Emeline Michel

Revoir le pays natal

Après son album intitulé « Cordes et Ames » sorti en 2000, Emeline Michel, la reine de la chanson créole, est de retour, après trois ans d'absence. Avec dans son sac un nouvel album : « Rasin Kreyòl ». Une musique coulée dans un métal précieux, baignée dans une sauce chaudement tropicale. Cet opus, son huitième, a été lancé au Guzman Theater for the Performing Arts aux Etats-Unis.

Publié le 2005-03-02 | Le Nouvelliste

Toujours aussi belle, éblouissante, radieuse, coiffée de rallonges de cheveux roux, ses lunettes noires accrochées à son corsage beige, Emeline Michel, la chanteuse hors pair, originaire de la Cité de l'Indépendance, a donné une conférence de presse, le mercredi 2 mars 2005 à l'Hôtel Kinam, dans le cadre du lancement de son nouvel album en Haïti. Emeline Michel qui s'est installée depuis déjà quelques années à New York, pour reprendre ses propres mots, est venue revoir Haïti. Ce pays natal qui l'habite. Corps et âme. Car elle ne peut continuer à chanter à distance une terre dont elle est aussi imprégnée de la culture et des odeurs. « Mon pays m'a beaucoup manqué », a déclaré la chanteuse d'entrée de jeu. « Cet album est le bilan des trois ans d'absence et je m'excuse mille fois auprès du public haïtien d'avoir mis tout ce temps», a-t-elle poursuivi. Contrairement aux rumeurs qui racontaient qu'elle aurait eu un contentieux avec le régime déchu, Emeline a toujours voulu rentrer au bercail. A preuve: « Nasyon solèy », le quatrième titre de l'album : « Nou pa vle mouri pou pitit nou pa wè Peyi n nan kanpe sou pye l Nou pa vle mouri san n pa tounen Ayiti Non non non [...] » « Ce n'était pas une absence voulue, mais plutôt obligée », a-t-elle avancé pour répondre à la question d'un journaliste d'une station de radio de la capitale, expliquant qu'elle ne voulait pas courir le risque de s'embarquer avec des musiciens dans un endroit où la situation n'est pas sûre. « Où irais-je trouver l'argent pour payer les dégâts ? » s'est questionnée la diva de façon ironique. Les promesses de la reine « Les gens seront gâtés...d'ailleurs je me suis moi-même aussi gâtée », a estimé la reine en parlant de son « Rasin Kreyòl » qu'elle signera le samedi 5 mars 2005 à Presse-Café. En outre, elle promet un grand concert avec Beethova Obas au Centre Sportif de Carrefour à la mi-avril de cette année. « Il faut donner la possibilité de m'écouter aux gens de cette banlieue de Port-au-Prince qui ne peuvent monter à Pétion-Ville. Cela s'inscrira dans le cadre d'une tournée nationale dans de nombreuses villes du pays telles que le Cap-Haïtien, Jacmel, les Cayes, surtout les Gonaïves. La participation d'Emeline reste musicale, d'après ses dires, en ce qui a trait au développement du pays. Selon elle , on peut arriver à faire beaucoup de choses, même avec les moyens du bord.« Je vais aux Gonaïves, revoir les gens, ... je ne vis pas sur un nuage, je connais la réalité », a lâché dans un souffle l'artiste. « Rasin Kreyòl », cette sauce créole Cet album d'Emeline Michel est cette sauce coulée dans le métal le plus précieux qui soit. Il comporte douze titres traduits en anglais l'un aussi envoûtant que l'autre, dans un même et seul creuset, la même sauce créole, produits et réalisés par Cheval de Feu, sa propre compagnie. Selon elle, ce n'est pas une affirmation, mais une façon de dire que nous sommes haïtiens et fiers de l'être. « La musique est la seule force qui nous reste, les gens connaissent toutes les faiblesses d'Haïti. Allons parler de force maintenant ! » telle est l'invitation que cette femme, mère d'un petit garçon, lance à son public partout où elle chante cette terre brûlée par le soleil, rongée par la mer et les politiciens véreux. Dans une note personnelle inscrite à l'intérieur du CD, elle confie à son public : « Je suis endettée d'avoir reçu une culture si riche et d'hériter d'une histoire indiscutablement magnifique. Cet album est une expression personnelle de toute la fascination que j'éprouve face à la force et la beauté de nos rythmes. [...] Je suis vraiment fière d'être née dans la première république noire».
Marvin Victor Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".