Un accord pour appuyer 6000 ménages agricoles dans le département du Sud

Deux mois avant le lancement de la grande campagne, le ministère de la l’Agriculture et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture commencent à s’engager en vue de venir en aide aux producteurs agricoles. Pour cette année, la priorité sera accordée aux zones touchées par l’ouragan Matthew. Un accord de don de semences a été signé entre le deux institutions pour appuyer 600 cents cultivateurs du département du Sud.

Publié le 2017-01-10 | Le Nouvelliste

Economie -

Le ministère de l’Agriculture des Ressources naturellles et du Développement rural (MARNDR) et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ont paraphé, ce mardi, à Damien, un accord de don de 500 000 dollars américains destinés à contribuer à la reprise des activités agricoles dans certaines localités du département du Sud fortement touchées par l’ouragan Matthew. Cette contribution permettra, selon le ministre de l’Agriculture, Pierre Guito Laurore, au gouvernement de procéder à la distribution de semences à la plus de 6000 ménages agricoles dans les communes de Cavaillon, de Camp-Perrin, des Cayes et de Chantal. Par cet accord, les responsables de Damien comptent relancer la production de maïs et des produits maraîchers dans les communes susmentionnées. Selon les prescrits de cet acte, le ministère va intervenir au-delà des activités d’urgence. Les activités prévues doivent ainsi s’étendre sur une période de 12 mois avec une emphase sur la campagne de printemps qui est responsable de près de 60% de la production agricole du pays. Toutefois, le vœu de Damien, si l’on en croit M. Laurore, est de continuer à donner la priorité aux zones affectées. Comme il a été prévu dans le cadre du plan d’urgence de favoriser la production des produits à cycle court, ce projet va permettre, entre autres, aux agriculteurs de continuer à produire lors de la période de soudure. Le ministre croit que c’est une opportunité pour certains agriculteurs d’emblaver leurs parcelles pour une seconde fois. Abondant dans le même sens, le représentant de la FAO en Haiti, Hishamunda Nathanaël, affirme que cet appui entre dans le cadre d’un Projet de coopération technique d’assistance agricole aux bénéfices des agriculteurs et agricultrices affectés par l’ouragan dans le département du Sud. Ainsi, en plus de la fourniture de semences, plusieurs autres activités sont prévues. Les contractants ont cité, entre autres, des activités de renforcement des capacités de 160 leaders d’organisations communautaires de base en éducation nutritionnelle et hygiène des aliments. L’objectif principal, laissent-ils entendre, est de contribuer à la sécurité alimentaire au niveau des régions touchées par l’ouragan. Les activités entreprises à cet effet, poursuivent les responsables, ne sont pas isolées. C’est la deuxième opération du ministère de concert avec l’organisme international dans le secteur agricole au niveau de ces contrées après le passage de Matthew. Dans la mise en œuvre du plan d’urgence, plusieurs interventions importantes ont été déjà opérées notamment le don de haricot noir et de pois de souche, le curage des canaux d’irrigation, l’appui à la préparation de sol (…). Au cours de la cérémonie de signature, le ministre de l’Agriculture a remercié la FAO pour l’assistance qu’elle ne cesse d’apporter au gouvernement d’Haïti. Pierre Guito Laurore a déclaré que cette contribution mobilisera des ressources techniques pour favoriser la mise en valeur de l’ensemble des parcelles de cette partie du pays.

Réagir à cet article