30 septembre, que de leçons !

Publié le 2013-09-30 | Le Nouvelliste

Il y a de cela 22 ans. Un 30 septembre. Un lundi. Comme aujourd'hui. La nuit recouvrait Port-au-Prince sans étouffer les détonations, les râles d'agonie, les pleurs, les cris ni le cliquetis joyeux des flûtes de champagne. Ce jour-là, en 1991, sept mois après la prestation de serment du premier président démocratiquement élu de l'après 7 février 1986, le pouvoir changeait de main. De façon sanglante et brutale. La démocratie naissante s'était fait manger par ceux qui pensaient n'avoir pas encore fini de jouir des bienfaits du pouvoir. La démocratie naissante mourait au berceau faute de soins attentifs de ceux qui en avaient la charge. Chacun sa part, tout le monde avait tort le 30 septembre 1991. 22 ans plus tard, le niveau de violence a baissé d'un cran. La tentation d'y recourir reste vivace. La gouvernance est encore périlleuse, les buts fixés restent fragiles, la souveraineté nationale est sous surveillance. 22 ans plus tard, il n'y a plus d'armée, mais toujours des périls. Il n'y a plus de rêves grandioses, mais encore des envies inassouvies. Plus de moyens, mais aussi plus de problèmes. A lire la note des évêques catholiques haïtiens, que nous publions in extenso, à lire l'intégralité de la note de presse de la Chambre de commerce et d'industrie d'Haïti, à lire le reportage sur la manifestation de ce jour et sa dispersion par la police, on pourrait se demander ce qui ne tourne pas rond chez nous. A voir la détresse des parents à la veille de la rentrée des classes prévue pour le 1er octobre, à comprendre le désintérêt des écoliers et étudiants pour les études, à voir la liquidation des affaires courantes dont s'occupent les trois pouvoirs, à voir les projets que nous faisons sur la comète chance, on pourrait se demander ce qui ne tourne pas rond chez nous. En fait, quelles leçons chacun, d'ici et d'ailleurs, a tirées du 30 septembre 1991, des coups d'Etat d'avant et des coups d'Etat d'après ? Chacun doit tirer des leçons de ces mésaventures, sinon, dans un camp comme dans l'autre, nous nous apprêtons à commettre d'ignominieuses erreurs.
Frantz Duval duval@lenouvelliste.com Twitter:@Frantzduval Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".