Vendredi 9 décembre 2016









ECONOMIE

Le projet sociocommunautaire de Wharf Jérémie prend forme


Malgré le retard enregistré dans le cadre des travaux de la construction des infrastructures sociocommunautaires du Wharf Jérémie, à cause des turbulences sociales dans cette zone, le projet avance à grands pas. Les travaux de base sont presque terminés. Des pelleteuses et excavatrices assurent l’enrochement du bord de la mer. Toutes les mesures sont, vraisemblablement, prises afin que les travaux puissent terminer dans le délai imparti. Mercredi, les ingénieurs de SOTECH, la compagnie qui exécute le projet et ceux du TRAME, la compagnie de supervision des travaux étaient sur place afin de poursuivre les constructions. Les radiers flottants devant tenir les structures métalliques sont, dans une grande proportion, achevés. Sur le site du projet, tout le monde est en place. L’on est, selon certains travailleurs rencontrés en ce sens, à la phase de grandes œuvres. Plusieurs travaux se réalisent en même temps. Si l’on en croit les propos de certains riverains, des agents de TRAME sont constamment présents afin de superviser les travaux, ce qui permet aux travailleurs de tous genres de s’atteler plus sérieusement à la tâche. Sur le chantier, tous les matériels nécessaires sont présents. Ainsi, tandis qu’on se lance à fond dans la phase de construction, l’on ne néglige pas non plus les travaux de protection des futurs bâtiments. Comme cela a été décidé, seront construites ces infrastructures sur une superficie de sept hectares et elles commencent à se positionner dans une aire délimitée par le littoral et le village italien. Une partie du littoral sera aménagé en boulevard périphérique et les infrastructures contenues dans le projet seront protégées jusqu’à 2,5 mètres de hauteur par rapport à la mer. C’est un grand projet qui est en train d’être réalisé dans la commune de Cité-Soleil. Financé par le Fonds PetroCaibe, une enveloppe de plus de vingt millions de dollars américains est allouée à ce projet. Cet espace qui était réservé comme un lieu de décharge de toutes sortes commence à se transformer en un endroit attrayant. Les constructeurs s’activent. Certaines structures métalliques sont déjà en place. Une partie importante de ce projet consiste à construire un centre technique et professionnel pouvant accueillir plus de quatre cents étudiants dans le domaine de la construction. La construction de l’auditorium de ce centre se trouve à une phase très avancée. L’on a déjà terminé complètement la base de cette infrastructure. Ce qui signifie qu’il ne reste qu'à installer la structure métallique de ce grand bâtiment. Aussi en est-il prévu l’édification des infrastructures administratives, routières et de loisirs adéquats dans ce vaste quartier réputé pour le moins houleux et de non-droit. Ce vaste projet comprendra, entre autres, la construction d’un marché à proximité du port de cabotage. Comme tous les autres bâtiments, la construction de cette infrastructure est dans une phase intermédiaire. Selon les tenants du projet, c’est un marché moderne qui va y être érigé. Considérée comme étant une zone de transit, la population de cette zone aura pour une fois, un endroit sécurisé pour écouler ses marchandises. Le marché du Wharf Jérémie s’étendra sur un espace plus de 22 mille mètres, aura une capacité d’accueil de plus de mille petits commerçants. Ce dernier comportera quatre modules dont trois d’entre eux seront réservés à l’étalage de marchandises. Le quatrième abritera, entre autres : dépôts, chambres froides, quai de débarquement, administration, bloc sanitaire, toilettes… Est aussi inclus dans le cadre de ces travaux, l’élargissement du port inter régional et de cabotage. A partir de ces travaux, l’administration en place compte moderniser ce port en vue d’un meilleur service. Contrairement à la construction des différents ministères et autres bureaux de l’Etat qui affiche un retard énorme, à un an de la remise de ces travaux, le projet sociocommunautaire du Wharf Jérémie est à une phase assez avancée. Les techniciens affirment qu’ils seront déjà près d’ici l’été de l’année prochaine s’ils sont exempts des perturbations sociales et des aléas cycloniques. .











AUTEUR
Jose Flecher

jflecher@lenouvelliste.com

Réagir à cet article

Les commentaires sont modérés

Chaque contribution postée est soumise à modération. Vous pouvez alerter l'équipe du Nouvelliste, d'une contribution qui vous semble ne pas respecter notre charte en cliquant sur le bouton << Voter contre >>, présent sous chaque commentaire. Notre équipe sera automatiquement prévenue et fera le nécessaire.

La charte de moderation












Haut de la page