Un an après la chute d'Aristide/ Conjoncture

Alexandre renouvelle son soutien à Latortue

Publié le 2005-03-03 | Le Nouvelliste

A mi-parcours de son mandat, le gouvernement de transition a convenu d'évaluer ses objectifs de départ et les avancées dans la quête de ses attentes. Le chef de l'État, Boniface Alexandre, escorté de quelques-uns des membres du gouvernement s'est rendu lui-même à la "Villa d'Accueil", siège du gouvernement pour "renforcer la cohésion de l'action gouvernementale" un an après son investiture. "Le bilan, a jugé l'ancien président de la Cour de Cassation, est mitigé". Et devant un bilan terne, "il s'est avéré utile, en ce moment particulier de la transition, d'imprimer un souffle nouveau dans la gestion des affaires de l'État, d'insuffler une dynamique nouvelle dans les rapports entre les gouvernants et les gouvernés, d'assurer une plus grande cohésion dans l'élaboration et la mise en oeuvre des décisions politiques et administratives", a souhaité le président qui s'exprimait à la cérémonie de lancement d'une réunion de travail interministérielle. "La lutte contre la corruption", cheval de bataille de la présidence, a été l'un des thèmes débattus au siège du gouvernement, dans la tourmente de quelques anciens alliés qui le jugent incapable de garantir un climat de sécurité permettant le bon déroulement des prochaines élections. "La corruption doit être combattue avec vigueur et rigueur dans toutes les manifestations et dans toutes ses expressions", a encore recommandé le président provisoire, dans le collimateur de partis politiques mécontents depuis l'évasion spectaculaire des 481 détenus du Pénitencier national, en février dernier. "Rappelez-vous souvent et toujours que les fonds détournés, les taxes et impôts impayés, la pratique des surfacturations, des pots-de-vin et du péculat, soustraient le Trésor public de ressources essentielles et pénalisent le petit peuple des villes et des campagnes, privé de services de base que nous lui devons et que nous avons pour obligation de lui fournir ", a soutenu Me Alexandre. Expérience poignante "Il y de cela quelques mois, j'ai effectué une visite à l'Hôpital de l'Université d'Haïti, le plus grand centre dispensateur de santé de la capitale et du pays. L'expérience fut poignante, douloureuse, éprouvante. Et je ne crois pas que cela a changé" a déclaré le juge qui a accédé, il y a de cela un an, à la Magistrature suprême de l'Etat. Port-au-Prince, la ville-capitale, aux yeux de celui qui a pour mandat de veiller à la bonne marche des institutions publiques, offre l'image d'une véritable cour des miracles qui se délite où la misère et la souffrance se superposent, se croisent et se juxtaposent dans une ambiance de fin du monde.Tout cela est la résultante "de la corruption, du vol, des déprédations des régimes antérieurs, pour qui la gestion de la cité était réduite à la conservation du pouvoir par tous les moyens", a ajouté le chef de l'Etat. "En attendant la réalisation des élections, vous avez pour devoir, chacun en ce qui vous concerne, de lutter contre ce mal absolu et d'investir dans l'amélioration des conditions de vie et d'existence de la population", a exhorté le président provisoire qui s'adressait aux membres du gouvernement, tandis que certains des ministres arrivaient à la salle de réunion à l'issue des discours officiels. Jusqu'au bout! "Le gouvernement de transition se doit en effet d'être à la hauteur de la tâche, d'exécuter sans défaillance toute la partition qui est la sienne, bref d'aller au bout des exigences de sa mission de manière à ne pas démériter de la confiance dont il a été investi par les différents compartiments de la société", a déclaré, rassurant, le Premier ministre Latortue. Incapable de tenir ses promesses mirobolantes, (construction d'une route à quatre voies reliant Gonaives à Saint Marc, mettre fin au black-out avant la fin de son mandat), le chef du gouvernement renouvelle son engagement à supporter les "'lourdes et écrasantes responsabilités ministérielles dans une conjoncture exceptionnelle, au terme d'une longue crise de légitimité qui a vu le tissu social déchiré en lambeaux sous le poids déchaîné de passions partisanes exacerbées et dont les stigmates sont encore grandes ouvertes, surtout dans un contexte marqué par les attentes fiévreuses et l'impatience légitime de la population". «Notre ambition de départ, a-t-il rappelé, a été d'insuffler un nouvel élan au projet démocratique haïtien qui a déjà connu tant de ratés et tant de vicissitudes tout au long de notre trajectoire historique». Gérard Latortue, évoquant les conditions difficiles de cette période de transition, envisage de "poser les bases d'un Etat moderne, faire avancer de manière décisive l'Etat de droit, consolider les acquis démocratiques, aménager et renforcer un climat de sécurité, aménager un cadre propice à la tenue d'élections...et créer les conditions indispensables à une relance économique". La priorité du gouvernement à l'agenda international est l'organisation des élections fin 2005. Mais, un an après des catastrophes naturelles, la misère et la violence hantent toujours le pays.
Claude Gilles Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".