Qui suivra le sénateur Ricard Pierre ?

Editorial -

Après avoir été accusé cette semaine par son collègue Joseph Lambert de détourner une génératrice achetée au nom du Parlement haïtien, le sénateur Ricard Pierre a tenté ce vendredi de prouver le contraire. La génératrice en question a été embarquée sur un trailer pour être livrée à Jacmel. Un groupe de la population a empêché l’opération. Ayant été retournée à Port-au-Prince, la génératrice est encore en possession du sénateur Ricard Pierre.

Difficile de savoir qui dit vrai dans cette a...

Dialoguer pour trouver un premier ministre et un programme

Editorial -

Depuis le début de la crise du choc pétrolier le vendredi 6 juillet dernier, le président Jovenel Moïse ne cesse de recevoir des personnalités, des représentants de secteurs divers et des groupes. Pas un jour ne passe sans une rencontre et des consultations. Les salles de réunion ne désemplissent pas. Les téléphones ne chôment pas. Le président cherche à trouver l'homme providentiel pour conduire son deuxième gouvernement. Les idées nouvelles pour son programme de deuxième partie de mandat....

Mises à nu, nos institutions se tirent dans les pieds

Editorial -

Le Premier ministre Jack Guy Lafontant n’avait pas fini de parler à la télévision pour confirmer l’augmentation des prix de l’essence, le samedi 7 juillet en début de matinée, que du palais national venait la nouvelle que la mesure était suspendue. De fait, quelques heures plus tard, Lafontant lui-même se dédisait avant même que le soleil ne se couchât sur la ville.

Alors que l’exécutif a tout fait pour faire comprendre que la Police nationale d’Haïti n’avait pas été à la hauteur de ses...

La sauce coûte trop cher

Editorial -

En pleine période de consultations pour trouver un successeur à Jack Guy Lafontant, deux sénateurs de la République, dont le président de l’Assemblée nationale, ont offert un triste spectacle à la radio sur les privilèges de certains de nos élus. Le sénateur Ricard Pierre a critiqué le président du Sénat, Joseph Lambert, pour qui l'Etat haïtien débourse un peu plus de 7,2 millions de gourdes l'an pour sa résidence officielle. Laquelle résidence serait la propriété privée du sénateur Lambert....

Le choix du 21e Premier ministre est-il dans l’impasse ?

Editorial -

La mise en scène qui s'est déroulée lors de la séance d’interpellation du Premier ministre Jack Guy Lafontant le samedi 14 juillet 2018, à la Chambre des députés, constitue un acte inédit d’un Premier ministre depuis l’entrée en vigueur de la Constitution de 1987. Aucun Premier ministre interpellé par l’une des deux chambres n’avait utilisé cette procédure maladroite pour annoncer sa démission devant une assemblée à la suite de l’intervention de l’un des députés interpellateurs sur la raison...

L’État et nos élites face à leurs responsabilités

Editorial -

Les événements du week-end écoulé ont confirmé l’hypothèse que nos autorités sont déconnectées de la réalité. La gestion de l’après catastrophe prouve, jusqu’ici, qu’elles n’ont rien appris des émeutes. Il semble que nos dirigeants veulent continuer les mêmes pratiques qui ont abouti aux malheureux événements. Dans d’autres pays où les autorités sont responsables, il y aurait déjà des décisions sévères. Jusqu’ici, personne ne reconnaît sa faute. Personne ne démissionne. Personne n’est renvoyé...

Jack Guy Lafontant est-il suspendu à un fil ?

Editorial -

La pression s’accentue sur le président Jovenel Moïse quarante-huit heures avant l’interpellation du Premier ministre Jack Guy Lafontant à la Chambre des députés. Contrairement aux garanties données au secteur privé et à une partie de la classe politique sur la démission du Premier ministre, en raison de la mauvaise gestion du dossier de l’augmentation des prix des produits pétroliers, le président de la République fait encore durer le suspense sur ce dossier brûlant de l’actualité. Des disc...

Jovenel Moïse compte ses amis

Editorial -

« L’Allemagne reste à côté d’Haïti et condamne toute violence contre le pouvoir légitime et le peuple haïtien », a posté sur Twitter, mardi soir, le compte de l’ambassade d’Allemagne en Haïti.

