Insécurité : Mario Andrésol propose de sortir de la logique de la confrontation

Publié le 2018-04-18 | Le Nouvelliste

La solution au problème de l’insécurité qui sévit dans les quartiers populaires ne peut pas être uniquement l’utilisation de la force. L’ancien directeur général de la Police nationale d’Haïti qui participait mercredi à l’émission Sa K ap kwit sur Télé 20 évoque une « stratégie intersectorielle » fondée sur la lutte contre la pauvreté et un consensus entre la justice et la Police nationale. Seule, la police ne pourra pas résoudre le problème de l’insécurité. « L’État doit faciliter le travail de la police en faisant des investissements dans les zones réputées chaudes », propose l’ex-DG de la PNH.

La stratégie intersectorielle dont il parle doit impliquer certains ministères clés tels que le ministère des Affaires sociales, le ministère de l’Intérieur, le ministere des Travaux publics, le ministère de l’Environnement et le ministère à la Condition féminine et aux Droits des femmes. « Les problèmes des quartiers populaires sont surtout d’ordre social », affirme Mario Andrésol, qui souhaite que l’État soit plus présent dans ces quartiers. Il n’est pas d’accord avec cette tendance consistant à demander aux policiers de pacifier ces zones. Il tacle les politiques qui sont dans la catégorie de ceux qui alimentent en armes bandits de Grand-Ravine, de Cité de Dieu, de Cité Soleil et d’autres quartiers contrôlés par des gangs armés.

A l’époque qu’il avait pris la tête de l’institution policière en 2005 dans le contexte de l’opération Bagdad où les policiers constituaient des cibles aux yeux des bandits, ses hommes n’étaient pas les bienvenus dans les zones qui étaient dites à l’époque de non-droit. Mario Andresol avait travaillé de manière à rapprocher la police de la population jusqu'à regagner sa confiance et parvenir à stabiliser ces zones. Une stratégie qu’il recommande à l’actuel DG de la PNH.

Mario Andrésol est convaincu que le rapprochement de l’institution policière de la population et la présence constante des agents de la PNH dans ces quartiers sont beaucoup plus efficaces que les opérations musclées qui peuvent provoquer de sérieux dommages parmi les civils, à cause de la configuration de ces zones. « Il y a un investissement que la police doit faire. Il faut sortir de la logique de la confrontation », recommande Mario Andrésol soulignant que les habitants de ces quartiers sensibles ne sont pas tous des « bandits ».

Il rappelle que la présence constante des agents de la PNH au niveau de ces quartiers avait contraint les bandits à sortir de leur tanière. Ce qui du coup leur facilitait la tâche dans l'arrestation de ces bandits.

Danio Darius
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".