Et de 10 pour Dream promo

PUBLIÉ 2018-01-09
Le 5 janvier 2018 a ramené les 10 ans de Dream Promo, l’une des compagnies de l’évènementiel qui s’est imposée en leader ces dernières années. Selon Hugline Jérôme, la "girl-boss" de cette entreprise, sa plus grande satisfaction, c’est d’avoir pu réaliser au cours de cette première décennie des activités que personne ne croyait possibles dans le contexte haïtien.


Le parcours d’Hugline Jérôme peut inspirer un best-seller de motivation personnelle. Et pour cause, la lady est du genre à voir dans chaque difficulté une opportunité. Au début de 2008, ne pouvant pas trouver un 8h-4h à Port-au-Prince, elle décide de renouer avec une passion qu’elle caresse depuis l’adolescence, à savoir la création d’évènements. A 12 ans, Hugline organisait déjà des partys pour ses potes, à l’époque à Musseau, avant de partir vivre chez Tonton Sam.

Inutile de revenir sur ses déboires dans la république étoilée. A son retour au pays il y a quelques années, elle s'est réfugiée d’abord à Jacmel où elle a mis sur pied des activités intéressantes, dont des courses. Puis à un certain moment, elle a éprouvé l'envie de passer à autre chose, d'essayer de relever de grands défis qu’elle s’est fixés. Elle a donc regagné Port-au-Prince qui est sans nul doute le place-to-be pour donner corps à ses envies.

Aujourd’hui, personne ne peut médire de ses compétences. Sous notre insistance, elle a accepté d’énumérer les 10 activités qui ont conforté sa légende. Le show des Gipsy Kings, ce groupe de virtuoses de la guitare qui s'était en quelque sorte scindé. Elle se réjouit d’avoir réussi à amener chez nous Moulin Rouge/ Le cabaret de Paris qui a présenté pas moins de 30 numéros en 3 heures.

L’international Rachid Badouri, Anthony Kavagnah, Mario Pelchat, les anniversaires de T-Vice, le retour sur scène de la troupe Languichatte, le flash-back de Konpa Kreyòl, Lol fest qui fèdère des étoiles d’horizons divers et finalement la réconciliation d’Orlane et d’Éric Virgal, deux grandes figures du zouk love.

La plus grande satisfaction d’Hugline, c’est d’avoir pu réaliser des choses que personne ne croyait possibles avant. « Je fais mienne une citation de Napoleon Hill qui dit : « Tout ce que l’esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser. »

Sa plus grande déception, c’est de se rendre compte que l’Etat haïtien ne soutient pas comme il se doit les efforts des gens comme elle qui s'ingénient à faire rentrer de grandes personnalités dans le pays. « Quand je fais rentrer de grandes stars en Haïti, leur sécurité, la saleté dans les rues ne sont pas de mon ressort. Il revient à l’Etat de soutenir à sa manière de telles initiatives qui peuvent aider à donner une autre image du pays, à la dynamisation du tourisme.»

Après 10 ans, la boss de Dream Promo se propose de se concentrer sur le développement d’un véritable business de l’humour en Haïti. « J’aurai moins de shows de chanteurs mais je ferai en sorte qu’il y ait une école de l’humour, des médias, des activités autour du rire. Je pourrai compter sur Rachid pour exporter nos talents à l’étranger », confie-t-elle.

Les 10 personnes sans lesquelles Dream Promo ne serait pas aujourd’hui à sa première décennie et à qui Hugline adresse ses remerciements sont Carl Frédéric Behrmann, Patrick Moussignac, Luck Mervil, Doudou Turnier, Jacky Kawhly, Steve Rasier, Robin Padberg, Christopher Lewis, Hervé Delorme, Christian Roy Fombrun. Quand on lui demande de partager le secret de sa réussite, la numéro un de Dream Promo prend un ton plutôt philosophique. D’abord elle nous conseille de ne pas imaginer notre bonheur par rapport aux autres, d’être à l’écoute de nous-mêmes, de nos passions. « Moi, dit-elle, je ne me contente pas d’exister, je vis ma passion à travers Dream Promo. Voilà pourquoi je chemine sereinement dans cette entreprise », ajoute-t-elle.

Pour célébrer ces 10 ans, elle se contentera d’une messe à l’Eglise Saint-Pierre, à Pétion-Ville, le 11 janvier prochain. Ce sera aussi l’occasion pour elle de célébrer son 40e anniversaire de naissance, puisqu'elle est née le 12 janvier, une date fatidique dans notre psyché depuis 2010.



Réagir à cet article