" Il n'y aura pas la violence aveugle en Haïti "

Publié le 2005-03-03 | Le Nouvelliste

Le général brésilien Augusto Heleno, à la tête de la Mission de Stabilisation des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH), a affirmé le 2 mars en cours qu'il n'y aura pas de "violence aveugle" et qu'il n'utilisera pas la "force incontrôlée" en Haïti, même si la situation s'est effectivement aggravée. "Je suis capable d'utiliser la force, je suis préparé pour ça, mais face à la situation du pays et surtout de ce que j'imagine être les intentions de l'Organisation des Nations Unies (ONU), je me refuse à utiliser la force de façon incontrôlée et contre des innocents. Tant que je serai au commandement, cela n'arrivera pas. Il n'y aura pas de violence aveugle", a-t-il déclaré haut et fort dans une interview accordée au journal O Globo en début de semaine. Heleno qui a reçu bien à Rio le prix "Faire la différence", décerné par ce quotidien, admet que la situation s'est aggravée. Cependant, ''au début, les groupes étaient désorganisés par l'entrée des troupes de l'ONU et les partisans du président Aristide apeurés par la perte du pouvoir ", a précisé le général Heleno. La PNH vite en besogne A partir du moment où ils se sont organisés, nous avons commencé à les affronter. En octobre, la situation s'est déteriorée. La Police nationale d'Haïti (PNH), parce qu'elle veut agir vite, entreprend des opérations et nous appelle seulement après, a soutenu le général. Selon ses déclarations, ''cette semaine, il y a eu une manifestation pacifique au Bel-Air, bastion des partisans de l'ancien président Aristide. La police déclarant qu'elle n'était pas légale a fait usage l'armes à feu, tuant ainsi trois personnes". Le militaire qui dirige la force multinationale chargée d'assurer la stabilité en Haïti jusqu'au second semestre 2005, avec 6.200 soldats (dont 1.200 Brésiliens), a rappelé qu'il avait conscience de la difficulté de sa tâche quand il est arrivé en Haïti le 25 juin dernier avec seulement 2.000 hommes. "Comment contrôler le pays ? J'étais très inquiet, mais je ne pouvais pas le dire publiquement. Il y a 8 millions d'habitants en Haïti", a ajouté Augusto Heleno. Il s'est plaint à plusieurs reprises de la lenteur de la communauté internationale à faire parvenir l'aide promise à ce pays. La situation en Haïti est précaire Parallèlement, le secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, indique que la situation reste précaire en Haiti et croit que les possibilités de violence ne sont pas à écarter. Dans un rapport communiqué au Conseil de Sécurité, M. Annan souligne toutefois que l'environnement global en matière de sécurité s'est amélioré . Le secrétaire général de l'ONU explique que la MINUSTAH est de plus en plus déterminée à conduire des actions contre les gangs armés et d'anciens soldats. Cependant, Kofi Annan révèle que ces mesures ont augmenté les risques de représailles contre la MINUSTAH et autres membres du personnel de l'ONU. Le responsable onusien reconnait que des groupes armés cherchent à défier l'autorité de l'Etat ; en ce sens, il prône la mise sur pied d'un véritable programme de désarmement, de démobilisation et de réintégration en vue d'une solution durable. M. Annan demande à l'administration Alexandre/Latortue de conduire des enquêtes sur des cas d'abus au niveau de la Police nationale. Sur le plan économique, le secrétaire général des Nations Unies souhaite que le régime actuel élabore des projets concrets qui pourront être réalisés avec l'aide de la communauté internationale.
Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".