Médias-presse-RSF

2004: l'année la plus meurtrière depuis dix ans pour la liberté de la presse

Publié le 2005-01-06 | Le Nouvelliste

L'année 2004 a été l'année la plus meurtrière pour les journalistes depuis dix ans, avec 53 tués, soit 13 de plus qu'en 2003, a indiqué mercredi à Paris l'organisation Reporters sans frontières (RSF). RSF dénombre, dans son bilan annuel, 53 journalistes tués l'an passé -- chiffre record depuis 1995 avec 64 morts, contre 40 en 2003 --, 15 collaborateurs des médias tués (2 l'an passé), au moins 907 interpellés (contre 766), 1.146 agressés ou menacés (1.460 en 2003) et 622 médias censurés (501 l'an dernier). Au 1er janvier 2005, 107 journalistes -- notamment en Chine et à Cuba -- et 70 cyberdissidents sont emprisonnés. L'Irak est, pour la deuxième année consécutive, le pays le plus dangereux du monde pour les journalistes, avec 19 reporters et 12 collaborateurs des médias tués en 2004. Loin derrière, les Philippines ont été particulièrement meurtrières (6 journalistes), comme le Bangladesh (4) et le Mexique (3). En dehors des zones de conflits, la plupart des journalistes assassinés avaient dénoncé la corruption ou enquêté sur des groupes criminels, notamment aux Philippines et au Bangladesh). Le kidnapping représente "une menace grandissante", notamment en Irak avec au moins douze reporters enlevés. Seul, parmi eux, l'Italien Enzo Baldoni a été exécuté. En revanche, après quatre mois de détention, les Français Christian Chesnot et Georges Malbrunot ont été libérés. Par ailleurs, deux cameramen manquent toujours: le Français Fred Nérac, de la chaîne britannique ITN, depuis mars 2003 et l'Irakien Isam Hadi Muhsin Al-Shumary depuis août 2004. En Côte d'Ivoire, le franco-canadien Guy-André Kieffer a disparu depuis avril 2004. Au Moyen-Orient, la situation de la liberté de la presse "reste particulièrement précaire", mais s'améliore en Israël et au Liban, estime RSF. Au Maghreb, cette liberté n'est "toujours pas garantie", notamment en Algérie. En Asie de l'Est, Corée du Nord, Vietnam et Laos sont les plus liberticides avec la Chine (26 emprisonnés) et la Birmanie (12) qui restent les plus grandes prisons du continent. En Europe, la situation est "contrastée". Si les membres de l'Union européenne, y compris les dix nouveaux entrants, se montrent "globalement respectueux de la liberté de la presse, la situation est radicalement différente dans certaines républiques de l'ex-URSS et en Asie centrale". Enfin, la Turquie, candidate à l'Union européenne, a réalisé des "progrès remarquables" législatifs mais sans "amélioration significative de la liberté de la presse". L'Amérique du Sud et centrale compte 12 journalistes tués en 2004 (contre 7 en 2003). Malgré quatre libérations, Cuba reste après la Chine la plus grande prison du monde pour les journalistes (22 détenus). Depuis la chute de Jean-Bertrand Aristide en janvier 2004, la situation s'est améliorée en Haïti. En Amérique du Nord, la liberté de la presse est "réelle", malgré plusieurs entraves au secret des sources. En Afrique, où le correspondant de l'AFP et de RSF en Gambie, Deida Hydara, 58 ans (bien 58), a été assassiné par balles dans la nuit du 16 au 17 décembre, la presse indépendante est "en difficulté", notamment en Côte d'Ivoire, en Erythrée, au Zimbabwe. Cependant, selon RSF, la liberté de la presse s'améliore dans plusieurs pays: Afrique du Sud, Bénin, Botswana, Cap-Vert, Ghana, Mali, Maurice ou Namibie.
AFP Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".