Carnaval 2018, 3e jour gras : ils ont fait mieux

PUBLIÉ 2018-02-15
Enfin une bonne note pour le comité organisateur du carnaval national. Le 3e jour gras s’est plutôt bien déroulé. Le défilé des chars musicaux a commencé assez tôt. Les 19 groupes sur la liste ont finalement complété le parcours, même si cette fois encore l’ordre de passage n’était point respecté. Par ailleurs, les problèmes techniques ont eux aussi diminué en ce mardi gras qui s’est terminé plus tard que prévu.


Il n’est pas encore 8 h p.m. lorsque T-Vice franchit le Champ de Mars, ouvrant ainsi le parcours en grande pompe. Pour leur seconde prestation aux festivités carnavalesques, les frères Martino ont fait beaucoup mieux. En bon « Mèt beton », ils ont prouvé que ‘‘Ansyen bon toujou bon’’.

Après eux, c’est au tour de Mass Konpa d’assurer l’animation. L’honorable sénateur semble pour cette fois retrouver ses talents de chanteur. Toutefois, comme les deux jours précédents, il disparaît aussi vite que l’éclair. Gracia Delva, qui cette année s’est fait accompagner des rappeurs de G-Shytt, joue la vedette, et cède le micro très rarement aux jeunes poulains de la rue Nicolas.

Le 3e à arriver est K-zino. Assez bonne performance pour la bande à Gerald Chéry qui a bravé les difficultés de la veille pour livrer cette prestation, avec une pensée spéciale pour les victimes du Marché en fer. On voit, certes, la détermination du chanteur, mais le public n’est pas trop solidaire.

L’équipe Maestro-Vayb quant à elle prouve une troisième fois qu’elle a bien mérité sa place sur le parcours. Le duo des expérimentés du béton, T-Ansyto et Mickael, assure l’animation de fort belle manière avec des touches beaucoup plus originales les unes que les autres.

Boukman Eksperyans qui n’a pas pu délivrer sa marchandise les 2 jours avant, arrive au Champ de Mars en drainant une belle foule. Sans interruption technique, Manzè et Lòlò font de leur mieux pour la faire vibrer, surtout avec le refrain de Pèpè, leur méringue de l’année dernière.

Et voilà Kreyòl La qui arrive avec un T-Jo au top de sa forme. L’animateur invétéré agite le public qui scande à tue-tête “anlè anlè nèt”. On fire, le champion du carnaval des Cayes 2017 s’est surpassé. Les Apaches prouvent qu’ils valent bien leur titre. Comme l’a dit l’homme aux cheveux blancs: « Pou w ret anlè, fòk zèl ou bon ».

Barikad Crew qui vient après n’en fait pas moins. Adulés par les carnavaliers, les protégés de BPC transforment totalement la foule. C’est pratiquement le délire au Champ de Mars. Le Mardi gras allait crescendo, et l’arrivée de Djakout #1 n’y a rien changé. Super Shabba met le feu. Ce soir-là, ‘’Djaz peyi a’’ n’a pas eu à recourir à d’autres tubes plus populaires pour capter l’attention de la foule déjà en liesse.

Pour ce baptême de feu au carnaval, Enposib s’en est bien tiré. Medjy Toussaint et DJ Bullet ont réussi là où des ténors ont échoué. Même constat pour Kaï et Mikaben qui, jour après jour, ont conquis le Champ de Mars. Soutenus par Panch, Mika et Richard l’ont joué simple. Le trio a gagné le pari.

Finalement les soldats de Rockfam lame a ont pu se déployer au Champ de Mars. De fort mauvaise manière, mais ils y sont quand même parvenus. L’absence de Toppy X qui plane sur le groupe nous a privés du Rockfam habituel, surtout avec un Pikan plutôt somnolant qu’animateur.

Roody quant à lui peut être qualifié de maître des lieux. Le Rood Boy fait son entrée magistrale, la foule s’incline. Sans effort, il fait trembler le Champ de Mars en dépit des difficultés techniques. Le champion du carnaval de Port-au-Prince 2017 s’est appuyé sur sa méringue populaire pour prouver à tous que les données ont bel et bien changé.

Ram succède à la voix de “Ou mechan”. Meilleure sonorisation, bonne animation mais trop beau pour être vrai. On a droit à du sur place pendant plus d’une heure. Tout ça à cause du char de ‘‘Rockfam lame a’’ tombé en panne en pleine course.

À l’instar de Kanpèch, les trois groupes qui suivent peuvent être considérés comme les déceptions du 3e jour gras. King Posse, Zikòs et Rèv La passent froidement et laissent le public de marbre. À en voir la réaction de la foule, leur absence n’aurait fait de mal à personne.

4h a.m. et les festivités du Mardi gras ne font que commencer, car il revient au Bandit légal de les clôturer. Accompagné d’une foule immense qui a été le chercher au point de départ, prezidan konpa a arrive en force. La foule est plus vivante que jamais. Évidemment, une prestation à la Sweet Micky, entachée d’obscénités. Cette dite prestation n’était pas prête de finir puisque l’ex-président de la République a juré d’y mettre un terme à la commune de Carrefour.

Sindy Ducrépin et Belkis Del Carmen Gaspar



Réagir à cet article