C’est le premier appui non équivoque d’un membre de la communauté internationale à l’administration Moïse-Lafontant depuis les évènements de la fin de semaine dernière.

L’Allemagne, faut-il le rappeler, est en affaire avec l’homme de la banane

?depuis ?bien avant son entrée en fonction...

Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir

Editorial -

Cette année marque le centenaire de la traduction par le romancier français, poète et essayiste, André Maurois du très célèbre poème « If » du romancier britannique Rudyard Kipling écrit en 1909. Il nous a paru opportun de partager ce texte avec vous en guise d’éditorial après « le bruit et la fureur » qui a régné ces derniers jours dans notre pays.

Haïti est, encore une fois, dans la tourmente. Au delà des problèmes sociaux-économiques et politiques auxquels nous sommes confrontés, la...

Le président Jovenel Moïse doit reprendre la main, redresser la barre

Editorial -

Quelque chose nous échappe. On ne sait pas quoi, mais chaque jour en se mettant à l’écoute de l’actualité, on se rend compte qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond.

Le président Jovenel Moïse est revenu de voyage ce jeudi. Le chef de l’État était en Jamaïque et remettait charge de la fonction de président du Caricom. Pendant six mois, Haïti avait le leadership de l’organisation.

Dans son point de presse de retour, Jovenel Moïse a paru satisfait de sa mission. Mais pas un...

Haïti dispose de seulement 30 lits, dans 5 hôpitaux, pour les maladies les plus graves

Editorial -

Qui que vous soyez, si vous êtes victime d’un accident vasculaire cérébral, de cardiomyopathie, de septicémie, de complications diabétiques ou de traumatismes, l’une des cinq principales maladies graves admises quotidiennement dans les Unités de soins intensifs en Haïti, sachez que seulement cinq hôpitaux pourront vous accueillir convenablement et vous traiter si l’un des trente lits équipés dans les services de soins intensifs sont disponibles.

Haïti ne dispose que de trente lits, disp...

L’administration Moïse-Lafontant fragilise l'Etat de droit en refusant de statuer sur les ministres illégaux

Editorial -

Les jours passent. Ni le gouvernement ni la présidence n’a jugé bon de faire le point sur la situation des ministres mis en cause par la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif.

Dans un courrier officiel adressé à la Chambre des députés, la Cour avait indiqué que quatre des ministres de l’actuel gouvernement devaient avoir obtenu décharge pour leur fonction dans de précédents postes avant d’être élevés au rang de ministre.

La Chambre des députés non plu...

Mettre l’aide internationale aux ordres d’Haïti, la nouvelle bataille de Jovenel Moïse

Editorial -

« Toute aide, même dans l’urgence, doit passer par les autorités établies qui définiront les priorités, détermineront les meilleures destinations, superviseront les activités et jugeront des résultats. Dans tous les cas, l’usage prioritaire des structures gouvernementales est exigé. »

Telle est l’une des déclarations du président Jovenel Moïse, le lundi 2 juillet 2018 lors d’un atelier de travail du Comité d’efficacité de l’Aide externe au développement (CAED), à l’hôtel Karibe en prése...

Le miracle de l’administration Moïse-Lafontant

Editorial -

Le gouvernement a déposé jeudi au Parlement le budget rectificatif pour l’exercice 2017-2018. Le dépôt de ce document que le secteur économique attendait depuis un certain temps est arrivé à environ trois mois de la fin de l’année fiscale. On dirait mieux vaut tard que jamais. Il y a un fait qui doit retenir l’attention dans le document : le budget rectificatif est en hausse par rapport au budget initial. De 144 milliards de gourdes, le budget est passé à 156 milliards de gourdes. L’administr...

Si Haïti est un pays normal...

Editorial -

La séance d’interpellation du premier ministre qui devait se conclure par un vote n’a pas été jusqu’à son terme, jeudi, à la Chambre des députés.

Le premier ministre Jack Guy Lafontant est reparti sans savoir s’il bénéficie ou non de la confiance des députés.

La séance, régulièrement ouverte avec un imposant effectif de 107 députés présents, est mise en continuation.

En un mot, elle doit se poursuivre à une date ultérieure.

La raison ?

Des ministres du gouverne...

-->