Des sénateurs français visitent Haïti pour s’informer de la coopération franco-haïtienne

Une délégation pluraliste de trois sénateurs français du Groupe interparlementaire France-Caraïbes a effectué une visite officielle de trois jours en Haïti, du 25 au 28 avril dernier. Cette visite s’inscrit dans une volonté de faire vivre la relation franco-haïtienne 4 mois après la visite du président Jovenel Moïse en France.

Publié le 2018-05-07 | Le Nouvelliste

Dirigée par la présidente du groupe, Mme Hélène Conway-Mouret, sénatrice représentant les Français établis hors de France et ancienne ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, cette délégation était également composée du vice-président du groupe, M. Pierre Louault, sénateur d’Indre-et-Loire, de Mme Catherine Conconne, sénatrice de la Martinique, ainsi que de Mme Tina Miquel, secrétaire exécutive du Groupe d’amitié.

« Nous sommes venus observer comment le gouvernement qui décide d’investir dans la francophonie, dans l’aide publique au développement met en place cette politique », a déclaré la sénatrice Conway-Mouret avant de préciser qu’il ne s’agit en aucun cas d’une évaluation des financements qui sont décaissés. « Cela n’a jamais été le rôle du Sénat et ce n’est pas certainement le rôle de cette mission », a-t-elle tranché.

Une visite certes courte, mais équilibrée

« Nous avons eu un grand nombre de rencontres bilatérales […] Nous avons rencontré les acteurs français qui font vivre ici à la fois la francophonie, l’économie, l’aide au développement et qui sont présents et actifs dans les différents domaines d’activités », a rapporté la présidente du groupe, qui annonce la visite du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian, qui viendra inaugurer au mois de juin la nouvelle ambassade de France en Haïti.

« Le fait que nous soyons ici, que votre président soit en France et le ministre [Le Drian] vienne dans quelques mois montre qu’il y a cette volonté de dialoguer mais pas simplement de dialoguer par téléphone ou par courrier », a souligné Hélène Conway-Mouret qui, en tant que présidente du Groupe d’amitié, s’engage à faire vivre cette amitié franco-haïtienne.

« Dans les années qui viennent, j’ai bien l’intention de faire en sorte qu’il y ait le plus de rencontres possibles, qu’elles soient le plus fructueuses possibles », a-t-elle annoncé.

« Haïti est certes différente de la France mais je crois que notre expérience peut aider [Haïti] à relever le défi », a pour sa part précisé le sénateur Pierre Louault, qui est également vice-président du groupe. « Nous n’avons pas envie d’apporter des recettes toutes prêtes, toutes faites […] C’est véritablement une coopération que nous devons conduire ensemble », a soutenu celui qui a été maire de Chédigny en France pendant 40 ans.

Par ailleurs, Hélène Conway-Mouret estime que la délégation a eu une discussion très franche et très intéressante avec les sénateurs haïtiens sur la façon de travailler à la fois en France et ici, le contrôle de l’exécutif en France, entre autres. « Nous avons parlé des transformations qui nous affectent directement avec l’introduction de plus de transparence dans notre méthode de travail et l’évolution aussi du Parlement », a-t-elle ajouté.

Au moment de repartir pour l’Hexagone, la plus enthousiaste de son séjour en Haïti était sans conteste Catherine Conconne, sénatrice de la Martinique, qui s'est dit ravie de son voyage qui n’avait que trop tardé. Pour elle qui a connu Haïti par la littérature d’Aimé Césaire, il s’agissait avant tout d’un voyage initiatique.

« Je serai le porte-parole d’une autre Haïti », a-t-elle indiqué, s’engageant à contraindre ses compatriotes d'avoir un autre regard sur Haïti et sa belle humanité. Elle fait donc le plaidoyer d’une relation Haïti- Martinique, voire Haïti-Guadeloupe, beaucoup plus généreuse et fructueuse sans être dans le donnant-donnant, sans être dans le simplement humanitaire comme c’est le cas aujourd’hui.

Quatre mois après le déplacement à Paris du président Moïse, cette visite visait à approfondir les relations d’amitié qui se sont développées entre les Parlements des deux pays depuis la mission à Port-au-Prince, en avril 2016, de députés membres du Groupe d’amitié France-Haïti de l’Assemblée nationale. Elle avait permis également aux sénateurs français de s’informer de la coopération à l’œuvre entre Haïti et la France, notamment dans les domaines du développement et de la francophonie.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".