leaders ou membres des partis politiques. Le chef de la MINUSTAH a inscrit cette rencontre dans une dynamique de recensement de leurs préoccupations tout en saluant les efforts déployés par ces femmes dans le combat démocratique en Haïti. Selon la Secrétaire générale « Fanm Yo La », Marie Laurence Jocelyn-Lassègue, il y a un intérêt évident des femmes pour la politique. « Toutefois, celles-ci ont peur de la violence », a-elle souligné.. Selon Mme Mirlande Manigat, Secrétaire générale adjointe du Rassemblement des démocrates Nationaux Progressistes (RDNP), cette initiative sous les auspices de la MINUSTAH est très utile, « en ce sens qu'elle permet d'aplanir certaines divergences ». Le chef de la MINUSTAH a suggéré le développement de relations avec leurs consoeurs de l'Amérique latine en vue d'un partage d'expériences. Evasion: les recommandations du Conseil des Sages Dans un un document d'analyse et de recommandations datant du 23 février, le Conseil des Sages a fixé sa position sur l'évasion massive du 19 février dernier à la Prison civile de Port-au-prince. Dans ce document, le Conseil des Sages insiste sur la nécessité de dépasser le cadre de l'institution pénitentiaire. On y relève que les complicités externes doivent être activement recherchées, les sanctions et les dispositions arrêtées par la Direction Générale de la Police Nationale d'Haïti sérieusement questionnées et des sanctions appropriées doivent être prises. Ainsi, le Conseil des Sages formule tout un ensemble de recommandations au pouvoir exécutif. Entre autres, il demande à l'ISPN d'établir en moins d'une semaine la liste des policiers impliqués dans la réalisation de cette évasion spectaculaire, de prendre des sanctions contre les agents fautifs, d'ouvrir une enquête judiciaire indépendante, de régler le problème de la tutelle de la Secrétairerie d'Etat à la Sécurité Publique sur la PNH, d'établir au Pénitencier National un cadre réglementaire formel respecté par tout le personnel, y compris les responsables, de mettre en place, sous l'autorité du CSPN un Groupe de travail sur la sécurisation, d'un certain nombre de sites sensibles à identifier et de faire évaluer par le Conseil des Sages le travail accompli à date pour la réalisation du Plan National de sécurité. Elections : les dates publiées En publiant les dates des municipales, législatives et présidentielles, le Conseil Electoral Provisoire vient de franchir un nouveau pas dans l'organisation des prochaines joutes électorales. Il s'agit du 9 octobre, du 13 novembre et du 18 décembre, a déclaré Rosemond Pradel, porte-parole du CEP. Le 9 octobre auront lieu les compétitions pour les collectivités territoriales, ASECs, CASECs, Mairies. Tandis que le 13 novembre sera consacré au 1er tour des législatives et présidentielles. Le 2e tour est fixé au 18 décembre. Evasion : la police fait le point La porte-parole de la Police Nationale d'Haïti, Jessie Cameau Coicou, a fait savoir mercredi que les enquêtes ouvertes sur l'implication présumée de certains policiers du département du Sud dans un dossier de drogue, allaient bon train. 8 agents de la PNH dont l'inspecteur divisionnaire Jude Dumac, actuellement dans le maquis, ont été mis en isolement. Jessie Cameau Coicou a indiqué par ailleurs que 51 détenus avaient déjà regagné leur cellule au Pénitencier National 10 jours après l'évasion du 19 février. 10 policiers dont l'inspecteur Sony Marcellus ont été mis en isolement dans le cadre de l'enquête ouverte sur ces événements, a encore précisé Mme Coicou qui annonce la formation éventuelle d'un conseil d'Administration pour l'Administration Pénitentiaire Nationale (APENA) avec des représentants de la PNH, des représentants de droits de l'homme et de l'appareil judiciaire.
Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".