Henri Jean évoque le retour du basket haïtien sur la scène internationale

Du 24 au 30 juin, à Suriname, Haïti fera son retour sur la scène internationale en matière de basket-ball. À plus d'un mois de cette échéance, le président de la Fédération haïtienne de basket-ball, Joseph Henri Jean, s'est montré confiant bien que la FHB fait face à de graves problèmes financiers. Il s'est confié volontiers au Nouvelliste.

Publié le 2018-04-12 | Le Nouvelliste

Sport -

Le Nouvelliste : Vous nous dites quoi au juste en rapport avec les préparatifs pour le tournoi de Suriname 2018 ?

Joseph Henri Jean : Les préparatifs, en vue du tournoi de pré-qualification pour la FIBA AmericUp 2021 qui se tiendra au Suriname, vont bon train.  Nous avons pu constituer une base de données des talents haïtiens, composés de locaux et des internationaux, grâce aux efforts de nos partenaires.

Après l’identification des joueurs évoluant à l’étranger, nous sommes, pour le moment, dans le processus de l’obtention de passeports pour certains de nos joueurs nés de parents haïtiens. À ce sujet, nous bénéficions du support de l’ambassade d'Haïti à Washington. Sur le plan local, nous allons, de concert avec le conseiller technique Romuald Timothée et le general manager Patrick Washington, organiser des essais (try out) en vue de trouver les talents qui pourraient éventuellement intégrer la sélection nationale senior.

LN : La sélection commence-t-elle déjà à s'entraîner en vue de cette échéance?

JHJ : À n'en pas douter. Cependant, les dernières touches techniques seront apportées durant la semaine du 13 au 21 juin 2018. Il incombe aux trois entraîneurs venus des USA de peaufiner la préparation de l'équipe.

  

LN : La sélection nationale, pour son come-back sur la scène internationale, arborera la marque de quel équipementier ?

JHJ : Nous travaillons  sur une entente avec un équipementier, je me gard de ne pas citer un nom pour le moment, qui serait prêt à nous dessiner et produire nos équipements. 

 LN : Est-ce que, jusqu’à présent, la FHB a le support financier  du secteur privé ou du secteur public ?

JHJ : La FHB a déjà sollicité le MJSAC. Il va sans dire que nous entretenons d’excellents rapports avec ce ministère. Pour ce qui est du secteur privé, nous nous préparons à rencontrer les différents sponsors durant le mois d'avril. Il s’agit de leur faire une proposition d’affaires. Pour eux, cela ne doit pas être une œuvre caritative.

Le Nouvelliste : Restez-vous confiant quant à la participation de notre sélection nationale au tournoi de préqualification FIBA AmeriCup 2021 ?

Joseph Henri Jean : C’est un rendez-vous historique que nous ne pouvons pas rater, et ce sous aucune forme de prétexte. En effet, 37 ans d’absence sur la scène internationale, je pense que le moment est venu de remettre Haïti sur  la carte du basket-ball mondial.  Nous restons confiants que Haïti, rien que pour vendre une autre image du pays, sera dignement représentée dans les prochains jeux caribéens à Suriname. Nous sommes désireux de contribuer à changer le narratif sur notre pays.

Ses derniers articles

Réagir à cet article