Staël: la nouvelle recrue de Rockfam Lame a

Staël, de son nom complet Staël Slowacki Saintil, a été présenté à la presse le jeudi 16 novembre 2017 comme nouveau soldat de Rockfam Lame a.

Publié le 2017-12-06 | Le Nouvelliste

Ticket Mag -

Le vendredi 1er décembre 2017, Rockfam Lame a a signé son 5e album baptisé « Demaske », au carrefour de l’aéroport. Au cours de cette journée, à côté des artistes notoires du groupe, il y avait une nouvelle tête qui signait des posters et des CDs. Cela n’a pas manqué d’attirer l’attention des fans. Qui était-ce au fait?

Staël Slowacki Saintil est originaire de Port-de-Paix comme la majorité des artistes du groupe. Agé de 33 ans et marié, il est le père d’une fille de 4 ans. En 2006, il a quitté le pays pour se rendre en république voisine afin de poursuivre ses études supérieures. Il est revenu diplômé en administration et système de programmation (programmeur), une filière de la science informatique, et aussi en gaphic design. Il résidait à Santiago, la capitale dominicaine, juste avant son intégration.

Dès son plus jeune âge, Staël se trouvait déjà dans un environnement musical, notamment en compagnie de sa mère qui jouait de la guitare. « Kidonk se yon evidans pou m ta tonbe nan mizik », avoue-t-il avec fierté. En 1998, le jeune artiste d’alors fait sa grande première au collège Notre-Dame de Lourdes, dans un des galas qu’organisait son école. Cependant, le Port-de-Paisien a pris la musique au pied de la lettre en 2004, période au cours de laquelle il était venu s’installer à Port-au-Prince pour boucler ses études classiques. Il a été fortement influencé par les artistes qu’il admirait à la télé et qu'il rencontrait parfois. C’est aussi à cette époque qu’il a rencontré des membres de Rockfam dont le maestro. Et depuis, leur amitié a germé. Par ailleurs, lui et les autres Port-de-Paisiens de l’équipe avaient l’habitude de se voir à l’alma mater.

Pendant treize ans, leurs relations accouchaient des collaborations importantes. Il faisait partie de « Mafia Republiq », un label et aussi un groupe mené par Dug G, qui réunissait plusieurs talents dont Bla Z, Ed da Lyrics entre autres. On le voit dans la video « Ou pa anyen », un morceau videoclippé sur le mixtape « + Motivasyon », produit par Piwo Records, un des projets de « Mafia Republiq ».

Rockfam avait des contrats à honorer durant la période estivale. Pourtant Jah B, le chanteur RnB, de son côté ne pouvait pas payer de sa présence pour des raisons familiales. C’est ainsi que Staël a été sollicité par les responsables de la bande, professionnellement. Sa conjointe ayant décroché un nouvel emploi à Port-au-Prince, cela a facilité le retour de la petite famille en Haïti. Il a ainsi pu passer tout l’été au côté de ses amis sur scène, sachant qu’il ne faisait qu’apporter son soutien au régiment. C’est avec la préparation du dernier disque qu’il a eu le soupçon d’une nouvelle entente. « Si m fè yon mizik ak mesye yo, mwen fè de ap travèse sou twa nan yon albòm, la m panse gen yon lot bagay ki pral fèt », s’est-il dit.

La nouvelle recrue se révèle d’une importance capitale pour la troupe. Sur 15 morceaux de l’album, 12 sont empreints de son talent de chanteur de RnB. Cependant, son attente reste grande face à l’appréciation des fanatiques. « Gade konpòtman m, eseye konprann filozofi m genyen anndan gwoup la », demande-t-il aux supporteurs inconditionnels du groupe. Il soutient qu’il ne remplace personne, il ne fait que contribuer au travail de ses nouveaux camarades de scène depuis dix ans dans le rap haïtien. Et que si certains rencontrent des difficultés qui les empêchent de continuer pendant une durée avec Rockfam, cela ne veut pas dire qu’ils ne font plus partie de l’équipe.

Disponible sur les réseaux sociaux, via le compte Stael_officiel, il dit être disponible pour répondre aux questions des fidèles supporteurs. Il les invite par ailleurs à choisir la voie de l’école car, selon lui, c’est le chemin qui garantit un avenir meilleur.

Michelet JOSEPH micheletjoseph93m.j@gmail.com Auteur

Réagir à cet article