Santé mentale

Le calvaire d'un jeune homme...

Agée de soixante-dix ans, son petit-fils de vingt-sept ans est aujourd'hui admis au centre psychiatrique Mars et Kline, l'un des deux (2) hôpitaux publics du pays, spécialisés en santé mentale. Nous avons rencontré cette grand-mère sur la cour dudit centre. Elle était venue apporter à manger à son petit-fils chéri et adulé. L'histoire de ce garçon est peut-être celle d'autres jeunes de ce pays, victimes de la dégradation de la situation socio-économique et politique du pays et de la déliquescence sociale associée à l'effritement des valeurs.

Publié le 2005-03-03 | Le Nouvelliste

Comment votre petit-fils est-il arrivé là ? avons-nous demandé à cette femme à peau claire souhaitant garder l'anonymat. « Sa première crise, a-t-elle répondu, il l'a eue vers l'âge de 16 ans. Il a eu la malchance d'assister à l'administration du supplice du collier (Père Lebrun) à un homme. Rentré chez lui, il ne s'en est pas remis jusqu'à aujourd'hui. Après ce drame, il a passé trois jours et trois nuits sans pouvoir dormir, avec un couteau sous l'oreiller, il s'est enfermé dans sa chambre. Il en était traumatisé. Puis, il commençait à fumer de la marijuana en quête d'une solution à ses problèmes. Cette pratique, qui se faisait à l'insu de sa famille, a eu pour conséquences de réduire considérablement son taux de lithium ». "Par la suite, sa mère devenue malade, étant atteinte d'un cancer, a dû partir pour l'étranger, en quête de soins appropriés à son cas. Son père est diabétique. Je ne saurais abandonner mon petit-fils. Je l'ai placé dans plusieurs maisons de rééducation mais, suite aux constats, je trouvais qu'il serais mieux ici. j'ai décidé de l'y amener. Et depuis, je trouve qu'il est mieux ici par rapport aux autres centres où il a été placé". Vers la dépendance totale « Je ne crois pas à la chance, mais je suis arrivée à la conclusion qu'il s'agit d'un enfant malchanceux. Car, suite à l'instabilité sociopolitique consécutive aux événements de 1991 qui ont conduit à l'embargo cruel que nous avons connu, la situation économique de ses parents est devenue précaire. Ils tenaient une manufacture au parc industriel. Ceci a tout fait basculer. C'est un peu l'histoire de sa famille , tout comme chaque famille haïtienne a son histoire ». Avez-vous pris des mesures pour y remédier ? « Il est mal compris. Mais il vient chez moi chaque fois qu'il se sent en situation difficile, dès que cela ne va pas pour lui ». « Il n'y a pas longtemps, il a reçu une sévère raclée en bonne et due forme de la part de vendeurs de drogue qui habitent à quelques mètres de chez moi. Ces gens lui vendent de la drogue même à crédit, sachant qu'il est réputé solvable et qu'il peut payer la note. Il en est devenu dépendant ». L'interview est réalisée comme une conversation de rue. La dame devait rentrer chez elle. Elle a choisi de s'y rendre à pied. En passant près du marché Salomon, des détaillants l'ont prise pour une touriste, et moi son guide. Sac en bandoulière, bloc-notes et stylo en main, je notais minutieusement toutes ses déclarations. « Vous savez, c'est un pays de frustrés. Moi aussi, j'ai horreur qu'on me prenne pour une touriste. J'ai horreur que des enfants m'interpellent en me disant :''blan, blan, banm yon dola'' ». « Je marche tous les jours. C'est pourquoi je suis aussi mince. Je n'ai pas de temps pour l'obésité. Les gens disent que je suis une bourgeoise. Ils ne comprennent pas mon style de vie. C'est vrai. Je suis certes une bourgeoise, mais une bourgeoise démocrate », a-t-elle dit avec un sourire qui laisse imaginer sa silhouette lorsqu'elle avait vingt (20) ans. ... encore la drogue Mais c'est aussi une notoriété. A intervalles quasi-réguliers, elle rencontre une connaissance qui l'arrête pour lui faire des salutations. Elle répond toujours très cordialement. A hauteur de l'avenue Magloire Amboise, une femme l'appelle. Elles se parlent pendant environ cinq (5) minutes, avant de me rejoindre pour continuer notre causerie. Est-ce qu'il est possible pour lui de s'en sortir ? « Les médecins m'ont dit que son cas n'est pas irrécupérable. Il peut être soigné à condition qu'il ne fume plus, qu'il abandonne la drogue. De plus, c'est un enfant vulnérable. Il s'apitoie facilement sur son sort et sur celui des autres. C'est pourquoi on évite de lui raconter des histoires tristes. Même les cas de décès enregistrés au niveau de la famille lui sont cachés ». « Dès son enfance, il était un hyperactif. On l'avait placé dans une école spéciale. Figure-toi, il lui est facile de trouver de la drogue qui se vend et s'achète au vu et au su de tout le monde. Rien que dans les parages de chez moi, il y a au moins cinq (5) endroits différents à un rayon de moins de cent cinquante mètres où l'on peut s'en procurer ». « Maintenant, conclut-elle, j'entreprends des contacts pour mettre sur pied une Amicale de parents et amis de malades, car je suis convaincue que d'autres personnes se trouvent dans ma situation ou dans celle de mon petit-fils ».
Samuel Baucicaut Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".