Bonne fête, maestro Émile Desamours

Publié le 2018-05-11 | Le Nouvelliste

Société -

En ce 7e jour du mois de mai 2018 qui ramène l’anniversaire de notre talentueux maestro Émile Desamours, Voix et Harmonie ne peut rester indifférente. Au contraire, elle veut profiter de cette occasion toute spéciale pour accomplir un important devoir d’appréciation, d’encouragement, surtout de gratitude envers cet artiste de valeur, cette figure de proue qui contribue valablement à l’épanouissement de la musique en général et tout particulièrement la musique haïtienne.

Au courant du mois de septembre 1986, un fait imprévu survint inopinément : le départ pour l’étranger du maestro Michel Déjean, directeur musical du groupe. Il fallait agir vite et bien.

Après les démarches d’usage et dès lors que le maestro Desamours manifesta son intention de répondre valablement à la requête de Voix et Harmonie en vue d’avoir une nouvelle direction musicale du chœur, Émile résolument s’est attelé sans relâche à conserver et élargir l’héritage de son prédécesseur et à enrichir le répertoire de ce chœur de ses propres compositions, de ses arrangements et de toute une suite d’œuvres.

À ce titre, partageons un extrait de la préface du maestro Raoul Guillaume, qui a bien voulu présenter au grand public l’album (CD) de V & H- « Bouquet créole de nos vingt ans…». Lorsque, après sept ans de travail, le maestro Michel quitta le pays, qui d’autre pouvait prendre en main les destinées de V&H, continuer l’œuvre du talentueux maestro…?

Le choix unanime se porta sur le maestro Émile Desamours, pianiste, arrangeur, compositeur; celui-ci allait tout de suite se mettre à l'oeuvre pour maintenir l’unité et la parfaite adhésion entre les artistes de bonne volonté, sous sa baguette. Il se mit aussitôt au travail, créant un répertoire où les productions de grands maîtres voisinent avec celles de nos paysans compositeurs anonymes, vivant au fond des montagnes ensoleillées d’Haïti. A ces chansons folkloriques d’une richesse mélodique incontestable, il ne manquait que la touche d’un arrangeur tel que Werner A. Faegerhuber, Michel Déjean, ou Emile Desamours, etc. pour trouver leur place à côté de « Machan n bale » et « Carna de Serge Villedrouin », « Sous la tonnelle » et « Valse au Etoiles » de Ludovic Lamothe. Musique des vagues» d’Hector Ambroise, « Syta » ( valse d'Henri Étienne) et de bien d’autres nés sous la plume de Félix A. Baptiste, Ernst Casséus et Moïse Abraham…

C’est ce grand travail réalisé par le chœur Voix et Harmonie qui, à l’occasion de ce 20e anniversaire, est soumis aujourd’hui au public sous la forme du présent disque !

Raoul Guillaume

« Bouquet créole de nos Vingt ans»

Répondant à la demande des choristes de V&H, on s’est fait le plaisir de leur composer et de leur délivrer ce « négatif natal» plutôt sympathique et très entraînant qui a pour titre : « Bòn Fèt», la toute première fleur de ce boom créole.

Désormais, les Haïtiens pourront tous chanter les chansons d’anniversaire en créole, grâce à cette gentille composition d’Émile Desamours qui trouve bien sa place aux côtés d'autres.

Tous ensemble, chantons

Bon Fèt

Pa gen trè lontan

Yon jou tankou jodia a,

Tout piti zwit

Ou te rive sou tè sila

Tou t moun te kontan

Yo di wou « Bienvenue» !

Lasosyete, depi jou sila

Te konte sou ou

Jouva jouvyen

Ti kras pa ti kras

Ou grandi

Jouk tan w vin’ wotè sa

O, jodi a,

Nou kontan wè ou anfòm

Bon fèt ! O « Bonne fête ! »

Avèk gras bondye

Ou a wè anpil lane

Bòn fët ! O « Bonne fete !»

Nou vle ou viv « enchanté »

Toujou an bòn sante

Emilf 12-5-90

Les œuvres du maestro Desamours commençent à être connues du monde. Nous pouvons citer, entre autres, le « Noël Ayiti » édité et publié par la « Mark Foster Music» au printemps de l’année 1996.

Cette pièce d’origine haïtienne fait déjà partie du répertoire de diverses chorales américaines À part le « Choir» qui le chante depuis des années, sous la direction d’un grand ami d’Haïti, le maestro John Jost, le Concours «Noël Ayisyen » du Minesota avait choisi d’inclure ce même concours à travers divers États des USA, du 17 février au 10 mars 1996.

Ce «Noël Ayisyen » d'Émile Desamours a remporté encore un grand succès dans son exécution quasi en langue créole par ces jeunes choristes du «Millileen University Choir» de Decatur Illinois, dirigé par Dr Bradley Holmes, durant sa tournée dans les Caraïbes en 1997. Ce chœur s’est produit avec succès à Porto Rico, en République dominicaine et, en dernier lieu, en Haïti le 10 janvier 1997 à la salle Sainte Cécile sous le patronage de la section musicale de l’École de musique Sainte-Trinité qui eut l’amabilité d’inviter Voix et Harmonie à participer largement à cette manifestation d’échange culturel, lors du concert de clôture de la tournée de cette grande chorale universitaire américaine.

Le « Millileen Choir» dispose d’un effectif de jeunes universitaires triés sur le volet, parmi les étudiantes de cette université.

Ce fut un grand honneur pour le Chœur Voix et Harmonie d’interpréter « Noel Ayisyen »sous la direction d’Emile Desamours et de Dhulia Walker.

Tout à coup, un silence à vous couper le souffle !...

Puis, sous la direction avisée du maestro Émile Desamours, plus de 120 poitrines américaines et haïtiennes confondues entonnèrent ensemble avec un éclat inouï le « Noël Ayisyen», eh ! Mon Dieu !... Quel délice, quel enchantement pratiquement inexprimable !... À la minute précise où les derniers accords scandaient « Noël, Noël, Vive Noël ! C’était le délire, la frénésie totale au sein de ce public complètement électrisé. D’un seul bond, comme un seul homme, toute l’assistance était debout. L’enthousiasme n’avait plus de bornes, il avait déjà atteint son paroxysme. C’était le triomphe bel et bien, indiscutablement ! Les deux maestros, l’un dans les bras de l’autre, se donnaient l’accolade. De leur côté, les choristes, émus jusqu’aux larmes, pleuraient. Ils s’embrassaient à tour de rôle et à qui mieux mieux !!! Toute la salle vibrait intensément, applaudissait, poussait sans arrêt des cris de joie… bref ! Du jamais vu !

L’atmosphère générale reflétait bien le contenu des paroles de ces hymnes de paix, d’amour, de joie et d’harmonie, chantées avec tant de sensibilité par les trois chorales confondues, en cette soirée inoubliable du 10 janvier 1997. La magie de la musique s’était largement manifestée une fois de plus.

En vérité, il aurait fallu être présent pour jouir pleinement de ce spectacle à nul autre pareil. Cet évènement musical riche à tous les points de vue a marqué les assistants en leur procurant des heures de détente et de cette joie sublime que l’on n’arrive à puiser que dans la musique et la pensée ! …

Le talent, le génie même et l’amour de la musique étaient bien au rendez-vous!

Ah ! Oui … c’était beau ! … C’était bien !... C’était divin… C’était tout

simplement Noël !

Merci Maestro ! Avec nos voeux renouvelés de bonne fête.

Coeur Voix et Harmonie

Jean Frédéric Policard

Administrateur

Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article