Tourisme

Le secrétaire général de la CTO en visite en Haïti

Publié le 2017-08-11 | Le Nouvelliste

Economie -

À l’initiative du ministère du Tourisme, un cocktail de bienvenue a été organisé, en l’honneur de Hugh Riley, secrétaire général de l’Organisation du Tourisme Caribéen de son sigle en anglais CTO (Caribbean Tourism Organisation), sur la terrasse de l’hôtel Karibe à Juvénat dans la soirée du jeudi 10 août 2017.

Arrivé dans l’après-midi au pays pour une visite officielle de trois jours, Hugh Riley a été d’abord reçu par le Premier ministre Jack Guy Lafontant à la Primature, avant de rejoindre les dizaines de convives éparpillés ça et là qui l’attendaient au restaurant de l’hôtel. Accompagné de la ministre du Tourisme et d’autres cadres du ministère, le secrétaire général de la CTO a finalement fait son apparition avec une heure de retard. Dame pluie se mêlant de la partie, la cérémonie n’a pu se poursuivre sur la terrasse. Les invités ont dû investir une salle.

La visite de M. Riley en Haïti rentre dans le cadre de la mission de la CTO qui est de renforcer les liens entre les différents pays de la Caraïbe avec les partenaires stratégiques de l’industrie touristique (hôtels, compagnies aériennes, compagnies de croisière, tours opérateurs, etc.). À effet, une rencontre est prévue au ministère du Tourisme, au lendemain de cette cérémonie avec les membres de l’Association du tourisme haïtien, le secteur privé, les cadres techniques du ministère ainsi que d’autres professionnels intervenant dans le secteur, annonce la titulaire du MT.

« Aprés plus d’une année d’instabilité, il est maintenant temps pour nous de voir comment Haïti peut réellement intégrer la CTO et s’approprier son slogan qui est ‘’one voice, one sea, one Caribbean ‘’, une voix, une mer, une Caraïbe. Il faut qu’on arrive à bénéficier de cette plateforme », explique Mme Jessy Ménos. Faire en sorte qu’Haïti bénéficie aussi des 25 millions de touristes qui arrivent dans la Caraïbe est ce à quoi aspire Mme Ménos au sein du ministère quand elle prône la multidestination. Pour l’instant, Haïti ne compte qu'un million de touristes par an.

« Nous comptons en ce sens sur le support du secrétaire général Hugh Riley pour nous aider en tant que nouveau gouvernement à renforcer le secteur touristique », souligne la ministre.

Pour le secrétaire général de la CTO, Hugh Riley, qui est à sa quatrième visite dans le pays, sa démarche vise à s’enquérir des objectifs précis du ministère du Tourisme en Haïti afin de les lier à ceux des autres pays pour en faire un but commun pour la zone caribéenne. La CTO est la branche gouvernementale de la CARICOM.

« La diversité est notre marque au niveau de la Caraïbe et Haïti a beaucoup à offrir au monde touristique par sa richesse », soutient Hugh Riley.

Christian Roy Fombrun de l’Association du tourisme haïtien, présent au cocktail, déclare se réjouir de cette opportunité. Selon lui, l’idéal est qu’on arrive à un protocole d’accord avec la CTO pour pouvoir développer le tourisme du pays.

L’un des plus grands handicaps paralysant le secteur, c’est l’éducation de la population au tourisme. « Il est primordial de sensibiliser les gens au tourisme, leur apprendre la nature véritable de ce concept », insiste M. Fombrun.

Une opinion que partage Camille Bissereth de la Fondation pour le développement du tourisme alternatif en Haïti (Fondtah). Selon lui, les Haïtiens doivent avant tout s’approprier leur histoire et leur culture. « C’est par le tourisme qu’Haïti peut aspirer au développement », se targue M. Bissereth qui appelle à un tourisme particulier à Haïti, incluant entre autres la classe paysanne, de « l’agrotourisme ».

Le secrétaire général s’exprimant en anglais, mais ayant avec lui un interprète, a fait du mieux qu’il pouvait pour échanger avec les différents petits groupes de la salle, dans une atmosphère vraiment détendue où tout le monde ne parlait que de tourisme et du potentiel qu’Haïti a à offrir. Hugh Riley quittera le pays dans la matinée du samedi 12 août 2017.

Réagir à cet article