Un bouquet de jubilations pour l’anniversaire de B-Dance

PUBLIÉ 2015-04-22
Ceux qui ont manqué le spectacle d’anniversaire de B-Dance ce dimanche à l’Eglise Sur Le Rocher ont carrément tort. Le groupe de seulement deux ans et ses invités nous ont fait quitter Terre pendant quelques heures grâce à un joli bouquet de bons morceaux et de superbes chorégraphies. Retour sur un bain d’émotions bon pour l’âme.


L’Eglise Sur Le Rocher de Delmas a tout l’air de ses méga churches des Etats-Unis montrés sur Gospel TV. Spacieuse, aérée, dotée de high-tech... toute la panoplie pour une adoration conforme à notre époque. Le spectacle des deux ans de B-Dance qui y a été tenu ce dimanche 19 avril a été une succession d’émotions, une sorte de bon bouillon pour l’âme. Le groupe a présenté des chorégraphies sur plusieurs genres allant du negro-spiritual au pop-rock, sans oublier des morceaux du terroir. Par moments on se croyait à un spectacle de Régine Montrosier Jolicoeur ou de Lynn Williams Rouzier. Beaucoup d’agilité est perceptible chez les danseuses mais surtout du lyrisme. Elles ne se contentent pas d’effectuer les pas, qu’ils soient de chat, qu’ils soient des arabesques... En solo, l’une d’elle, s’est surpassée sur la mélodie et les paroles de ¨Manifeste ta présence ¨de Tabitha Lemaire (une artiste évangélique dont la voix est dans le cousinage d’avec celle de Céline Dion). Sa performance musclée n’avait rien à envier à celle d’une judoka. Les invités n’étaient pas en reste à ce spectacle. Le chanteur Delly Benson a procuré le frisson à l’assistance durant les quelques minutes qui lui ont été attribuées. Le groupe Rock Dance dont les membres sont surtout des fillettes a signé sur des morceaux utiles pour des parties d’aérobic. Une prestation de Peterson Saint Dic a servi de toile de fond pour l’une des chorégraphies de B-Dance. L’émotion a atteint son pic quand le groupe Spark Dance (tous des hommes) s’est exécuté sur ¨Temwanyaj¨ de Stanley Georges. Ils se sont montrés de bons disciples de Chris Brown. Quand Nirva Hilaire, la maestria de B-Dance ou encore le cerveau de la soirée, a pris la parole, c’était avec une voix cassée par l’émotion qu’elle a remercié le public et ceux qui l’avaient soutenue dont Levanjil Foto. Elle est revenue aussi sur l’histoire de sa conversion. L’émotion était palpable durant ses diverses interventions. Heureusement pour elle que jamais le tract n’a porté préjudice à aucune de ses performances, ni celles de ses collègues et de ses invités.



Réagir à cet article