T-Vice et Regimuzik divorcent

Publié le 2017-11-29 | Le Nouvelliste

Ticket Mag -

Sur son compte Instagram, le mardi 28 novembre 2017, Regimuzik, dernière recrue de T-Vice, a clairement annoncé qu’il ne faisait plus partie du band. « I’m no longer part of T-Vice band » (Je ne fais plus partie de T-Vice) était le message que l’on pouvait lire sur un fond noir.

Peu de temps après, sur le compte Instagram @tviceband, on pouvait lire un message qui allait dans le même sens : « Effective as of today, November 28th 2017. T-Vice’s management would like to thank Reginald Toussaint (Regimuzik) for his services in the band and wish him the best of luck in his future endeavors! » (Effectif dès ce 28 novembre 2017. La direction de T-Vice tient à remercier Reginald Toussaint (Regimuzik) pour ses services au sein du groupe et lui souhaite bonne chance pour ses projets futurs).

Et bien entendu, les fans n’ont pas tardé à placer leurs mots dans le débat, à réagir. Si beaucoup s’étonnent de cette nouvelle, certains la prennent avec philosophie et quelques-uns estiment que, de la part de Regimuzik, c’est un bon choix. Les commentaires foisonnent. Certains avancent que le talent du chanteur qui a interprété « NSA » (No String Attached) était sous-exploité, d’autres estiment qu’il n’est pas arrivé à trouver sa place au sein du groupe qui a fêté ses 25 ans cet été. Quelques-uns rêvent déjà de le voir aux côtés de Medjy, son frère, à Enposib ! Les fans ont l’imagination fertile, on le sait.

Les parties ayant, chacune, annoncé la nouvelle par le biais des réseaux sociaux, sur IG particulièrement, Ticket a cherché à avoir plus d’informations. Joint par le journal, Roberto a déclaré : « Rien n’est arrivé. Le management a seulement pris une décision, après tout ce temps où nous avons fourni à Regi tout ce qui lui était nécessaire. Nous lui avons donné toutes les opportunités dont il avait besoin, nous avons respecté toutes les clauses de notre contrat avec lui, etc. Mais en tant que band, en tant que membres du groupe, en tant que management, nous n’avons jamais été satisfaits de sa performance. Nous nous sommes toujours dit qu’il fallait lui donner sa chance, mais il ne s’est jamais amélioré. Nous sommes donc arrivés au point où nous étions obligés de prendre la décision qui était la meilleure pour chacun de nous. Peut-être que l’environnement ne lui seyait pas. Peut-être que li pa te yon « frontman », peut-être que li pa te yon chantè ki agresif, peut-être qu’il est un chanteur acoustique… Il a le talent mais là où il était, il ne pouvait évoluer en dépit de tout ce que nous avons fait. Cependant nous n’avons aucun problème personnel. On est même prêts à l’aider pour ses futurs projets. C’est une décision purement business ! ». À présent, le groupe se tourne vers Tchoukito, leur actuel guitariste, qui a une bonne voix et qui est aussi compositeur, pour faire la route.

De son côté, Regimuzik ne fait pas le grincheux et garde un état d’esprit très positif. Il est reconnaissant d’avoir été un atout précieux pour un des meilleurs groupes du HMI. « J’ai pu apprendre de cette expérience, acquérir beaucoup de connaissances et grandir en tant que musicien tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel. Je veux remercier mes fans pour leur soutien inconditionnel et je veux qu'ils sachent que ma carrière ne s'arrêtera pas là », peut-on traduire à partir d’une petite note qu’il a fait sortir. Le chanteur va prendre un peu de temps pour lui, se concentrer sur ses études. Mais, musicalement, il a déjà des projets intéressants pour ses fans qu’il espère ne jamais décevoir. « Je maintiens un état d'esprit positif, car je m'efforce toujours de voir le bon côté de chaque situation. Je tiens à réitérer fermement que la musique fera toujours partie de ma vie et que rien ne pourra jamais changer cela. Je suis passionné de tout ce que je fais, je l’ai toujours été et je le serai toujours. Les trois dernières années ont été incroyables et je me réjouis déjà d'un avenir pavé de succès, d'amour et de bonne musique », peut-on aussi retenir de ladite note.

Notons que le chanteur a rejoint les Vice2K en décembre 2014 pour remplacer Olivier Duret qui avait été remercié quelques mois auparavant. Regimuzik avait laissé le Canada où il évoluait comme chanteur de Enposib pour s’installer à Miami, fief des Vice2K qui étaient devenus sa priorité.

Réagir à cet article