Aviation

Les avions de LAW interdits de voler jusqu’à nouvel ordre

Publié le 2018-03-12 | Le Nouvelliste

National -

La suspension du Certificat d'opérateur aérien (AOC en espagnol) de la compagnie aérienne Latin American Wings S.A. (LAW) « sera maintenue jusqu'à ce que la société LAW prouve le respect des exigences techniques, de manière permanente et continue, pour assurer en toute sécurité les opérations aériennes qu'elle a l'intention d'effectuer », a déclaré, dans un communiqué, la Direction générale de l'aéronautique civile chilienne (DGAC) le lundi 12 mars 2018.

La résolution de la DGCA, détaille le communiqué, est due au fait que la compagnie aérienne LAW, après avoir annulé tous ses vols et initié un processus de réorganisation, a annoncé de nouvelles destinations dans ses itinéraires qui n'ont pas été soumis ni approuvés par l'organisme d'inspection de l'aviation civile.

En effet, LAW a fait des annonces concernant la reprise de ses vols réguliers le vendredi 16 mars prochain ainsi que la réorganisation interne de l'entreprise sans obtenir l’aval de l’autorité aéronautique chilienne. Dans le cadre de ce nouveau processus de restructuration, lancé le vendredi 9 mars dernier, la compagnie aérienne chilienne a décidé de suspendre tous ses vols et ses activités régulières pendant 15 jours.

Andrés Dulcinelli, directeur général de l'entreprise, a déclaré à un média chilien que la « guerre des prix » imposée par les grandes entreprises de l'industrie aéronautique a provoqué au sein de la compagnie un processus de réorganisation qui prend en compte l'entrée de nouveaux capitaux. « Cela nous permettra de continuer à fonctionner selon un nouveau modèle d'affaires. Pour le mettre en œuvre, il est nécessaire de suspendre temporairement les opérations régulières et la vente de billets », a-t-il fait savoir.

Quelques jours auparavant, le lundi 5 mars, LAW a arrêté d’opérer la destination Port-au-Prince Santiago pour une période de 15 jours jusqu’à ce qu’elle connaisse en détail les raisons pour lesquelles les voyageurs haïtiens sont refoulés à l’aéroport Arturo Merino Benitez.

Par ailleurs, les problèmes opérationnels de LAW ont conduit le gouvernement du Pérou à suspendre les opérations de la compagnie aérienne dans ce pays à partir du 15 mars. Cette décision intervient après que des clients de la compagnie ont été bloqués dans différents aéroports de la région, incapables d'atteindre leur destination finale.

Ses derniers articles

Réagir à cet article