Numéro Deux vers les années 1986-1987

Culture - Lieu historique, mémorable et marquant Gardant pour Jérémie un souvenir attristant Lors des faits d'avril soixante-quatre est pourtant De toutes nos banlieues le lieu le plus attrayant. (4) Rappelons que c'est là que les sbires duvaliéristes Ont zigouillé les mulâtres de père en fils... C'est bien dans cet endroit qu'au bout des épées Ils les empâlent sans excepter les bébés. (8) Mais comme ces criminels doivent comparaître Pour leurs actes sadiques devant notre Maître En atten...

Lazarre, Réveille-toi !

Culture - Comme Lazare, il est mort..., mais mort à la peinture de pacotille dans laquelle s\'empêtrent de jeunes peintres, comme lui. Ceux-ci pataugent, tels des canards, dans la merde : le circuit commercial les a happés, sans avoir le temps de mûrir leur talent. Ils se font alors dicter leurs toiles ; leur inspiration existe certes, mais se limite au traitement vénal de sujets auxquels s\'intéresse la clientèle. Plus de créativité, plus d\'audace, de sueur, de recherche, de trouvailles, voire de conquê...

Lessiver la mémoire

Culture - Le Musée d'Art Haïtien du Collège St Pierre a ouvert ses portes, le dimanche 13 février, à l'occasion de l'exposition de « la peinture populaire du Congo ». Vingt deux peintres congolais ont donné à voir l'histoire et la réalité de leur pays. Le public a répondu en grand nombre à cette grande manifestation culturelle. Cinq officiels, parmi lesquels, le Premier ministre, Gérard Latortue, ont honoré le vernissage de leur présence. Les toiles exposées au Musée hurlent un vécu africain à vous fe...

La St Valentin: comment devient-on amoureux?

Culture - Par quel sortilège devenons-nous amoureux? affaire d'hommes ou de vibrations? Sans doute un peu des deux. Elles n'aurait jamais passé par là. Il n'aurait pas dû prendre ce taxi. Au premier regard échangé, elle est foudroyée. Il reste tétanise. Les historiens d'amour commencent tous comme par un coup de foudre. Non. Comment tombe-t-on amoureux? Des premiers instants ou au fil des rencontres? Qui a donc raison, Racine ou Dragon? Celui qui fait dire à Phèdre: «je le vis, je rougis et je pâlis à...

Une rose fanée mais parfumée !

Culture - Par Jean Erich René Masculin singulier, féminin pluriel, l'amour nous joue des tours imprévisibles. Il surprend les jeunes sur les bancs de l'école. Il pénètre dans les palais les mieux gardés pour terrasser les Rois et les Chefs d'Etat les plus puissants de la planète. Il fait trembler les monastères. L'amour torture le coeur de l'adulte qui essaie de contenir en vain ses sursauts. Mais hélas sa pression est trop forte. Il éclate les barrières sociales, les préjugés mesquins. Il fait s...

Peinture et imaginaire du Congo-Kinshasa et d'Haïti

Culture - Le jeudi 10 février, un panel composé du Dr en Histoire de l'art, Carlo A.Celius, de Colette Pérodin et Philippe Dodard, représentant de la Fondation Culture Création et de la directrice de la Fondation Connaissances et Libertés (FOKAL), Michèle Pierre Louis, a donné une conférence autour du thème « Peinture et imaginaire du Congo-Kinshasa et d'Haïti ». Les panélistes ont fait savoir qu'à l'occasion des manifestations culturelles qui se dérouleront du 11 février au 21 mai 2005, il y aura des ex...

Atelier de théâtre pour jeunes de 7 à 11 ans

Culture - La Bibliothèque Monique Calixte logée dans le bâtiment de la Fondation Konesans se Libète (FOKAL) ne désemplit pas ces jours-ci. Elle a toujours quelque chose à proposer. A partir du 12 mars, elle mettra sur pied un atelier de théâtre pour les jeunes de 7 à 11 ans. Il sera animé par Dieuveula Etienne et Alix Labastille des Ateliers MONICA. « La durée de la session est de 4 mois. Les inscriptions ont débuté le 1er février et prendront fin le 25 février », nous a dit la responsable de la Bibliothè...

