Conférence / Institut Français

Pour un pays debout dans sa culture

René Depestre est de retour. Il vient chanter un pays debout dans sa cultrue. L'année dernière son discours était riche de promesses. Il disait : "la France a tendu une perche à Haïti, c'est l'occasion de la saisir".

Publié le 2005-02-21 | Le Nouvelliste

L'écrivain haïtien René Depestre présente, le mardi 22 février à l'Institut Français d'Haïti, à partir de 5 heures 30 pm, une conférence autour du thème « Pour un pays debout dans sa culture ». Après avoir passé 45 ans en terre étrangère, l'écrivain était revenu en Haïti en compagnie du ministre des Affaires étrangères de la France, Michèle Barnier. Il avait donné une conférence le samedi 15 mai 2004 au Musée d'Art Haïtien du Collège St Pierre. Cette visite s'était inscrite dans le cadre de la commémoration de notre bicentenaire. Il disait que la « France pourrait aider Haïti dans divers domaines, notamment les infrastructures routières, le renforcement de notre système sanitaire et judiciaire ». Par ailleurs, il allait aussi ajouter que l'ancienne métropole pourrait pallier nos problèmes de coupure d'électricité chronique qui sévissent chez nous à l'heure actuelle. Dans un élan, Depestre avait dit : « Haïti ne doit pas rater le train de l'histoire ». Ces belles paroles sont restées ce qu'elles sont. Depestre revient une deuxième fois, ici, en Haïti, pour chanter un pays debout dans sa culture. En mai dernier, après avoir "retrouvé un pays qui n'existe pas", il avait soutenu que "la France tend une perche à Haïti. C'est l'occasion de la saisir". Pendant qu'Haïti attend cette perche, Depestre est célébré à travers le monde. Ses livres ont reçu des prix littéraires : le Goncourt de la nouvelle en 1973 avec "Alleluia pour une femme-jardin" ; en 1988, les prix Théophraste Renaudot, du roman de la société des Gens de Lettre, Antigone de la Ville de Montpellier, du Roman de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, pour « Hadriana dans tous mes rêves ; prix Guillaume Appolinaire pour son receuil poétique « Anthologie personnelle ». La négritude est un thème qui lui est cher ; il est proche des écrivains de la créolité moderne, il a déjà publié des essais littéraires dans lesquels il analyse la contribution des noirs à la culture occidentale. L'oeuvre de Depestre se mêle à sa vie. Il chante les femmes avec une verve qui donne au lecteur des tremblements de chair. Lors d'une interview qu'il avait donnée à radio France internationale en 1988, il avait déclaré qu'il aimerait se donner à toutes les variétés de femme dans le monde. Jacmel, la ville que feu Aubelin Jolicoeur chérissait tant déploie son charme, sa couleur, son odeur dans les oeuvres de Depestre. Depestre revient au pays du chaos, sans doute, avec le coeur solide, car, selon ses dires, l'année dernière sa femme lui avait prévenu "gare à une crise cardiaque"
Claude Bernard Sérant Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".