Infrastructures routières

Le premier échangeur routier du pays en construction à Carrefour

Publié le 2017-12-04 | Le Nouvelliste

National -

A partir du mois d’août 2018, l’échangeur en construction à l’intersection de la route des Rails et Bizoton dans la commune de Carrefour s’ouvrira aux usagers de la route nationale No 2, a annoncé l’ingénieur Alfred Piard, directeur des Travaux publics.

Contrairement à Delmas qui a un viaduc, Carrefour aura droit à un échangeur. « A Delmas on a construit un pont d’étagement qui permet d’étager le trafic. A Carrefour on construit un échangeur qui permettra de résoudre le problème de conflit des flux de véhicules et on n’aura pas besoin de feux de signalisation comme à Delmas », a expliqué au Nouvelliste l’ingénieur Alfred Piard, directeur des Travaux publics au ministère des Travaux publics.

Cet échangeur est comme un cercle qui permettra à un automobiliste partant de Carrefour en direction de Port-au-Prince de changer de cap aisément sans provoquer de ralentissement pour les autres usagers. Vice versa, un automobiliste partant de Port-au-Prince en direction de Mariani, une fois arrivé sur l’échangeur peut retourner sur Port-au-Prince sans ralentir le flux de véhicules.

Selon le directeur des Travaux publics, l’échangeur est maintenant à 30% de sa construction. Dans une interview accordée lundi au Nouvelliste, l’ingénieur Piard a fait savoir que l’échangeur devrait être prêt à partir du mois de juillet ou d'août 2018 au plus tard.

Tous les propriétaires de la zone ont été dédommagés avant la démolition des constructions. Si des gens s’avisent à reconstruire dans l’espace réservé pour la construction de l’échangeur, sans sommation leurs constructions seront démolies, a mis en garde Alfred Piard.

Au total, l’échangeur en construction à l’angle de la route des Rails et Bizoton, non loin de la base Amiral Killick, communément appelé les gardes-côtes de la marine haïtienne, coûtera environ 13 millions de dollars. Faute de financement, la construction a été interrompue déjà plusieurs fois. Alfred Piard pense que cette fois le chantier arrivera à terme sans autre interruption

Contacté par Le Nouvelliste lundi, le représentant de la firme Estrella en Haïti, qui construit l’échangeur de Carrefour, Abez Michael Roy, a fait savoir au journal qu’il participait à une rencontre en République dominicaine sur la construction de l’échangeur et qu’il ne pouvait pas donner de précisions pour le moment sur l’avancement du chantier.

Toutefois, dans une interview accordée au journal l’année dernière, il avait fait savoir que sur les 13.5 millions de dollars que coûte la construction de l’échangeur, environ 4 millions ont été déjà décaissés pour la compagnie Estrella. « Il reste environ 8 millions de dollars », ajoutait M. Roy. Selon ce qu’avaient fait savoir des autorités sous l’administration Martelly, le viaduc de Delmas et l’échangeur de Carrefour avaient été financés par des fonds PetroCaribe et l’argent était disponible.

Le président de la République, Jovenel Moïse, accompagné du ministre des Travaux publics Transports et Communication (MTPTC), Fritz Caillot s’était rendu, le mercredi premier novembre 2017, sur le chantier de l’échangeur de Carrefour pour s’enquérir de l’état de son avancement et visité la firme Estrella responsable de cet important ouvrage.

Réagir à cet article