Pour une dialectique de l'amour

Culture - (Suite de l'article : «De la dialectique de l'amour» paru dans Le Nouvelliste en date du 12 au 15 février 2004, pp 10-11) Des fêtes de fin d'année aux festivités carnavalesques, de celles-ci à la Saint Valentin, les moments ensoleillés se succèdent mais ne ressemblent pas. Si la joie de la période de noël dans les pays sous-développés est consubstantielle à une tristesse économique béante caractérisée par les nombreuses dépenses qu'on effectue pour soi, pour son environnement immédia...

Il était une fois Gérard Colin et Jean-Robert Elie (Aliboron)!!!

Culture - le Carnaval haïtien, à travers le temps, subissait d'année en année toute une multitude de modifications. Or, ce fut à l'avènement au pouvoir du président Louis Borno, en 1922, que fut organisé en Haïti, en l'an de grâce 1927, le premier cortège carnavalesque avec des groupes musicaux montés sur des chars allégoriques. Sur ce, en innovant sur cette même lancée, le président Sténio Vincent fit organiser en 1934, le premier grand concours de '' méringue carnavalesque'' en Haïti. Ce fut Ludovic...

Arthur Miller: un géant du théâtre contemporain (BIO-EXPRESS)

Culture - Le dramaturge américain Arthur Miller, 89 ans, dont la mort a été annoncée vendredi par les médias américains, est un géant du théâtre contemporain américain, qui restera aussi dans les mémoires comme le mari de l'actrice Marylin Monroe. Victime du maccarthysme dans les années 50, inlassable avocat de la liberté, il défendait à la fois un théâtre accessible au grand public et dénonçait toutes les formes d'oppression. L'auteur de "mort d'un commis voyageur" est né à New York le 17 octobre 191...

Le panache d'Aubelin Jolicoeur

Culture - De s'appeler Aubelin Jolicoeur dégage, charrie déjà une connotation poétique et même sémiologique, à en croire Roland Barthes pour qui le nom propre est le "prince des signifiants". Aube, première lueur du jour qui annonce l'aurore; lin, fibre textile de qualité qui sert dans la fabrication des tissus. Souvenez-vous de ce vers de Victor Hugo:«Vêtu de probité candide et de lin blanc» Joli, terme synonyme de beau ou qui appartient au même champ sémantique; coeur, siège des sentiments. Ceux qui ca...

LE DÉCÈS D'ISSA EL SAIEH UN COLOSSE EST TOMBÉ

Culture - Par Louis Carl Saint Jean Au mois de juin 1994, j'ai eu ma première - et dernière - conversation téléphonique avec Issa El Saieh. Avec enthousiasme , il me parla de son amour pour le sport, la peinture et surtout de son immense joie d'avoir « mis sur pied un ensemble musical valable pouvant jouer sans aucune difficulté et avec soin la musique, trop riche du pays pour rester inexploitée...» L'entretien dura plus d'une heure, mais à mon esprit une éternité, tellement l'homme maîtrisait notre...

Trente-six ans de pleurs pour bannir le racisme

Culture - Le Nouvelliste : Trente-six ans de pleurs, est un récit qui trace le portrait familial, social, professionnel et spirituel de la petite Elise. Ce courage de femme décrié répond-t-il à un besoin particulier? Carline Michaud : En effet, ce roman répond à un grand besoin, celui de dénoncer un sujet qui est un peu tabou dans la communauté haïtienne. J'ai osé dire tout haut ce que les autres n'osent même pas dire. L. N : Vous voulez parler de la problématique du racisme cernée dans ce roman q...

Fièvre de Plaisirs et frénésie des Couleurs

Culture - Près d'un demi-million de participants, 20 à 25.000 véhicules dans une ville dont le parc automobile se situe aux alentours du millier, 4 heures d'une farandole non-stop de masques délirants, colorés, véritables oeuvres d'art, 15 heures de musiques et de danses endiablées non-stop, Pas un seul mort, Moins d'une dizaine de blessés légers. Les chiffres cités sous leur sécheresse apparente projettent en raccourci le fol, le joyeux dimanche 30 janvier vécu à Jacmel à l'occasion de la t...

Carnaval : dans les secrets de Dionysos

Culture - Par Wilson Décembre Il sera question ici d'une modeste herméneutique du carnaval comme "texte" dont le sens et la portée échappent souvent à ceux qui en sont les auteurs depuis quelques années. Le carnaval se donne comme la célébration du paradoxal, l'affirmation du contradictoire, le culte du cercle carré. Le challenge, pour nous, est alléchant : déceler la logique de l'illogique apparent.Pour cela, il nous faudra soumettre cette "banalité bizarre" à un interrogatoire sérieux, elle qui, ap...