infrastructures

Haïti : enfin l'entretien routier sur des rails ?

Publié le 2005-02-21 | Le Nouvelliste

Le Fonds d'Entretien Routier « FER » vient d'être mis en place en Haïti au cours du mois de septembre 2004. Le premier Directeur Général du fonds a été nommé à cette date. Cette initiative est très importante pour le développement durable du pays. Elle était aussi très attendue par les bailleurs internationaux pour plusieurs raisons. Est-il nécessaire de rappeler qu'une infrastructure routière de qualité est vitale pour le développement économique d'un pays ? En tant que lien géographique entre deux régions, bien sûr, les routes créent directement des emplois. Leur construction elle-même demande de mobiliser de nombreux travailleurs. Des emplois se créent notamment dans le secteur du transport lui-même, ou en stimulant des productions locales qui trouvent de nouveaux débouchés. Des investissements nouveaux deviennent possibles. Les infrastructures routières jouent ainsi un rôle multiplicateur et accélérateur dans l'économie. Cette structure était déjà connue en 1848, lorsque les français décidèrent d'engager de grands travaux routiers pour faire face à la crise économique qui touchait alors le pays. Pour toutes ces raisons, la construction de routes figure au premier plan des programmes de développement. Malheureusement l'entretien des routes a, quant à lui, longtemps été négligé. Or réhabiliter une route peut coûter jusqu'à 12 fois plus cher que sa construction initiale, si des petits travaux d'entretien courant ne sont pas exécutés régulièrement. Le manque de prévention coûte donc extrêmement cher. Imaginons qu'un pays n'entretienne pas ses routes anciennes et se consacre seulement à construire de nouveaux tronçons. Ce pays perdrait en réalité trois kilomètres de routes existantes pour chaque kilomètre nouvellement construit ! Il se retrouverait en situation de régression en croyant aller de l'avant. Pour éviter cette situation absurde, il suffit de réserver pour l'entretien de routine seulement 4% de la totalité des investissements destinés au réseau routier. Haïti n'est pas une exception. Comme dans la plupart des pays en développement des carences institutionnelles ont causé le déclin des ressources financières consacrées à l'entretien routier. Cela a conduit à la situation que nous connaissons tous. Le mauvais état des routes coûte cher à Haïti. Chaque dollar économisé dans l'entretien routier augmente de trois dollars les coûts d'utilisation des véhicules. Sans même compter les accidents et le coût des retards de déplacement des marchandises et des personnes. Au total, on estime que ces pertes peuvent dépasser 5 % du produit intérieur brut du pays. C'est absolument considérable. Dans les milieux ruraux, quand les routes deviennent impraticables en saison des pluies, l'insuffisance d'entretien a aussi de profondes conséquences sur la production agricole. Tirons à présent quelques conclusions du processus de réforme de l'entretien routier dans d'autres pays. Plusieurs tendances se dégagent. La création de Fonds d'entretiens routiers a représenté un grands pas en avant dans plusieurs pays en développement. L'affectation claire de ressources régulières sur un FER améliore la disponibilité et la stabilité des montants consacrés à l'entretien routier. En effet, il arrivait fréquemment que le budget d'entretien routier soit coupé sans préavis au profit d'autres actions plus porteuses politiquement ou plus visibles. Parfois aussi les sommes n'étaient tout simplement pas débloquées à temps. Ce financement insuffisant et incertain était la cause principale de la détérioration généralisée des routes. Un autre avantage du fonds d'entretien routier : il permet de préciser les responsabilités de chaque acteur. L'Etat n'apparaît plus à la fois comme un propriétaire, un gestionnaire et un fournisseur de service. La délimitation des responsabilités augmente l'obligation de rendre des comptes. Le service d'entretien routier s'en trouve amélioré. L'implication du secteur privé a représenté un facteur clé de la réussite des réformes entreprises dans d'autres pays. Les représentants du secteur privé sont divers : délégués de la chambre de commerce, associations de transporteurs routiers, universités, communautés paysannes,... La participation de ces acteurs aux réformes a fondamentalement modifié les discussions dans plusieurs pays. Une dynamique toute nouvelle a pu être créée. Au-delà d'une méfiance réciproque entre le public et le privé, les relations sont devenues instantanément intéressantes. Les discussions se sont articulées autour de la participation des usagers à l'entretien des routes. Le secteur privé a généralement souhaité une gestion transparente des fonds pour deux raisons : s'assurer que les sommes payées au titre de l'entretien routier sont effectivement consacrées à cela et vérifier que les travaux sont réalisés efficacement. En conclusion, le dialogue entre secteur privé et secteur public est une nécessité pour résoudre les problèmes d'entretien. Le financement de l'entretien routier ne peut être assuré sans l'appui ferme des usagers. L'appui des usagers ne peut être gagné que par une utilisation efficace et transparente des fonds. La création d'un Fonds d'entretien routier en Haïti va recréer une dynamique positive dans ce secteur vital de l'économie. Cette initiative méritait d'être encouragée et présentée au lecteur.
Salvatore Longo Ing. Conseiller Infrastructures Délégation de la CE en Haïti Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".