Élections 2015 / protocole d’accord

Le MENFP met les écoles publiques à la disposition du CEP

Le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Nesmy Manigat, et le président du Conseil électoral provisoire (CEP), Pierre-Louis Opont, ont paraphé mercredi au MENFP, un protocole d’accord sur la mise à disposition des établissements scolaires et du personnel de soutien pour le vote du 9 août 2015. Ce protocole dûment signé par les deux parties, en présence du ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des questions électorales, Jean-Fritz Jean-Louis, est le tout premier protocole paraphé entre le MENFP et le CEP dans cette perspective.

Publié le 2015-08-05 | lenouvelliste.com

En présence du directeur général du MENFP, Rénol Telfort, et de membres du cabinet du ministre de l’Éducation nationale, les deux parties ont paraphé ce protocole d’accord qui, selon les signataires, est historique. « Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle est très honoré de remplir cette mission de service public afin de contribuer à la réussite des prochaines joutes électorales dans le pays, a dit le ministre Nesmy Manigat. La signature de ce protocole d’accord est importante dans la mesure où tous les établissements scolaires publics seront mis à la disposition du CEP, de manière gratuite. » Conformément à la circulaire du 27 mai du Premier ministre Evans Paul demandant aux institutions étatiques d’apporter leur pleine et entière collaboration pour la bonne tenue des élections, tous les établissements scolaires du pays seront à la disposition du CEP, a déclaré le ministre Nesmy Manigat. « Le MENFP, par la présente, met à la disposition du CEP qui l’accepte, aux charges et conditions générales établies, sur l’ensemble du territoire, les locaux logeant les principales écoles fondamentales publiques et les lycées pour les besoins du vote du dimanche 9 août 2015 », lit-on dans l’article premier de ce protocole d’accord signé entre Nesmy Manigat et Pierre-Louis Opont. Nesmy Manigat a en outre demandé aux électeurs et aux membres des bureaux de faire bon usage des locaux et matériels de ces établissement qui, dit-il, vont continuer à desservir les enfants du pays après ces élections. « Je remercie toute la chaîne du MENFP, notamment les directeurs départementaux, les inspecteurs, les directeurs de ces écoles, leurs gardiens et ménagères qui apporteront leur plein soutien, en facilitant un appui logistique à la réussite des élections», a conclu M. Manigat. Ce protocole d'accord est constitué de neuf articles et indique les responsabilités et les obligations des deux parties dans le cadre de l’utilisation de ces établissements scolaires qui vont être à la disposition du CEP du vendredi 7 au dimanche 9 août 2015. Pour sa part, le président du Conseil électoral provisoire, Pierre-Louis Opont, a souligné que c’est la première fois que le CEP, dispose, sans aucuns débours, de l’ensemble des infrastructures scolaires pour l’organisation d’une journée électorale. « Cet appui du MENFP au CEP nous permettra de faire une économie substantielle, compte tenu du fait qu’on a l’habitude de louer des espaces pour organiser les centres de vote», a-t-il expliqué. Plus loin, Pierre-Louis Opont a fait savoir que des membres du CEP ont visité ces immeubles et les ont trouvés à leur convenance. « Le CEP les prend dans leur état actuel et s’engage à les restituer au MENFP le lundi 10 août 2015, a dit Pierre-Louis Opont. « Le CEP s’engage à ne commettre aucun abus de jouissance susceptible de nuire à la bonne tenue et à l’intégrité des lieux. Par cet accord, le CEP répond de toutes les dégradations causées avant et durant le vote du dimanche 9 août 2015», poursuit ce protocole signé de monsieur Opont. Le ministre Jean-Fritz Jean-Louis a, de son côté, fait part de sa satisfaction pour avoir contribué à rendre possible une telle entente entre le CEP et le MENFP. Il croit par ailleurs, qu’il faut continuer à encourager ces formes d’initiatives en vue d’offrir à la société haïtienne une autre image de la chose électorale. « Il est nécessaire de voir les élections comme d’abord une affaire nationale avant de se pencher sur les autres aspects des prochaines joutes électorales, a-t-il expliqué. Tout l'appareil de l’État est mobilisé et nous sommes certains que nous sommes jusqu’ici dans la bonne direction pour la réussite des prochaines joutes électorales dans le pays», félicitant aussi le ministre Nesmy Manigat pour son dévouement.


Réagir à cet article