Et si nos banquiers prenaient exemple de nos politiciens ?

Publié le 2018-04-13 | Le Nouvelliste

Editorial -

Et si nos banquiers prenaient exemple de nos politiciens ? le pays se porterait-il mieux ?

En début de semaine, la proposition inverse formulée en éditorial « Et si nos politiciens prenaient exemple sur nos banquiers? »

Le banquier ou le politicien haïtiens, lequel doit prendre exemple sur l'autre ?

Chacun peut faire son choix. Cela restera une question pertinente dans un pays où les exemples de réussite sont rares.

Personne n'a la parfaite réponse mais il semble évident que l'efficacité se rencontre plus souvent dans le monde de la finance que dans l'arène politique en Haïti.

Des banques ont fait faillite ces dernières années, ont changé de propriétaires, se sont effacées du marché. Force est de reconnaître que dans le cimetière de nos illusions il y a plus de politiciens que de banquiers.

Le Sommet sur la finance, en sa huitième édition, a permis cette semaine de mettre sur la table des trajectoires, des propositions et de découvrir des terres vierges que le pays n'exploite pas. Il nous manque des financiers, l'ingénierie financière, l'audace, des fois simplement, pour mettre nos problèmes à l'épreuve de l'intelligence. Il nous manque des politiques publiques. Des commandes publiques. Une obligation de résultat. Il n’y a pas de synergie entre l’argent et le pouvoir en Haïti, sauf pour réaliser des coups.

Les banquiers sont très prudents, trop prudents en Haïti. Les financiers pas assez nombreux. Les créateurs de solutions si rares. Tout cela devrait interpeller nos politiciens. Les inciter à porter les institutions financières à plus d'implication dans le combat pour une Haïti meilleure où la finance invente les outils de la croissance économique.

Malheureusement, de droite et de gauche, du centre ou de l'arrière-garde, nos hommes d'Etat n'ont jamais cherché, plus loin que les périmètres de la machine étatique ou de l’aide internationale, des options pour bâtir les chemins de la réussite commune.

Les hommes d'argent font de l'argent. Les politiciens dépensent de l'argent. En Haïti, les deux ne se rencontrent pas pour créer plus de richesses. Les uns comme les autres ne se font pas d'exigence. La cohabitation dans le mal est parfaite. Le monde de l'argent va bien, le pays va mal. Personne ne s'en inquiète.

Il y a cependant un levier qui est à la disposition du monde politique. C'est lui qui dicte les lois. Indique les directions. Passe les ordres. Incite à aller dans une direction ou l'inverse.

A quoi servent une mesure, une législature et un mandat électif s'ils ne provoquent pas des changements pour le meilleur? A quoi servent les politiciens s'ils n'obligent pas nos financiers à nous offrir mieux que le B.A. BA dont ils se régalent en ignorant toutes les autres lettres de l'alphabet de nos besoins?

Après une semaine passée à écouter le monde de la finance, ma conviction est faite. Ce n'est pas à eux de prendre exemple sur nos politiciens. C'est à nos politiciens de découvrir toutes leurs facettes, de leur passer commande, de les aiguillonner pour les porter à se dépasser, de prendre exemple et inspiration de leurs réussites. De les mettre au service du plus grand nombre.

La richesse des nations passe par l'initiative privée. Celle d'Haïti aussi, mais rien ne dit que la politique doit ignorer les forces d'argent comme nous nous abêtissons à le faire. Le pays ne peut plus continuer à vivre sur une simple relation d’affaire entre politique et finance.

La finance doit se mettre au service du développement, de la croissance, du relèvement, de la grandeur d'Haïti. Cela ne sert à rien que nos hommes d'argent aillent bien si nos politiciens sont si mauvais et la situation générale si catastrophique.

En attendant que la politique fasse appel au monde de l’argent, que l’intelligence des banquiers soit mis au service du pays, et en dépit de tout, heureusement que nos banquiers ne prennent pas exemple sur nos politiciens. La situation serait pire.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article